Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Déclaration de la Marche des Solidarités

mardi 2 avril 2019

1 AVR. 2019 | PAR MARCHE DES SOLIDARITÉS | BLOG : LE BLOG DE MARCHE DES SOLIDARITÉS

De Paris à Alger, de la Nouvelle-Zélande au Mali, le monde peut s’embraser... pour le meilleur comme pour le pire. Plus que jamais la lutte contre les violences d’Etat, la montée des racismes et du fascisme, pour la solidarité internationale et la liberté de touTEs, doit se développer et féconder le mouvement de riposte globale.

Déclaration de l’Assemblée de la Marche des Solidarités.

Réunie en assemblée ce dimanche 31 mars 2019 dans les locaux de l’Union syndicale Solidaires, la Marche des Solidarités continue le combat contre le racisme d’Etat et les violences policières.

L’actualité illustre dramatiquement l’urgence de ce combat. La tuerie islamophobe en Nouvelle-Zélande par un fasciste inspiré par les théories racistes et anti-migrants développées en France et les agressions romophobes devraient servir d’alarme sur les conséquences du racisme d’Etat et du fascisme. Les violences policières développées dans les quartiers populaires, principalement contre de jeunes noirs, gitans et arabes pendant des décennies, continuent de tuer comme à Grenoble et Paris. Elles s’élargissent à la répression de toute contestation, blessent, mutilent et tuent. La chasse aux migrantEs et le renforcement, extérieur et intérieur, de tout le système des frontières, de contrôle et d’enfermement, tuent des milliers de nos frères et sœurs et légitiment la casse de toutes les solidarités.

Née de la convergence entre collectifs de sans-papiers et migrantEs, collectifs de familles de victimes des violences policières et du Collectif pour l’avenir des foyers, soutenue par des collectifs locaux, des associations et syndicats, la première marche des solidarités s’était tenue le 17 mars 2018.

Sur cette dynamique la Marche des Solidarités a organisé en 2018 des mobilisations contre la loi asile-immigration, une marche contre les centres de rétention, manifesté pour exiger la vérité sur la mort d’Ismael Deh, sans-papier tué par la police, et mobilisé pour les manifestations d’hommage à Angelo Garand, Lamine Dieng, Adama Traoré, Babacar Gueye…

Cette dynamique a permis d’initier à l’automne 2018, avec les syndicats, un large rassemblement de plus de 250 organisations pour une journée de manifestations pour la liberté de circulation et l’égalité des droits dans plus de 60 villes à l’occasion de la journée internationale des migrants le 18 décembre.

Elle a aussi contribué à l’extraordinaire mobilisation globale du 16 mars où la Marche des Solidarités a permis, grâce au travail commun avec des collectifs de Gilets jaunes et des associations impliquées dans la Marche du siècle, de rendre visibles le combat des familles, des BlesséEs, des sans-papiers et migrantEs, des quartiers trop souvent marginalisé au sein du mouvement social.

La Marche des Solidarités invite à continuer à renforcer la lutte contre le racisme d’Etat et les violences policières et à élargir la mobilisation commune, notamment :

- les étudiantEs étrangers contre la hausse des droits d’inscription
- les résidents des foyers tous les collectifs sur le territoire notamment de familles contre les violences policières et de collectifs de sans-papiers et migrantEs
- à renforcer et ancrer à l’échelle locale les convergences que représente la Marche comme cela s’est passé dans certains quartiers dans la mobilisation pour le 16 mars, notamment à Rennes
- à poursuivre les dynamiques de convergence construites pour le 18 décembre et le 16 mars à organiser des actions contre l’Europe des frontières et pour la solidarité internationale pendant la campagne des Européennes

La Marche des Solidarités est un cadre ouvert qui vise à la construction d’un front antiraciste. Les différents collectifs et structures qui en sont partie prenante conservent toute leur autonomie et décident lors de réunions collectives d’initiatives communes.

La Marche des Solidarités appelle :

- dans la suite de la journée du 18 décembre à construire avec les collectifs de sans-papiers, les syndicats et de nombreuses associations la CAMPAGNE « EGAUX, EGALES, PERSONNE N’EST ILLEGAL » pour l’égalité des droits et la régularisation des sans-papiers. Cette campagne qui se lance publiquement le 3 avril combinera différents types de mobilisations et d’actions visant à renverser les logiques anti-migratoires et racistes et à gagner la régularisation effective des sans-papiers. Dans ce cadre la Marche des Solidarités soutiendra l’organisation d’une Assemblée des sans-papiers.

- à mobiliser pour les manifestations en hommage à Lamine Dieng en juin et Adama Traoré en juillet et aux campagnes pour l’interdiction des techniques d’immobilisation mortelles et le désarmement de la police.

- au meeting organisé par la CISPM le 27 avril à la Bourse du Travail de Paris pour la liberté de circulation et la justice sociale avec des représentantEs des luttes de sans-papiers en Europe

- à l’organisation d’Etats généraux de la migration à Kayes au Mali en décembre 2019
La Marche des Solidarités appelle à soutenir Nicolas qui passera en procès le 14 juin pour son soutien aux emprisonnéEs des CRA en lutte.

La Marche des Solidarités apporte tout son soutien aux Tchadiens qui ont occupé l’ambassade du Tchad à Paris contre la dictature d’Idriss Déby et pour la fin de l’ingérence française au Tchad. Elle se félicite de leur libération et sera à leurs côtés au procès du 27 septembre.

Elle apporte aussi son soutien aux Maliennes et Maliens qui exigent vérité et justice pour les leurs massacrés et plus généralement aux peuples qui luttent pour leur liberté.

ENFIN, POUR CONSTRUIRE LE MOUVEMENT DE RIPOSTE GLOBALE ET RENFORCER LES CONVERGENCES DES 18 DECEMBRE ET 16 MARS, LA MARCHE DES SOLIDARITES PROPOSE AUX COLLECTIFS DE GILETS JAUNES, AUX ORGANISATIONS DE LA MARCHE POUR LE CLIMAT, AUX SYNDICATS, D’ORGANISER CONJOINTEMENT DES ETATS GENERAUX DU MOUVEMENT GLOBAL.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 446 / 4180713