Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Pour la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah

jeudi 29 octobre 2020 par UJFP

Allocution de l’UJFP au rassemblement devant la prison de Lannemezan le 24 octobre 2020

Comme tous les ans, l’UJFP est présente aux côtés des militants et militantes rassemblé.es devant cette prison pour exiger que Georges soit libéré.

Tout le monde ici sait qu’il est libérable depuis plus de vingt ans et que les gouvernements français successifs refusent sa libération au mépris du droit. On dit parfois que ce gouvernement cède aux pressions d’Israël et des États Unis pour que Georges reste en prison. Or c’est plus que ça. C’est la démonstration de cette collusion impérialiste occidentale qui soutient Israël quoi que fasse cet État d’apartheid. La France est complice d’Israël, au même titre que la Grande Bretagne, le Canada, l’Union Européenne et bien sûr les États Unis. Il n’est que de voir les ventes d’armes, de drones entre la France et Israël de même que les accords de coopération scientifique au service de l’armement et du renseignement. Et n’oublions pas qu’Israël a comme argument commercial que les armes sont testées sur le terrain, c’est à dire dans les massacres successifs à Gaza et dans l’ordre policier qui règne en Cisjordanie.

L’UJFP est une association juive laïque qui ne reconnaît pas à Israël la légitimité d’agir au nom des juifs du monde dans sa conquête de la Palestine et cette conquête devra être abolie. Nous dénonçons la construction sioniste d’un apartheid en Palestine ; nous défendons les droits du peuple palestinien, droit à la terre, droit à l’autodétermination, droit au retour des réfugiés, droit à l’eau, droits humains, tous bafoués par Israël et surtout le droit à la résistance. C’est pourquoi nous participons au mouvement de boycott, désinvestissement, sanctions. C’est pourquoi nous avons soutenu la Grande Marche du Retour de Gaza et que nous militons pour la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens.

Georges Ibrahim Abdallah est un prisonnier pour la cause palestiniennes.

Il est pour nous un modèle dans le soutien à cette résistance du peuple palestinien. Au cours de ses 36 ans de détention, il est resté en prise de façon inébranlable sur la situation au Proche Orient. Fidèle à ses engagements et particulièrement clairvoyant, il impressionne fortement les camarades de l’UJFP qui lui rendent visite régulièrement. Comme le dit notre communiqué du 8 octobre, malgré cette détention interminable, Georges est resté le révolutionnaire de sa jeunesse, solidaire de tous les peuples opprimés et il nous montre la nécessité de combattre l’impérialisme et le capitalisme.

La France est coupable de le maintenir en détention perpétuelle, alors même que les grandes organisations internationales de défense des droits considèrent la perpétuité comme un crime de torture à abolir.

Israël tente d’isoler encore plus les Palestiniens, avec les accords orchestrés par Trump par lesquels des gouvernements arabes et désormais africains manifestent publiquement leur abandon de la solidarité avec la Palestine. Mais il faut prendre exemple sur la ténacité de Georges Ibrahim Abdallah et sur celle du peuple palestinien qui ne renonce pas.

Georges Ibrahim Abdallah sera libre
Le peuple palestinien sera libre


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 290 / 5830052