Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Un appel de De-Colonizer

mercredi 31 juillet 2019 par Eitan Bronstein, Eleonore Merza Bronstein

l’UJFP est particulièrement sensible à la démarche décoloniale qui préside à l’action de decolonizer-48.
Nous avons décidé de soutenir cette action d’éveil et de mobilisation des esprits en Israël autour de la Naqba et de ses conséquences humaines.

Lire la présentation de ce livre sur notre site

Ce week-end, au kibboutz Nir Oz, sur les terres occupées du village palestinien d’al-Ma’in, s’est déroulé le vernissage de notre exposition מכאן, משם / من هنا, من هناك / From Here, From There puis 3 jours d’échanges avec le public, à la fois fascinants et terrifiants.

Pour ce projet, le plus radical que nous ayons mené à De-Colonizer nous avons travaillé sans relâche pendant 3 ans pour localiser la dernière maison palestinienne d’al-Ma’in encore debout, trouver son propriétaire palestinien expulsé en 1948, convaincre son nouveau "propriétaire" israélien d’y organiser une exposition pour redonner la parole à celles et ceux qui en ont été expulsé•e•s et qui [sur]vivent aujourd’hui, pour beaucoup, à seulement 8 petits kilomètres de leur terre, dans le ghetto de Gaza.

Il nous a fallu beaucoup de persistance, et l’engagement de beaucoup d’ami•e•s, il a fallu ruser et parfois même prendre quelques latitudes avec les lois (faites par et pour l’occupant), pour réussir à contourner les frontières et les checkpoints qui nous sont imposés et réussir à faire entrer, puis sortir, ces paroles et témoignages de Gaza.

Il y a eu beaucoup de colère à ce vernissage, beaucoup de dénis, des réactions écorchées d’Israélien•ne•s, pétrifié•e•s à l’idée de reconnaître que leurs privilèges coloniaux sont le résultat d’une catastrophe, d’une Nakba. Pétrifié•e•s à l’idée d’accueillir cette histoire qu’ils ont tant voulu cacher ou oublier. Pétrifié•e•s devoir quitter ce qu’il•elle•s considèrent comme leur maison, leur rempart à une nouvelle Shoah.

Il y a eu beaucoup de colère mais il y a aussi eu de très beaux actes, des mots magnifiques, des pardons demandés sincèrement et des espoirs énoncés de vivre ensemble à nouveau. Il nous reste encore tant à faire, trouver la force de continuer, transformer la colère en énergie.

Aujourd’hui, De-Colonizer fait face une situation financière très délicate et de fortes pressions politiques. Si nous ne trouvons pas de nouveaux financements, nous allons devoir mettre la clé sous la porte et mettre fin à nos activités et projets.

Nous avons créé l’association "Les AmiEs de De-Colonizer", en France, qui peut recevoir des souscriptions mensuelles. Les dons qui sont faits aux AmiEs de De-Colonizer (reversés intégralement à De-Colonizer) ouvrent droit à une réduction fiscale de 66%. Cela signifie qu’un don mensuel de 50 euros, par exemple, ne coûtera "que" 17 euros après déduction fiscale.

Nous savons que vous êtes tou•te•s déjà très sollicité•e•s mais c’est uniquement grâce à vous tou•te•s que nous pourrons continuer à faire entendre notre voix. Si vous pensez qu’il faut amplifier les alliances politiques et le combat juif anticolonialiste et solidaire depuis Israël, si vous pensez que notre travail de conscientisation, de plaidoyer et de résistance est important, si vous pensez qu’il faut lutter contre les dénis mémoriels qui font particulièrement honte à notre histoire juive, si vous pensez que nous devons continuer à venir témoigner, chez vous en France et en français, de ce qu’il se passe sur le terrain, alors nous aurons besoin de vous. Pour nous permettre de faire face aux pressions et pour que De-Colonizer ne disparaisse pas, nous avons besoin de vous, ami•e•s et camarades. De chacun•e d’entre vous. Il n’y a pas de petite contribution, c’est tou•te•s ensemble que nous y arriverons !

"Les murs renversés deviennent des ponts" [Angela Davis].
Amitiés anticolonialistes depuis Tel Aviv,

Eléonore et Eitan Bronstein

- pour un don régulier
https://www.helloasso.com/associations/les-amies-de-de-colonizer/formulaires/2

- pour un don en une fois :
https://www.helloasso.com/associations/les-amies-de-de-colonizer/formulaires/1

De-Colonizer
Research and Art Laboratory for a Social Change.

www.de-colonizer.org
https://www.facebook.com/decolonizer
https://twitter.com/decolonizer1948






Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 822 / 4758270