Accueil > Pour comprendre > En Israël-Palestine > En Israël-Palestine

En Israël-Palestine

Articles de cette rubrique


Chroniques de Gaza (8) (Gaza)

lundi 30 mai 2016

Lundi 30 mai : Rencontre avec les partis politiques.

D’abord un autre témoignage sur la Nakba. Hamdi du PCHR nous a raconté l’histoire de son père. Sur beaucoup de points, c’est la même que celle de la dame âgée. Ils étaient dans un village au sud de Jaffa. L’aviation a joué un rôle déterminant pour provoquer leur fuite. Les avions du futur État d’Israël volaient en rase-motte et lançaient de la dynamite.



Chroniques de Gaza (6) et (7) (En Israël-Palestine)

lundi 30 mai 2016

Samedi 28 mai après midi (6)

Les structures traditionnelles de la société tiennent bon. Par exemple les très grandes familles (au sens large) sont représentées par un mokhtar élu en leur sein : un homme disposant souvent de biens (mais pas toujours) et respecté pour sa droiture. C’est à la fois un juge de paix et le défenseur des droits de la famille.

Ainsi Abou Jamal a été élu mokhtar d’une communauté de 6000 personnes parmi 6 candidats.

À notre grande surprise, il y a dans la bande de Gaza 5 mokhtaras. Nous avons rencontré à Abassam une femme mokhtar qui s’appelle Sumaya al Hanafi. Investie en 2010, c’est la première femme mokhtar de toute la Palestine.



Chroniques de Gaza (5) (Gaza)

lundi 30 mai 2016

Vendredi 27 mai

Une dame âgée nous raconte sa Nakba :

"J’avais trois ans et demi. Ma famille et les Juifs, nous vivions ensemble à Zanouba (aujourd’hui Rehovot). En un jour, ils sont venus et ils ont commencé à tirer. Mon grand-père maternel, qui était un mokhtar, est venu avec un camion. Il a pris l’ensemble de la famille. Mon père travaillait dans un kibboutz à la transformation des fruits".

Un dirigeant du kibboutz lui a demandé de rester en disant que lui et sa famille ne seraient pas menacés. Le père est momentanément resté. Comme les bombardements aériens s’amplifiaient, le reste de la famille est parti pour Yibna (aujourd’hui Yavné) et a habité chez des membres de la famille. Ils sont resté trois jours et la Haganah est arrivée.



Chroniques de Gaza (4) (Gaza)

mercredi 25 mai 2016

Mercredi 25 mai

On suit la route du bord de mer. La plage est très belle. Il y a des gargotes, des pêcheurs. On traverse le camp de Deir al Balah. On longe l’ancienne colonie de Gouch Katif et sa palmeraie et on oblique vers l’est.



Chroniques de Gaza (3) (Gaza)

mardi 24 mai 2016

Mardi 24 mai au soir.

D’abord une anecdote. Le consul français à Gaza était un franco-palestinien. Gravement malade, il n’a pas obtenu pendant des mois l’autorisation de sortir de Gaza. Pire, sa maison a été (probablement sciemment) détruite pendant les bombardements de 2014. Le silence du gouvernement français est assourdissant.
Et puis sur l’avenir, notre ami répète à l’envi : "beaucoup de gens pensent qu’il ne faut pas mourir, que nos enfants ne doivent pas mourir, qu’on doit vivre ensemble (avec les Israéliens). Il y a un passé où nous avons vécu ensemble".



Chroniques de Gaza (2) (Gaza)

mardi 24 mai 2016

Mardi 24 mai

Suite de l’exposé de Mohamed al Bakri (UAWC)

Après la guerre de 2014, L’UAWC a aidé les gens à retourner à la terre afin qu’ils puissent produire et qu’il y ait le moins d’importations possibles (même si les serres qu’on a installées sont australiennes).

Pour les fraises, on arrive parfois à les exporter. vers la Cisjordanie et même la Russie.

Il y a 13 usines à Gaza. Malgré les destructions, elles ont été reconstruites après la guerre.



Chroniques de Gaza (1) (Gaza)

lundi 23 mai 2016

Lundi 23 mai

Pas de mauvaises surprises pour rentrer à Gaza. Le plus difficile est d’obtenir l’autorisation.

En arrivant d’Ashkélon, le mur apparaît d’un coup avec les miradors.

Puis c’est le poste frontière israélien où les choses sont simples quand on a obtenu, suite à une "demande de coordination" sollicitée par le consulat de France à Jérusalem, la fameuse autorisation. On sort de la zone israélienne par une porte blindée.

De l’autre côté, sur plusieurs centaines de mètres, les Israéliens ont interdit les cultures. On avance à pied dans un très long couloir totalement grillagé (entouré de terrains vagues) jusqu’au poste tenu par l’Autorité Palestinienne suivi de celui tenu par le gouvernement de Gaza. Là il fallait avoir une autorisation sollicitée par une association "crédible" de Gaza (en l’occurrence le PCHR ou l’UAWC). Le papier d’autorisation sera notre sésame en cas de contrôle (peu probable).



A propos de l’exécution de la jeune maman et de son frère sur le check-point de Qalandiya (En Israël-Palestine)

mercredi 4 mai 2016

Ma’an News, jeudi 28 avril 2016

Ramallah - Rapport Ma’an - Les soldats israéliens n’ont laissé aucune chance à la jeune Maram et son frère Ibrahim de rebrousser chemin par méconnaissance des mesures imposées sur le check-point de Qalandiya séparant Ramallah de Jérusalem, et les ont exécutés de sang-froid sous prétexte qu’ils essayaient de commettre une agression au couteau.



La journée de la terre en Palestine 40 ans après, c’est ici notre terre ! (En Israël-Palestine)

jeudi 31 mars 2016 par Ziad Medoukh

Ziad Medoukh

C’est ici notre terre, nous ne partirons pas, nous resterons attachés à cette terre sacrée de Palestine, nous y poursuivrons notre résistance quelles que soient les mesures de l’occupation ! Nous y poursuivrons notre existence jusqu’à la liberté et l’indépendance, jusqu’à la fin de l’occupation israélienne, jusqu’à l’instauration d’une paix juste et durable dans notre région ...



Les rapports hebdomadaires sur les violations israéliennes des droits de l’homme dans la bande de Gaza (Gaza)

dimanche 13 mars 2016 par PCHR Gaza

Par le PCHR (Palestinian Center for Humans Rights) de Gaza

Traduits par Jacques Salles

Dernier rapport traduit en français : Infos Gaza n°815 & 815bis, semaine du 19 au 25 mai 2016

Tous les rapports en anglais

Tous les rapports traduits :



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1252112