Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Affichage raciste sur la vitrine d’un restaurant vietnamien à Saint-Quentin (Aisne) : les cibles quotidiennes du racisme « oubliées » par l’État

mercredi 29 janvier 2020 par Coordination nationale de l’UJFP

Vendredi 24 janvier, en pleine heure de midi, un message raciste a été collé sur la vitrine d’un restaurateur vietnamien. Le message intitulé « L’Europe aux Européens » fleure bon le racisme colonial, s’en prenant aux Arabes, aux Noirs et aux Asiatiques et se réclamant du délire du « grand remplacement ».

Macron et son gouvernement se sont montrés ce jours-ci très actifs dans la dénonciation de l’antisémitisme – et c’est une des formes du racisme à combattre aujourd’hui – mais ont singulièrement oublié le quotidien des victimes d’islamophobie, de négrophobie, de rromophobie et du racisme antiasiatique.

Cet « oubli » d’un gouvernement qui reste colonial dans ses interventions militaires, cette hiérarchisation des formes du racisme, les prises de parole islamophobes de nos ministres, visent les populations issues de la domination coloniale française, comme celle qu’elle a longtemps exercée en « Indochine française »

L’Union juive française pour la paix (UJFP) se tient aux côtés des populations ciblées, pas seulement dans la dénonciation de ces actes racistes, mais aussi dans la construction d’un antiracisme politique, sans oubli ni pardon.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1657 / 5707059