Accueil > L’UJFP en action > Communiqués de l’UJFP > Communiqués de l’UJFP

Communiqués de l’UJFP

Articles de cette rubrique


LA « COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE » PEUT-ELLE ENCORE IGNORER LA NATURE DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN ? (Communiqués de l’UJFP)

samedi 23 mai 2015 par le Bureau National de l’UJFP

Est-il encore possible de prétendre que dans la situation d’aujourd’hui il peut exister un "processus de paix" au Proche-Orient ?

Il y a entre mer Méditerranée et Jourdain autant de Juifs israéliens que de Palestiniens, mais ces derniers subissent une série de formes différentes de discrimination et de domination. Benyamin Netanyahou qui vient de remporter les élections israéliennes a été très clair pendant la campagne électorale : il n’y aura ni retrait, ni Etat palestinien. Plus que jamais, il est décidé à transformer les Palestiniens en les Indiens du Proche-Orient, parqués dans leurs réserves ou « transférés » au-delà du Jourdain.

Il assume ouvertement, avec le gouvernement qu’il vient de former, un apartheid que plus personne ne peut nier.



Israël ou le mépris permanent du droit international (Communiqués de l’UJFP)

jeudi 30 avril 2015 par le Bureau National de l’UJFP

Ces derniers jours, nous sommes informés de multiples interdictions d’entrées en Israël, de refoulements immédiats et de multiples expulsions après de longs interrogatoires, imposés à des personnalités politiques internationales de premier plan, à des élus de partis de gauche français, à des sympathisants et militants solidaires des Palestiniens, à des étudiants en vacances...

Un cas particulièrement emblématique : celui de Blade Nzimande, ministre de l’enseignement supérieur de l’Afrique du Sud à qui Israël a refusé d’accorder un visa d’entrée alors qu’il devait accompagner une délégation d’universitaires et d’étudiants qui allaient participer à une rencontre à l’université de Bir Zeit.

Pratiques intolérables mais en réalité courantes au pays de l’apartheid.



À Yarmouk, à Gaza, en Méditerranée même, on meurt parce que palestinien (Communiqués de l’UJFP)

jeudi 23 avril 2015 par le Bureau National de l’UJFP

La tragédie du camp de Yarmouk, dans la banlieue de Damas, est en cours. Les réfugiés y sont véritablement pris dans les feux croisés des belligérants, bombardés par l’armée de Bachar el Assad comme par « l’Etat islamique »...
La tragédie du blocus de Gaza, criminel et condamné par le droit international, se poursuit. On y meurt de froid et de soins insuffisants, on y meurt brulé vif dans des incendies provoqués par les moyens de fortune utilisés pour se chauffer ou s’éclairer.
La tragédie des naufrages des candidats au droit d’asile continue en Méditerranée.

Nous ne mélangeons pas tout. Nous faisons simplement ce terrible constat : la négation des droits du peuple palestinien par Israël avec la complicité active de la « communauté internationale » conduit des milliers de Palestiniens à mourir sans que dans ces cas Israël ait besoin de tirer une seule balle.



A PROPOS DE LA PLAINTE DE LA LDH CONTRE DEUX MILITANTS MONTPELLIERAINS (Communiqués de l’UJFP)

lundi 13 avril 2015 par le Bureau National de l’UJFP

Ce texte a été écrit quand nous avons su qu’une plainte était déposée contre Saadia et Husein. En le publiant, nous espérons toujours que le bon sens l’emportera et que la LDH retirera sa plainte.



LETTRE OUVERTE AU MAIRE DE TOULOUSE (Communiqués de l’UJFP)

samedi 4 avril 2015 par Jean-Guy Greilsamer, Pierre Stambul

Paris, le 2 avril 2015

Monsieur le Maire,

Nous nous adressons à vous en tant qu’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), association attachée à la défense des droits humains, et qui lutte contre toutes les formes de racisme et toutes les discriminations.



Nouveau détournement de la laïcité (Communiqués de l’UJFP)

jeudi 19 mars 2015 par le Bureau National de l’UJFP

Le maire de Chalon-sur-Saône a annoncé le 16 mars sa décision de supprimer pour la prochaine rentrée scolaire l’offre de repas alternatifs les jours où sont servis des plats contenant du porc dans les cantines scolaires de la ville. Cela fait 31 ans que les cantines de Saône-et-Loire, comme souvent ailleurs en France, proposent de tels plats alternatifs.



Soutenir Israël pour se soigner ? C’est « générique », comme le médicament TEVA ! (Communiqués de l’UJFP)

samedi 14 mars 2015 par le Bureau National de l’UJFP

SOUTIEN A BENEDICTE BAURET !

Bénédicte Bauret, élue municipale Front de Gauche de Mantes-la-Ville est victime d’une violente campagne diffamatoire émanant de sites web sionistes et l’accusant d’antisémitisme. Voici ce dont il s’agit.



MILITANTS AGRESSÉS À DISTANCE : L’UJFP SOLIDAIRE DÉNONCE LA TENTATIVE D’INTIMIDATION (Communiqués de l’UJFP)

dimanche 8 mars 2015 par le Bureau National de l’UJFP

Coup sur coup, deux camarades de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), notre co-Président Jean-Guy Greilsamer et notre camarade Pessi Borrell, ont été victimes d’une agression téléphonique morbide consistant à faire envoyer à leur domicile des forces de police en nombre pour intervenir prétendument à la demande d’une personne qui serait attaquée au domicile de nos camarades. Voir sur notre site les récits qu’en font Jean-Guy (http://www.ujfp.org/spip.php?article3966) et Pessi (http://www.ujfp.org/spip.php?article3979).



L’Affiche rouge (Communiqués de l’UJFP)

vendredi 20 février 2015

Il y a 71 ans, le 21 février 1944 au matin, 22 des 23 résistants parisiens au sein des FTP-MOI ( Francs - Tireurs et Partisans – Main d’Œuvre Immigrée ) du groupe Manouchian, arrêtés par la police française et condamnés à mort par un tribunal militaire allemand, tombaient sous les balles nazies au Mont Valérien.
La 23e, la résistante Olga Bancic, était transférée en Allemagne. De nouveau jugée et condamnée à mort à Stuttgart, elle est décapitée le 10 mai 1944.
Certains étaient Juifs, d’autres non.



LA LICRA, PRÊTRE OFFICIEL DE LA NOUVELLE LAÏCITÉ ? (Communiqués de l’UJFP)

samedi 7 février 2015 par le Bureau National de l’UJFP

Nous apprenons que la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) vient d’obtenir la signature du renouvellement de son partenariat avec le Ministère de l’Education nationale pour trois ans, tant pour son intervention dans les établissements que pour la formation des formateurs.
Cette annonce intervient au moment où le Ministère prévoit de donner une certaine importance (malgré les limites de crédits) à la promotion d’un nouvel enseignement civique et moral, dont la LICRA serait donc un partenaire privilégié.
Dans le même mouvement, le livre que la LICRA a édité en septembre 2014, 100 mots pour se comprendre contre le racisme et l’antisémitisme (sous la direction de Antoine Spire et Mano Siri, éditions Le Bord de L’eau), est publié sur le site « Eduscol » du ministère comme outil pédagogique privilégié [*]



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 650708