Actualités


Communiqué, que dis-je ! Information suite à ma rétention judiciaire du jeudi 18 Janvier.

Par Cédric Herrou·

Communiqué, que dis-je ! Information suite à ma rétention judiciaire du jeudi 18 Janvier.
Comme dirait notre cher et tendre Préfet « Ici on ne communique pas, on informe » !!
(J’adore ce slogan ! Donc sans son autorisation je me permets de le lui voler !)
Et oui pour la 9ieme fois j’ai retrouvé mes chers camarades de la PAF de Nice.
J’ai été mis sous les verrous pendant 26 heures…


Palestine : réconciliation impossible ?

Par Pierre Stambul. Article publié dans le numéro de janvier 2018 de "Courant Alternatif".

Avant 1993 et les accords d’Oslo, la voix de la Palestine, c’était l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine créée en 1964). Cette organisation avait pour fonction de représenter assez démocratiquement toute la Palestine fragmentée : les Palestiniens des territoires occupés, ceux d’Israël, ceux des camps de réfugiés ou tous ceux qui s’étaient exilés plus loin. La quasi-totalité des organisations politiques appartenait à l’OLP et un débat politique intense se menait en son sein. Ainsi, Arafat avait eu beaucoup de mal à faire avaliser la reconnaissance d’Israël dans ses frontières d’avant 1967 à la conférence d’Alger de 1988.


Légende et colonialisme : le roi David n’a pas existé, mais il est interdit de le dire

Par Pierre Stambul. Publié dans le numéro de janvier 2018 du mensuel CQFD.

Les fondateurs du sionisme n’étaient pas religieux. Herzl était agnostique et Ben Gourion était athée, considérant les rabbins comme des arriérés.
Mais ces braves gens ont utilisé la Bible comme un livre de conquête coloniale, croyant ou feignant de croire à l’historicité de la Bible.
« Dieu n’existe pas, mais il a donné cette terre au peuple juif » auraient-ils pu dire.


Une parole juive contre le racisme

Interview de Michèle Sibony & Dominique Natanson par Judith Bernard à propos du livre "Une parole juive contre le racisme" (2ème édition)

C’est UNE parole, insistent Dominique Natanson (coordonnateur de l’ouvrage) et Michèle Sibony (l’une de ses coauteures) que j’ai reçus pour cet entretien : ça ne prétend pas parler au nom de tous les juifs. C’est UNE parole qui pose les bases d’une fraternité qui ne se laisse jamais tenter par le repli communautaire. Une parole infiniment précieuse, dans notre époque si prompte à sombrer dans les obsessions stigmatisantes et les guerres fratricides...


Une lettre ouverte à la présidente du FIPA

À l’attention de la direction du FIPA.

Nous sommes 5 militant-e-s engagé-e-s dans la défense des droits du peuple palestinien et victimes des attaques du délinquant Grégory Chelli alias Ulcan.

Vous annoncez sur votre site la projection du documentaire « The Patriot » avec le texte « un hacker sioniste militant livre une guerre virtuelle et sans merci aux leaders du mouvement antisémite français ».


LA BONNE CONSCIENCE DES INTELLECTUELS FRANÇAIS - Le cas de Thomas Guénolé et de la gauche française de Jean-Luc Mélenchon

Paru dans lundimatin#129, le 15 janvier 2018

En mars 2016, Les Blancs, les Juifs et nous : vers une politique de l’amour révolutionnaire d’Houria Bouteldja paraissait aux éditions La Fabrique et provoquait une succession de polémiques parfois nécessaires mais souvent artificielles ou platement diffamatoires. Lundimatin s’en est d’ailleurs occasionnellement fait le relai en publiant cet article d’Eric Hazan ou cette critique d’Ivan Segré. Les écrits polémiques ne sont pas de la littérature ou de la philosophie que chacun peut apprécier d’une confortable distance, ils nous somment de prendre parti, d’attaquer ou de défendre. C’est bien le mérite qu’il faut reconnaître au Parti des Indigènes de la République, digne héritier en cela d’un certain trotskisme français, que de savoir opérer pour bousculer, ébranler et imposer ses termes au conflit et ses divisions au cœur du parti adverse ou à conquérir. Mais c’est une des conséquences de la politique qu’il devient à un certain point impossible de distinguer quel parti se joue de l’autre. D’un côté, le livre d’Houria Bouteldja stimule et révèle l’expression et l’assomption d’un racisme mainstream aussi décomplexé qu’effarant et glauque ; de l’autre il prétend imposer une idée de l’amour révolutionnaire aussi désirable qu’un plan quinquennal soviétique. S’il revient à chacun de déterminer la nécessité de se mêler à telle ou telle bataille, les questionnements ouverts par le conflit nous interpellent tous. C’est pourquoi nous publions cette tribune rédigée et signée par des intellectuels juifs et qui apporte un éclairage très différent à ce débat bien trop français.


Antisémitisme : une inquiétante dérive sémantique

14 JANV. 2018 PAR REGISTER BLOG : RESISTEZ !

Depuis plusieurs années, une dérive sémantique est en marche qui vise à qualifier de "nouvel antisémitisme" toute critique de l’Etat d’Israël, de sa politique ultranationaliste, d’apartheid et de colonisation. Un amalgame scandaleux pour défendre l’indéfendable et un rapprochement idéologique inquiétant. D’autant qu’une tentative récente de promotion de l’antisémitisme, le vrai, ajoute au malaise


Le féminisme occidental s’arrête aux portes de la Palestine

Par Hiba Khan. Publié le 14 janvier 2018, sur le site de Chronique de Palestine.

