Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Communiqué de la famille du défenseur des droits humains égypto-palestinien, Ramy Shaath, suite à la décision des autorités égyptiennes d’ajouter son nom à la liste nationale des “terroristes"

mardi 21 avril 2020

Publié le 20 avril 2020.

Nous avons été choqués de découvrir avant hier dans la presse égyptienne l’information selon laquelle un tribunal aurait ordonné que notre fils, le militant des droits humains égypto-palestinien Ramy Shaath, détenu en détention provisoire depuis juillet dernier par les autorités égyptiennes, soit ajouté à la liste égyptienne des “entités et personnes terroristes”.

Avec une telle décision, les autorités égyptiennes sont à présent en mesure de geler les biens et les avoirs de Ramy, de lui confisquer son passeport et de l’empêcher de quitter le territoire, si tant est qu’il soit libéré. Par ailleurs, et après examen de la décision publiée au Journal officiel, il semblerait que cette décision a été prise dans le cadre d’une nouvelle affaire dans le cadre de laquelle Ramy serait poursuivi.

À ce jour, ni nous, sa famille, ni ses avocats, n’avons aucune information concernant cette nouvelle affaire. Bien que l’identité et les coordonnées des avocats soient connues du Parquet et de la Police, les avocats n’ont été informé de la tenue d’aucun nouvel interrogatoire avec Ramy Shaath, que ce soit dans l’affaire pour laquelle il a été arrêté à tort en juillet dernier (“l’Affaire de l’espoir”) ou de cette nouvelle affaire. Il faut rappeler que depuis son arrestation, sa détention provisoire a été constamment renouvelée, sans que le procureur ne lui reproche de faits précis ni ne présente de preuves légales justifiant cette détention.

Ramy est privé de toute communication avec sa famille et ses avocats, malgré le fait que le règlement de la prison garantisse au moins deux appels et quatre lettres par mois avec sa famille, et ce alors que les visites ont été suspendues depuis plus d’un mois en raison de l’épidémie de Corona.

Nous ne savons donc pas comment va Ramy en cet instant, mais ce que nous savons avec certitude, c’est que Ramy a toujours été un jeune homme fier de sa double nationalité, qui a passé sa vie à défendre sa patrie, qu’il s’agisse de l’Égypte et de la Palestine. Dans sa quête de liberté, de justice et d’égalité, il s’est opposé à l’occupation israélienne en s’engageant dans le mouvement de boycott (BDS) d’Israël, un mouvement pacifique, international, visant à faire pression sur Israël et sur les entreprises impliquées dans les crimes israéliens pour les contraindre à respecter les résolutions et le droit international.

Malgré son arrestation injuste et l’expulsion de son épouse d’Égypte en juillet sans raison, Rami a continué d’envoyer des messages appelant à soutenir la cause palestinienne et nous rappelant l’importance de la persévérance dans la lutte pour la libération de la Palestine.

Ici, nous devons nous demander comment Ramy aurait-il pu commettre un « acte terroriste » alors qu’il est détenu à la prison de la Torah depuis plus de neuf mois, sans inculpation ni procédure judiciaire équitable ? Est-ce la récompense appropriée pour un patriote défendant les droits de notre grande nation arabe ?

Sur la base de tout ce qui précède, nous, la famille Shaath, demandons aux autorités égyptiennes de libérer immédiatement Ramy Shaath et de le retirer de la "liste des terroristes" à laquelle il a été injustement ajouté. Ramy devrait être autorisé à retourner dans sa famille et au service de sa patrie égyptienne et palestinienne. Nous demandons également que le gouvernement égyptien autorise son épouse, Céline, à rentrer chez elle en Égypte et à retrouver son mari dès que possible.

Qui est Rami Shaath ?

- Rami est né de parents égyptiens. Sa mère était Safaa Hussein Zaytoun, née elle aussi de parents égyptien. Son père est le Dr. Nabil Shaath, représentant personnel du Président palestinien Mahmoud Abbas et ancien ministre palestinien des Affaires étrangères. Nabil Shaath détient la nationalité égyptienne depuis la création de la République arabe unie d’Egypte et de Syrie en 1958. Ce fait fut consacré ensuite en 1965 par décret présidentiel du président Gamal Abdel Nasser pour lequel Nabil Shaath à travailler directement.

- À la naissance de Ramy, sa mère et son père étaient donc égyptiens. Par conséquent, lui et sa famille sont fiers qu’il soit égyptien et détienne tous les documents d’identité qui le prouve, comme cela fut confirmé par une décision du tribunal administratif égyptien. Ramy est également un fier ressortissant palestinien ; un Arabe attaché aux causes de ses patries et de notre grande nation arabe. Ramy n’a jamais été et ne deviendra jamais un terroriste.

- Ramy a été arrêté par les autorités égyptiennes en juillet 2019 et placé en détention provisoire dans le cadre de l’affaire connue sous le nom de "l’Affaire de l’espoir" (n°930 pour l’année 2019), à la prison de Tora, sans avoir eu droit à une procédure équitable et alors que son épouse était expulsée d’Égypte.

- Depuis son arrestation, la famille de Ramy a contacté toutes les autorités compétentes en Égypte pour demander sa libération. Bien que plusieurs promesses aient été faites de le libérer, aucune de ces promesses n’a été tenue à ce jour. Le Comité des droits humains des Nations Unies et toutes les organisations internationales des droits de l’homme concernées par son arrestation ont, tous sans exception, demandé sa libération immédiate ou que lui soit accordé le droit à un procès équitable.

Communiqué également disponible en Anglais et en Arabe ici.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 312 / 5588497