Accueil > Pour comprendre > Analyses, opinions & débats > Analyses, opinions & débats

Analyses, opinions & débats

Articles de cette rubrique


ISRAEL... Condamnez ! Condamnez ! Mais condamnez donc ...!!! (Analyses, opinions & débats)

mercredi 19 novembre 2014 par Tarik Ramadan

« On attend juste de nous que l’on condamne l’expression du désespoir des victimes. »



Jérusalem, capitale de l’apartheid (Analyses, opinions & débats)

mercredi 19 novembre 2014 par Julien Salingue

Et soudain, les médias et les gouvernements occidentaux firent semblant de découvrir que Jérusalem était une ville « sous tension ». La preuve ? Des Palestiniens attaquent des Israéliens et plusieurs morts sont à déplorer…

Une fois de plus, difficile de croire aux larmes de crocodile de nos dirigeants, sans même parler des jérémiades des officiels israéliens : depuis des décennies, la politique de l’État d’Israël à Jérusalem est connue et documentée ; depuis des décennies, cette politique est guidée par trois principes : colonisation, expulsion, discrimination. Et elle suscite la révolte, légitime, des Palestiniens.



Non à la criminalisation de la solidarité avec la Palestine ! (Analyses, opinions & débats)

mardi 28 octobre 2014

Communiqué du collectif national pour une paix juste et durable entre palestinien et israélien signé par l’UJFP.

Malgré un dossier vide, inconsistant, qui a conduit les juges de la 24ème chambre correctionnelle de Paris à relaxer Alain Pojolat, le parquet émanation, du pouvoir politique, du ministère de la justice de Madame Taubira a décidé de faire appel.

Rappelons les faits : Alain Pojolat est accusé d’avoir apposé sa signature pour les demandes d’autorisation en préfecture de deux manifestations finalement interdites. Il est seul mis en cause pour des décisions prises par plusieurs organisations qui ont maintenu leur appel à manifester.



Du colonialisme au sionisme : chronique d’une continuité idéologique du parti socialiste" (Analyses, opinions & débats)

mardi 28 octobre 2014 par Saïd Bouamama

par Saïd Bouamama.

"Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces [2]". C’est par ces mots que le président socialiste François Hollande annonce son soutien au gouvernement israélien trois jours après le début de l’attaque militaire contre Gaza qui a déjà fait alors 64 morts…



JÉRUSALEM BRÛLE (Analyses, opinions & débats)

lundi 27 octobre 2014 par Michel Warschawski

Fut un temps où l’état d’Israël avait de vrais dirigeants politiques. Leur capacité à mentir et à cacher leurs véritables (et laids) objectifs sous couvert de modération et d’esprit de compromis les a rendus populaires partout dans le monde (occidental) ; le problème était, disaient-ils, qu’il n’y avait pas, de l’autre côté, de partenaire qui soit prêt –comme étaient censés l’être les dirigeants israéliens– à faire des “compromis douloureux”.

David Ben-Gourion était cette sorte de grand leader-menteur et “grâce” à ses capacités à masquer ses actes derrière un écran de fumée de mensonges, a su gagner le soutien de la communauté internationale pour l’établissement de l’état d’Israël. Teddy Kolek, maire de Jérusalem en 1967, a su annexer Jérusalem-Est tout en préservant son image de politicien modéré mu par la volonté d’œuvrer à une totale égalité entre Juifs et Arabes dans la “ville unifiée”.



Maurice Papon : des Juifs de Bordeaux envoyés à la mort aux Algériens noyés dans la Seine le 17 octobre 1961. (Analyses, opinions & débats)

lundi 20 octobre 2014 par Pierre Stambul

Intervention à La Ciotat (20 octobre 2014) de Pierre Stambul

Quand on m’a demandé d’intervenir dans une des nombreuses soirées célébrant le triste anniversaire du 17 octobre 1961, j’ai failli refuser : en quoi le coprésident de l’Union Juive Française pour la Paix, engagé en tant que Juif d’abord pour les droits du peuple palestinien et contre le sionisme, est-il habilité à raconter ce crime odieux du colonialisme français ? Mais l’UJFP est engagée contre toutes les formes de racisme et de discriminations au Proche-Orient comme en France. Alors le lien s’est fait avec le 17 octobre : Maurice Papon.