Tout va de travers quand il s’agit de réagir à l’emprisonnement d’Ahed Tamimi pour avoir giflé un soldat israélien.

Source : The Independent – Traduction : Chronique de Palestine


Elles étaient militantes, elles ont été assassinées en 2017. Nous leur rendons hommage le 9 janvier

Le 9 janvier 2013, Sakine Cansiz, Fidan Dogan (Rojbîn) et Leyla Saylemez, militantes kurdes, étaient assassinées à Paris.

En hommage à ces militantes, la Marche Mondiale des Femmes a décidé en 2015 de faire du 9 janvier une date internationale pour se souvenir de toutes les sœurs assassinées de part le monde en raison de leurs engagements politiques – féministes, écologiques, syndicalistes… et de leurs luttes pour un monde meilleur (merci à AWID pour les photos et à la MMF Bouches du Rhône).

Elles étaient militantes, elles ont été assassinées en 2017 – Nous leur rendons hommage


Pour une défense de l’antiracisme politique et de la démocratie

Publié le 15 janvier 2018 sur le blog Médiapart de Hourya Bentouhami

On ne compte plus les articles ou tribunes publiées ces derniers temps contre l’antiracisme politique. Mais qu’on ne s’y trompe pas, ces attaques n’ont pas eu pour but de prendre part à un débat public de fond sur la question raciale en France, mais d’en disqualifier les termes. Or, ce n’est pas le silence des dissensus qui fait la démocratie mais plutôt l’expression plurielle des positionnements.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


À Avignon, projection du film "le carnet de Janina" suivie d’un débat

dimanche 21 janvier 2018

Documentaire réalisé par Isabelle Vayron de la Moureyre.

La projection sera suivie d’un débat animé par Pierre Stambul et la réalisatrice



À La Roche-sur-Yon : rencontre débat avec Pierre Stambul et Sarah Katz

dimanche 21 janvier 2018

À l’occasion de l’Assemblée Générale de l’AFPS 85

Ils parleront de leur séjour à Gaza dont ils ont tiré le livre "Chronique de Gaza" et aussi de la question "antisionisme/antisémitisme".



Pour faire un don à l’UJFP

samedi 20 janvier 2018

Vous avez le choix entre plusieurs façons de nous faire parvenir un don :



Pour adhérer à l’UJFP

samedi 20 janvier 2018

Montant de la cotisation annuelle :
- à partir de 10 € pour les étudiants et précaires
- 50 € (adhésion "normale" )
- plus de 50 € (adhésion de "soutien")

Vous avez le choix entre plusieurs façons de régler votre cotisation :



Appel à action du 10 au 20 janvier 2018 : Agissons pour libérer Ahed Tamimi et tous les prisonniers politiques palestiniens !

samedi 20 janvier 2018

Publié le 9 janvier 2018 sur le site de l’Agence Média Palestine.

AUCUN ENFANT NE DOIT VIVRE SOUS L’OCCUPATION MILITAIRE ISRAÉLIENNE

AGISSONS POUR LIBÉRER AHED TAMIMI ET LES PRISONNIERS PALESTINIENS

A l’appel de Samidoun, le réseau palestinien de solidarité avec les prisonniers palestiniens et BDS France participons à une semaine internationale d’action pour la libération de Ahed Tamimi et des prisonniers politiques palestiniens du 10 au 20 janvier 2018.



À Bayonne, le 26 janvier : COUP DE PROJECTEUR SUR LA PALESTINE

mercredi 17 janvier 2018

Nous invitons le public Basque et ceux de passage, pris sous les feux du "Focus Israël" au FIPA (23 au 28 janvier) à se joindre au COUP DE PROJECTEUR SUR LA PALESTINE qui sera donné le vendredi 26 janvier 2018 à partir de 18h, dans la ville jumelle de BAYONNE.



À Paris (14ème), le 19 janvier 2018 projection-débat sur le thème : De la Palestine de 1947 à la Palestine contemporaine

mercredi 17 janvier 2018

Organisée par les Chrétiens de la Méditerranée et le Defap.

Projection du film "À la rencontre d’un pays perdu", documentaire de Maryse Gargour, suivie d’une conférence de Sandrine Mansour.



Hassan Diab de retour au Canada

mardi 16 janvier 2018 par Comité de soutien de Hassan Diab

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 16 janvier 2018, Ottawa — Dr. Hassan Diab est arrivé hier au Canada et a été réuni avec sa famille à Ottawa. Le 12 janvier, deux juges d’instruction ont prononcé un non-lieu et ont ordonné sa remise en liberté immédiate, y compris le droit de rentrer au Canada.



Une lettre ouverte à la présidente du Festival international de programmation audiovisuelle

mardi 16 janvier 2018 par Daniel Schneidermann, Denis Sieffert, Pierre Haski

Pierre Haski, Daniel Schneidermann et Denis Sieffert adressent une lettre à la présidente du Fipa pour protester contre la présentation d’un film au Fipa sur le hacker Ulcan, dont les auteurs ont été les victimes.



Comment combattre la liste noire de Gilad Erdan

lundi 15 janvier 2018 par Michel Warschawski

Par Michel Warschawski. Publié sur son compte Facebook, le 11 Janvier 2018.

Le ministre responsable des questions stratégiques, Gilad Erdan, a une obsession : BDS… ce qui est une bonne nouvelle pour notre campagne.
Il vient de publier une liste, transmise au ministère de l’intérieur qui est responsable des frontières, des organisations dont les membres sont indésirables sur le territoire israélien (et dans ses extensions coloniales). Des Européens, des Américains du nord (en particulier les Quakers) et du sud, ainsi qu’une organisation progressiste juive – Jewish Voice for Peace.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2802966