Accueil > Lutte contre les racismes et les discriminations > Violences policières > Violences policières

Violences policières

Articles de cette rubrique


Rennes, laboratoire de l’ordre en marche ? (Violences policières)

mardi 20 juin 2017

Au cours d’une manifestation ni Le Pen ni Macron le 27 avril dernier un policier avait sorti son arme et braqué les manifestants. Un mois plus tard 7 personnes étaient interpellées à leur domicile. Soupçonnées d’avoir agressé le policier en question, 5 d’entre eux seront placés en détention provisoire en l’attente de leur procès prévu le 21 juin 2017.

Le lundi 19 juin est paru, dans Libération une tribune exigeant la libération des personnes interpellées. A l’heure où nous relayons ici cette pétition, 3 personnes incarcérées dans cette affaire sont libérées suite à leur dépôt d’appel de la détention. Elles ont l’obligation de porter un bracelet électronique et sont assignées à résidence jusqu’à leur procès qui a lieu dans moins de 48 heures. Bien que les contraintes de leur remise en liberté soient très strictes, il s’agit d’une première victoire dans cette affaire où les droits de la défense sont jusqu’ici particulièrement restreints.



APPEL DE LA FAMILLE : "Justice et Vérité pour Angelo" (Violences policières)

lundi 29 mai 2017

« Le 30 mars, Angelo Garand a été exécuté de 7 balles dans le torse par des gendarmes à Seur, dans le Loir et Cher. Les membres de notre famille, traités comme des criminels, ont été mis en joue et brutalisés, en présence d’un enfant de trois ans.
Venus pour l’interpeller, les hommes de l’antenne du GIGN de Tours l’ont abattu à bout portant, dans la petite remise où il s’était caché. Il ne voulait pas retourner à la prison de Vivonne, où il purgeait une condamnation pour vol.



Police « républicaine » et quartiers populaires : l’état d’exception permanent (Violences policières)

vendredi 17 février 2017 par Olivier Le Cour Grandmaison

"Les origines coloniales des pratiques actuelles des forces de l’ordre ne font aucun doute et ceux qui trouvent que « bamboula » est une expression acceptable en font la démonstration exemplaire." par Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire

A la mémoire de Rémi Fraisse, d’Adama Traoré et de toutes les victimes des violences policières.



Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2124677