Lettre au médiateur de Radio France (Analyses, opinions & débats)

lundi 13 octobre 2014 par Jean-Guy Greilsamer

Jean-Guy Greilsamer interpelle le Médiateur de Radio-France, à propos des publicités de TEVA sur les ondes de France-Info.

Monsieur le Médiateur,

Je tiens à vous exprimer que je suis très choqué du fait que France Info ait repris ce mois-ci dans sa rubrique météo les publicités pour l’entreprise pharmaceutique israélienne TEVA.

Dans chaque spot publicitaire il est précisé l’un des multiples bienfaits supposés de TEVA : par exemple lors de l’un des bulletins météo TEVA est signalé comme étant performant pour les maladies neuro-végétatives, au bulletin suivant il sera mis en évidence son excellence pour soigner les maladies spécifiques aux femmes, puis au suivant il s’agira des vieillards, etc.



Choc des civilisations à Gaza (Analyses, opinions & débats)

mardi 7 octobre 2014 par Pierre Stambul

Article de Pierre Stambul, paru dans "Courant alternatif" du 29 août 2014.

D’un côté, il y a Israël, un pays occidental et surarmé, devenu l’avant-garde du « monde civilisé » face aux « barbares », aux « terroristes » et aux « intégristes ».

Dans la société israélienne, on parle des « tunnels de la mort » pour décrire les constructions rudimentaires grâce auxquelles les combattants gazaouis ont pu surprendre la vaillante « Tsahal », « l’armée la plus morale du monde ». Et comme l’a dit Hollande, Israël « a le droit de se défendre ». Ban-ki-Moon en a rajouté une couche en parlant de la barbarie … du Hamas, supposé avoir enlevé un soldat israélien sur le territoire de Gaza !



Les musulmans de France victimes d’un apartheid qui ne dit pas son nom (Analyses, opinions & débats)

mercredi 1er octobre 2014 par Noël Mamère

La décapitation d’Hervé Gourdel, acte barbare d’un groupe fasciste se revendiquant de Daesh, suscite une émotion considérable et légitime dans le pays. Ce crime ignominieux envers un homme pacifique et cosmopolite ne doit pas être instrumentalisé pour enfermer un peu plus encore une partie de la population française dans un ghetto invisible.

Par Noël Mamère



Discours de Nurit Peled au Parlement Européen le 11-09-2014 (Analyses, opinions & débats)

mercredi 17 septembre 2014 par Nurit Peled-Elhanan

Parlement Européen. 11 septembre 2014
Sous-commission des Droits de l’Homme

Session spéciale sur les enfants de Gaza.

Nurit Peled-Elhanan prix Sakharov 2001

Merci madame la présidente et les membres du comité des droits humains de m’avoir invitée à cette session extraordinaire sur Gaza aujourd’hui. Je suis très triste de ne pas voir ici quelqu’un de la bande de Gaza qui pourrait témoigner au sujet des pogroms qu’ils ont vécus. Bien que je ne sois pas de la bande de Gaza et que, moi-même, je ne puisse même pas entrer dans la bande de Gaza, j’ai vu des enfants de Gaza blessés qui seront toujours un rappel inoubliable des atrocités infligées à ces personnes par mon gouvernement et par l’armée soutenue par mes impôts pendant les deux mois écoulés et les 14 années qui ont précédé. Je crois que le choix d’avoir cette session à la date du 11 septembre n’est pas un hasard. Les Américains ont réussi, dans leur talent pour la mise en scène et la publicité à faire de cette journée le symbole du mal dans notre monde. Mais aujourd’hui, rappelons-nous que Gaza a subi 52 onze septembre dans les deux derniers mois, et bien d’autres avant. Est-ce que quelqu’un se souvient du jour où l’holocauste de Gaza a commencé, ou a atteint son apogée ? J’en doute. Les Palestiniens n’ont pas les moyens des Américains et des Israéliens pour faire connaître et célébrer leurs souffrances ainsi que pour faire oublier leurs crimes. Et c’est pour cela que je sentais que je devais venir ici et dire ce que je peux en leur nom. Je voudrais avec votre permission, dédier mes paroles aux grands-mères et aux grands-pères de Gaza que j’ai rencontrés à l’hôpital Makassed, et à l’hôpital Saint-Joseph de Jérusalem, pendant le traitement de leurs petits-enfants mutilés , blessés et paraplégiques, qui m’ont surprise par leur courage, leur dignité, leur persévérance et la façon courtoise dont ils m’ont reçue, moi, leur ennemie.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 526636