Accueil > L’UJFP en action > Communiqués de l’UJFP > Communiqués de l’UJFP

Communiqués de l’UJFP

Articles de cette rubrique


Sans sanctions, les crimes s’ajouteront aux crimes (Communiqués de l’UJFP)

mercredi 10 décembre 2014 par le Bureau National de l’UJFP

L’Union Juive Française pour la Paix dénonce l’assassinat du ministre Ziad Abou Ein et adresse ses condoléances au peuple palestinien pour cette mort et pour les deuils quotidiens causés par l’occupation.



Créteil, une agression raciste qui nous indigne mais ne nous étonne pas (Communiqués de l’UJFP)

mercredi 10 décembre 2014 par le Bureau National de l’UJFP

Les médias nous rapportent une agression crapuleuse particulièrement violente à Créteil (Val de Marne), dont la gravité ne doit en aucun cas être minimisée. Un des agresseurs serait coupable de viol. Le ressort antisémite de cette violence est étayé par les propos rapportés par les victimes (juif = qui a de l’argent).
A ce stade de l’information, l’UJFP condamne fermement cette sordide agression raciste, comprend le traumatisme des victimes auxquelles elle tient à témoigner son émotion, et attend de la justice que l’enquête aille jusqu’à son terme et que les coupables soient condamnés.



RECONNAISSANCE DE LA PALESTINE ? OUI, MAIS PAS SANS SANCTIONS EFFICACES CONTRE ISRAEL ! (Communiqués de l’UJFP)

mercredi 3 décembre 2014 par le Bureau National de l’UJFP

Aujourd’hui l’actualité est marquée notamment par une mobilisation médiatique sur la question de la reconnaissance de la Palestine.
Cette reconnaissance, tous les amis de la Palestine soutiennent son principe.
Elle ne peut que contribuer à un plus grand isolement de l’Etat d’Israël, et la Palestine deviendrait alors non plus un « territoire occupé » mais un Etat occupé.
Mais pousser à la reconnaissance de la Palestine sans créer un rapport de force qui impose des sanctions efficaces contre Israël ne peut que contribuer à préserver le statu quo, à soutenir ou cautionner de fait la continuation du blocus de Gaza, la politique de colonisation de la Cisjordanie, de judaïsation de Jérusalem et d’exclusion des Palestiniens d’Israël, lesquels sont traités comme des sous-citoyens chez eux.



Jérusalem s’embrase... (Communiqués de l’UJFP)

mercredi 26 novembre 2014 par le Bureau National de l’UJFP

Le mouvement de solidarité consacre toute son attention au vote éventuel par le parlement français du projet de reconnaissance d’un Etat palestinien déposé par un groupe de députés.

C’est bien, mais peut-on ignorer le lien profond qui associe dans la stratégie israélienne l’offensive de ces dernières semaines sur l’esplanade des mosquées, et sur Jérusalem en général, avec la reconnaissance éventuelle d’un Etat palestinien ?



Les sionistes ne dicteront pas leur réécriture de l’histoire, ni à Nice, ni ailleurs ! (Communiqués de l’UJFP)

samedi 15 novembre 2014

Shlomo Sand est un universitaire israélien, enseignant à l’université de Tel-Aviv sans y avoir été censuré et auteur de plusieurs ouvrages historiques dont « Comment le peuple juif fut inventé » et « Comment la terre d’Israël fut inventée ». Les sionistes ne lui pardonnent pas d’avoir remis en cause les mythes fondateurs de leur idéologie à savoir la théorie de l’exil des Juifs et de leur retour.



L’Assemblée générale de l’UJFP 2014 - Communiqué : Gaza, Jérusalem, Cisjordanie, Néguev... le martyre du peuple palestinien continue. Ne pas relâcher notre soutien à sa résistance. En France, ne rien lâcher dans la lutte contre le racisme et les discriminations (Communiqués de l’UJFP)

samedi 8 novembre 2014 par le Bureau National de l’UJFP

L’Assemblée générale de l’UJFP s’est tenue à Paris les 1er et 2 novembre 2014.

Le rapport d’activité a témoigné d’une activité plus importante que les années précédentes. On sait que l’agression criminelle de l’Etat israélien contre la population de Gaza a provoqué en France un mouvement de protestation populaire très important, avec, malgré les difficultés de la période des congés, plus de manifestations et de réunions publiques qu’il n’y en avait jamais eu dans les épisodes précédents où l’Etat israélien s’était déjà illustré par des crimes de guerre et des crimes contre l’Humanité. Aujourd’hui, ainsi que l’a montré la session extraordinaire du 24 septembre 2014 du Tribunal Russell pour la Palestine, nous devons interpréter de nombreuses déclarations venant de diverses forces sociales et politiques israéliennes comme des incitations directes à commettre un génocide.



Jérusalem : l’ultime provocation (Communiqués de l’UJFP)

mercredi 5 novembre 2014 par le Bureau National de l’UJFP

Voici plusieurs mois que le régime israélien a amorcé une offensive très violente sur Jérusalem, qui vient couronner des années, de restructuration de la municipalité en dessinant ce qu’il appelle « le grand Jérusalem », d’épuration ethnique des quartiers palestiniens de la vieille ville (comme ceux de Silwan et Sheikh Jarrah) et de remplacement des habitants par des colons israéliens. Ce sont depuis juin dernier de véritables ratonnades qui se succèdent dans les rues de la ville, des ballons équipés de caméras de surveillance au dessus des quartiers arabes, du camp de réfugiés de Shouafat, des centaines de policiers ratissent la vieille ville, et 1060 nouveaux logements réservés aux colons israéliens dans les quartiers arabes viennent d’être annoncés.



LIBERTE POUR GEORGES IBRAHIM ABDALLAH (Communiqués de l’UJFP)

jeudi 23 octobre 2014 par le Bureau National de l’UJFP

Ce 24 octobre 2014 (voir aussi), Georges Ibrahim Abdallah entame sa 31ème année de détention en France. Militant communiste libanais, il a été condamné à la réclusion à perpétuité pour des actions revendiquées par les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL).

Son maintien en détention est le résultat de diverses manipulations qui ont été dévoilées depuis des années, et de l’acharnement des autorités états-uniennes et israéliennes contre lui.



Après la session extraordinaire du Tribunal Russell sur la Palestine, des conclusions qui nous concernent. (Communiqués de l’UJFP)

vendredi 3 octobre 2014 par le Bureau National de l’UJFP

Des études et analyses établiront le bilan complet de cette session extraordinaire du Tribunal Russell sur la Palestine à laquelle nous venons d’assister, quelques semaines seulement après la fin de l’agression israélienne de l’« opération bordure protectrice », qui n’est malheureusement qu’une trêve quand le blocus inhumain et illégal de Gaza se poursuit.



La trêve n’est pas la paix à laquelle le peuple palestinien a droit (Communiqués de l’UJFP)

vendredi 29 août 2014 par le Bureau National de l’UJFP

Déjà Gaza a quitté la Une des journaux. Les caméras sont braquées sur d’autres guerres au Moyen-Orient, en Ukraine,... ou à La Rochelle.

Ne tombons pas dans le piège et maintenons la mobilisation.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 519136