Accueil > Pour comprendre > En Israël-Palestine > En Israël-Palestine

En Israël-Palestine

Articles de cette rubrique


La femme du jour. Ahed Tamimi (Gaza)

vendredi 14 septembre 2018 par Gaël De Santis

Par Gaël De Santis. Publié sur le site de l’humanité le 14 Septembre, 2018.

Victoire, elle sera à la fête !

Les efforts de notre journal pour faire venir Ahed Tamimi en France ont produit leurs effets. La jeune Palestinienne sera bien à la Fête de l’Humanité pour témoigner du sort des milliers de prisonniers de son peuple enfermés dans les geôles d’Israël. Elle en a reçu l’autorisation hier.



Gaza : quand la maladie devient un arrêt de mort (Gaza)

mercredi 5 septembre 2018 par Ramzy Baroud

Par Ramzy Baroud. Publié le 5 septembre sur le site de Chronique de Palestine.

Ramzy BaroudHanan al-Khoudari a eu recours à Facebook pour demander de l’aide lorsque les autorités israéliennes ont rejeté sa demande d’accompagner son fils âgé de trois ans, Louay, à son traitement en chimiothérapie à Jérusalem-Est.

Le garçon souffre d’un « agressif sarcome des tissus mous ». Les autorités israéliennes d’occupation ont alors justifié leur décision par une vague affirmation selon laquelle l’un des proches de Hannan est un « membre du Hamas ».



Khan al-Ahmar, village menacé par l’expansion israélienne en Cisjordanie (Territoires occupés)

lundi 3 septembre 2018 par Salomé Parent

Par Salomé Parent (en Cisjordanie) ; publié le 30 août 2018 sur le site du journal la Croix.

En Cisjordanie, le gouvernement israélien expulse les communautés palestiniennes situées en zone C pour faciliter le développement des colonies.

Le village bédouin de Khan Al-Ahmar est devenu le symbole de la lutte contre cette politique.



COMMUNIQUÉ d’ATL JÉNINE et des AMIS D’AL ROWWAD (Gaza)

samedi 18 août 2018 par ATL Jenine

Par les amis du théâtre de la liberté de Jénine.

Nous sommes les associations des Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine et des Amis d’Al Rowwad, le centre culturel du camp de réfugies d’Aïda.

Nous savons à quel point la création culturelle en Palestine est une arme de résistance à l’oppression exercée par Israël qui colonise la Palestine depuis 70 ans.



Occupation et santé mentale : quelques réflexions sur un immense chantier (Gaza)

samedi 14 juillet 2018 par Samah Jabr

par Samah Jabr. Publié le 11 juillet 2018 sur le site de LMSI.

Pour beaucoup, le travail théorique, clinique et politique de Samah Jabr a été découvert en 2017 grâce au remarquable film d’Alexandra Dols, Derrière les fronts – un film qu’il faut absolument voir si ce n’est pas encore fait.

Aujourd’hui parait sous le même titre, aux Éditions Premiers Matins de Novembre, un livre tout aussi remarquable qui propose une sélection d’écrits de Samah Jabr traduits en français. Sous-titré Chroniques d’une psychiatre psychothérapeute palestinienne sous occupation, il aborde ce qu’on nomme la question palestinienne par de multiples entrées : l’irréductible légitimité de la cause palestinienne, les effets psychiques et psycho-pathologiques de la vie sous occupation, la tension incessante entre résilience et écrasement de la subjectivité, intériorisation de l’oppression et soif de liberté, « l’adolescence arrêtée » des mineurs palestiniens incarcérés, mais aussi « la folie comme stratégie de défense » du côté de l’État oppresseur. En guise de présentation, et d’invitation à découvrir l’ensemble de ces écrits passionnants, pénétrants, poignants, en voici un extrait.



De Paris à Netanya combien d’immigrants français ? (Israël)

mercredi 4 juillet 2018 par Yaniv Pohoryles

De Paris à Netanya combien d’immigrants [*] français ?

Ynet 27 juin 2018. Par Yaniv Pohoryles
traduction Michèle Sibony

Pas facile de se loger, de trouver du travail, et les chiffres de l’immigration vont en se réduisant : la plus grande communauté juive d’Europe est un facteur important de l’immigration vers Israël, mais le potentiel est encore énorme. Combien sont arrivés, et combien sont encore ici, et comment se sentent-ils dans le pays.



Une interview d’Ofra Yeshua Lyth, en vidéo (En Israël-Palestine)

jeudi 28 juin 2018 par Ofra Yeshua Lyth

Ofra Yeshua Lyth, une militante et publicitaire israélienne dans une interview à "London & Kirshenbaum" à propos de Dareen Tatour, une poétesse palestinienne qui est persécutée par les autorités israéliennes.



Des cerfs-volants à Tel Aviv (Israël)

mercredi 27 juin 2018 par Mathieu Dargel

ISRAËL PALESTINE
23 JUIN 2018
Dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 juin, 115 cerfs-volants portant les photos, les noms et les dates de naissance des Palestiniens tués par l’armée israélienne pendant les manifestations de la Grande Marche du Retour à Gaza ont été accrochés sur l’une des plus importantes avenues de Tel Aviv.



Israël a profité de la Grande Marche pour tester ses dernières armes de répression à distance (Gaza)

jeudi 14 juin 2018 par Rebecca Stead

Par Rebecca Stead. Paru dans Middle East Monitor, le 23 mai 2018. Traduction : Dominique Muselet pour Chronique de Palestine.

Cent quinze Palestiniens viennent d’être tués et 13 000 autres blessés pendant la Grande Marche du retour qui a commencé le 30 mars. Beaucoup d’entre eux ont été abattus à balles réelles à partir des positions israéliennes situées de l’autre côté de la clôture qui sépare Gaza d’Israël. Des drones sans pilote planaient dans le ciel et larguaient du gaz lacrymogène sur les manifestants. Les « balles papillon » ont fait exploser les membres de dizaines de Palestiniens.



’’Quatre jours à Gaza’’, un reportage de FR3 Corse via Stella (Gaza)

samedi 2 juin 2018

Les carnets mediterraneo.
’’Quatre jours a Gaza’’, un reportage de FR3 Corse via Stella.
Avec Jackie Poggioli, Thierry Guespin, Iyad Alasttal



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3597709