Accueil > Lutte contre les racismes et les discriminations > Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés > Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés

Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés

Articles de cette rubrique


FESTIVAL DES PASSEURS D’HUMANITÉ (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

vendredi 19 juillet 2019

La Roya, Vallée des merveilles, vallée de la planète terre

Qui que vous soyez, quoi que vous pensiez, le Festival des Passeurs d’Humanité vous ouvre ses portes.

C’est une fête paisible et joyeuse pour dialoguer et partager. Pour jeter des ponts et des passerelles entre nous.



Délit de solidarité : le guide est là ! (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

jeudi 4 juillet 2019

4 juillet 2019

Le collectif Délinquants solidaires, dans lequel l’UJFP est impliquée, publie son guide sur le délit de solidarité. Un outil pour se mobiliser en solidarité ! À diffuser sans modération.



Monsieur Castaner, votre politique d’enfermement en rétention a franchi la ligne rouge (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

jeudi 27 juin 2019

Avec les étrangers qu’il juge indésirables, le pouvoir mène une politique d’enfermement systématique, fût-ce au prix de pratiques illégales des préfectures, ou de la suroccupation des centres de rétention. Résultat : enfants privés de liberté, automutilations, émeutes, suicides…

Taux d’occupation des centres en très forte hausse, automutilations, émeutes, suicides, pratiques illégales des préfectures, politique punitive pouvant aller jusqu’à trois mois derrière les barbelés, enfermement systématique, enfants privés de liberté… Depuis l’existence des centres de rétention administrative, la situation n’a jamais été aussi alarmante qu’aujourd’hui. Vingt-deux associations se sont donc adressées le 24 juin à Christophe Castaner pour lui demander de faire cesser cette politique du tout enfermement qui conduit à la maltraitance des personnes étrangères.



Les « résidences sociales » c’est le retour aux foyers prisons ! (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

lundi 24 juin 2019

Pas le droit de changer sa serrure, pas le droit d’aménager son logement, pas le droit d’héberger un cousin ou un fils, pas le droit de cuisiner ensemble en groupe, pas le droit d’avoir des salles de réunion ou de formation en nombre ou de taille suffisante, un comité de résidents sans droit de contrôler les charges ou les prestations, sans même le droit de co-gérer la vie collective, élimination progressive des travailleurs immigrés qui y vivent.



À Paris, vernissage de l’exposition Saïd Bouziri (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

dimanche 9 juin 2019 par AIDDA

Nous vous invitons à l’exposition présentée par l’association AIDDA, dans le cadre de la 5ème édition du Printemps culturel tunisien à la FTCR : 23 rue du Maroc 75019 paris , métro Stalingrad, le mardi 18 juin à 18h La collection Saïd Bouziri, centrée sur le thème "Affiches de l’immigration en France", est constituée de plusieurs centaines de pièces originales de divers formats couvrant la période des années 1970 à 2009, année de son décès. Il est, sans conteste un collectionneur infatigable de l’affiche dans « tous ses états. » Cette collection a été déposée à la BDCI et constitue pour de nombreux chercheurs et spécialistes une mine d’informations.



Mythe contre mythes (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mercredi 5 juin 2019 par Joelle Palmieri

Par Joelle Palmieri. Publié sur son blog le 31 mai 2019.

Le 22 septembre 2015, un peu moins de quatre ans et au lendemain des élections régionales françaises, je dressais une comptabilité de la « crise migratoire ». Mon but : démystifier ce qui avait mobilisé les électeurs FN. Aujourd’hui, au lendemain des élections européennes, rien n’a changé. Le sujet est au cœur des débats faisant croire à une opposition entre Europe libérale et Europe fasciste. Un leurre. Non seulement ce sujet ne devrait pas exister mais il rassemble la majorité des partis. Il démontre une banalité du racisme. C’est tout.



Sauvons le droit d’asile - STOP DUBLIN (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mercredi 15 mai 2019

Les exilé(e)s ne peuvent pas choisir le pays dans lequel ils souhaiteraient demander l’asile.

Le Règlement dit “Dublin III” prévoit qu’une demande d’asile doit être examinée dans le premier pays européen où les empreintes du demandeur d’asile ont été prises. Les demandeurs d’asile arrivant principalement dans les Etats à la frontière sud de l’Union Européenne (Italie, Grèce, Espagne, Bulgarie...), leurs empreintes y sont prises de façon plus ou moins forcée : ils sont automatiquement soumis à ce règlement. L’Europe a fait le choix de répondre à la “crise migratoire” en créant une véritable crise de l’accueil.



La manifestation des Lucioles à Briançon (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

mercredi 1er mai 2019 par Pinar Selek

26 AVR. 2019 PAR PINAR SELEK | BLOG : LE BLOG DE PINAR SELEK

A Briançon, j’ai participé à une action collective autour des « 7 de Briançon », condamnés pour délit de solidarité et ayant reçu le prix suisse des droits humains « Alpes ouvertes » 2019. Nous avons bravé ensemble les frontières, les fascismes, les violences.



Soutien aux « afficheurs solidaires » : poursuivis pour avoir remplacé des publicités JCDecaux par des affiches de solidarité avec les personnes migrantes (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

dimanche 28 avril 2019

Communiqué de presse

Nous apportons notre soutien à Julien, Sarah et Cécile convoqué·e·s au tribunal de police de Montpellier le 10 mai prochain, pour "dégradation légère" de panneaux publicitaires JCDecaux.

En juin 2017, ils ont remplacé, sans dégrader les panneaux, les publicités commerciales d’arrêts de tram et de bus par des affiches de solidarité en faveur des personnes migrantes [2].

Engagés dans la solidarité concrète avec les personnes migrantes, ils assument cette action de désobéissance civile.



LIBYE : NOUS ATTAQUONS L’ETAT FRANÇAIS EN JUSTICE (Sans-papiers, réfugiés, migrants, exilés)

samedi 27 avril 2019 par Amnesty International

Publié le 25.04.2019.

Le 17 février dernier, la Ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé la livraison d’embarcations rapides pour la marine libyenne afin de lutter contre « l’immigration clandestine ». Une livraison illégale que nous attaquons en justice.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4474109