Accueil > Pour comprendre > Pour comprendre

Pour comprendre

Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués

En particulier, les articles de cette rubrique sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats.

Articles de cette rubrique


Bal tragique en Cisjordanie : un mort (Analyses, opinions & débats)

mercredi 17 décembre 2014 par Julien Salingue

par Julien Salingue, le 16 décembre 2014

Le 10 décembre dernier, Ziyad Abu Ayn, membre du gouvernement palestinien en charge de la colonisation et du mur, meurt après avoir reçu des coups violents de la part de soldats israéliens lors d’une manifestation en Cisjordanie. La mort, dans de telles circonstances, d’un haut responsable palestinien, ne pouvait manquer d’être relayée et commentée. Or, le moins que l’on puisse dire est que les grands médias français ont relativement peu traité cette actualité, et qu’ils ont en outre bien souvent fait montre d’un sens de l’euphémisme parfois à la limite de l’indécence. Tel est le cas du Monde qui, sur son site, a changé à plusieurs reprises le titre du premier article relayant l’information, sans avoir peur, visiblement, du ridicule.



Jeudi 11 décembre 2014, jour de colère… (Analyses, opinions & débats)

samedi 13 décembre 2014 par Yves Abramovicz

Je ne voulais pas croire au silence, je me reprochais d’avoir un « à priori » négatif.

J’avais tort, je le regrette, mais j’avais tort, ils me l’ont confirmé par ce silence assourdissant et révoltant.

Hier, c’était le 10 décembre 2014, jour anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le 10 décembre 1948, que la même Assemblée décida, en 1950, d’en faire la Journée Internationale des Droits de l’Homme.



De la reconnaissance au meurtre (Les plumes de l’UJFP)

jeudi 11 décembre 2014 par Rudolf Bkouche

Deux événements ont marqué récemment l’actualité.
D’une part une vague de vœux votés par certains Parlements européens demandant la reconnaissance de l’Etat de Palestine.
D’autre part l’assassinat par l’armée israélienne d’un ministre de l’Autorité Palestinienne qui participait à une manifestation contre ce qu’on appelle la "colonisation".
En quoi ces deux événements sont-ils liés ?



Des juifs contre le sionisme (Analyses, opinions & débats)

mercredi 10 décembre 2014 par Esther Benbassa

Un rappel historique utile de notre amie Esther Benbassa dans un article de juillet 1997.



Israël/Palestine : le religieux : un marqueur du conflit et ses variables (Analyses, opinions & débats)

mercredi 10 décembre 2014 par Michèle Sibony

Intervention de Michèle Sibony lors du colloque "Pour une lecture profane des conflits et des guerres" organisé par le MRAP à Paris le 25 octobre 2014.



"Boycottez-nous !" (Analyses, opinions & débats)

mercredi 10 décembre 2014 par Michel Warschawski

Entretien avec Michel Warschawski

"Boycottez-nous, c’est le meilleur service que vous pouvez rendre à celles et ceux qui en Israël se battent pour que justice soit rendue au peuple palestinien."



Mobilisation européenne contre l’islamophobie (Analyses, opinions & débats)

mercredi 10 décembre 2014 par Alain Gresh

Le 8 décembre 2014

L’agression raciste survenue à Créteil le 1er décembre a soulevé l’émoi général et la mobilisation des autorités françaises. Pourtant, comme le souligne l’Union juive française pour la paix (UJFP), dans un communiqué publié le 6 décembre, « Créteil, une agression raciste qui nous indigne mais ne nous étonne pas » : « Si l’UJFP s’indigne de ces actes, elle ne s’en étonne guère. En effet le racisme propagé dans notre société depuis le sommet de l’Etat envers des groupes de personnes ciblées, parce qu’Arabes, Noirs, et ou musulmans, Roms, sans papiers, demandeurs d’asiles... repris sans état d’âme par des médias avides de scoops et de buzzs, des “intellectuels” et éditorialistes venimeux, a pour conséquence d’augmenter les passages à l’acte racistes. Et des passages à l’acte il y en a tous les jours dans ce pays, contre des concitoyens arabes noirs et ou musulmans, des femmes agressées violentées parce que voilées, des Roms attaqués à l’acide, dont les camps sont brûlés, et cela dans un silence médiatique et politique assourdissant. Encore une fois nous devons donc nous interroger sur le traitement politique et médiatique très particulier de cet événement. »



Edward Saïd et la solution à un seul État : "il est temps de penser l’impensable" (Analyses, opinions & débats)

samedi 6 décembre 2014 par Ibrahim Halawi

Par Ibrahim Halawi

Un texte qui enrichit, à partir des propositions d’Edward Said, le débat ouvert sur un Etat binational ou deux Etats séparés

Avec la reconnaissance symbolique cette semaine de l’état de Palestine « à côté de l’état d’Israël » au Royaume-Uni, le débat vieux de plusieurs décennies a été relancé. Les avocats dans la communauté internationale d’une solution à deux états et les inconditionnels des Accords d’Oslo font briller leurs chaussures et ressortent leurs vieux costumes.

Dans le même temps, un théoricien et un intellectuel américano-palestinien à la sagesse proverbiale doit se retourner dans sa tombe... Edward Saïd l’avait dit il y a bien longtemps et cela ne pourrait être plus juste aujourd’hui : « La question, je crois, n’est pas de savoir comment trouver les moyens de les maintenir séparés, mais de voir s’il est possible pour eux de vivre ensemble et aussi paisiblement que possible. »



Larousse : retour vers le futur ? (Les plumes de l’UJFP)

samedi 6 décembre 2014 par André Rosevègue

Cher Larousse,
Je tiens à te féliciter pour ta capacité à dire le vrai des mots en peu de mots.
Depuis 1948, l’Etat d’Israël pratique une politique du fait accompli avec constance et détermination, mangeant le territoire de la Palestine historique mètre carré par mètre carré, puits par puits.
Face à lui, le peuple palestinien résiste avec ses forces devant cet Etat qui ne respecte ni le droit international, ni les résolutions de l’ONU, ni les accords qu’il signe. S’il ne résistait pas depuis 1948 et même avant, on en parlerait aujourd’hui comme des Indiens d’Amérique.



Conflit, oui, mais quel conflit ? (Analyses, opinions & débats)

mercredi 3 décembre 2014

24 novembre 2014

Que ce soit dans les médias ou dans la bouche des politiques, la formule consacrée pour parler des événements tragiques qui se déroulent à Gaza, en Cisjordanie ou à Jérusalem, reste celle de « conflit israélo-palestinien », comme s’il s’agissait de deux puissances qui s’affrontaient à armes égales pour le contrôle d’un territoire, et qu’il fallait convaincre de faire la paix. On feint d’ignorer que Gaza est une prison à ciel ouvert d’où les habitants, toujours sous la menace, ne peuvent s’enfuir, sinon sur de fragiles embarcations qui risquent de chavirer, qu’en Cisjordanie et à Jérusalem la colonisation ne cesse de se développer, avec son cortège de violences, de provocations, d’injustices et d’humiliations.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 519136