Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Maintenant les prisonniers, toutes et tous à la manifestation du 12 janvier à Bayonne

jeudi 3 janvier 2019

Nous serons des milliers à nous rassembler à Bilbao et à Bayonne le 12 janvier, pour dire à Madrid et à Paris que les conditions d’une paix juste et durable ne sont pas encore réunies.

Nous allons leur dire que le processus de paix n’est pas seulement la fin de la lutte armée. Après la remise des armes et la dissolution de l’ETA, le Pays Basque, dans sa diversité, revendique haut et fort que maintenant, le temps est venu de traiter la situation des prisonnier.e.s.

Nous dirons à Bilbao et à Bayonne, que sur ce chemin de la paix, nous sommes tous impliqués : la société dans sa diversité, les associations, les institutions, les états.

C’est le devoir de tous ces acteurs, mais seuls les états détiennent les clés qui ouvrent les portes !

C’est MAINTENANT que le processus doit passer à la vitesse supérieure et pour cela, il est grand temps de résoudre le problème des prisonnier.e.s. Nous exigeons la fin des mesures d’exception ! Nous exigeons l’application des droits de l’Homme, indispensable pour construire une paix solide et durable ! Et demain, il nous faudra un nouveau cadre juridique qui soit adapté au processus de paix.

Les démarches unilatérales entreprises jusqu’à présent nécessitent une réponse qui permettra d’alimenter la dynamique de paix. Ne pas franchir les étapes qui sont aujourd’hui nécessaires serait aussi diminuer la valeur de celles entreprises hier. Il est indispensable de dire, de confirmer que ce qui a été fait jusqu’à présent était nécessaire, était bon pour la paix. C’est celui-là, le chemin ! Et c’est ainsi que nous tracerons le sillon qui conduit du passé vers l’avenir.

Nous devons tracer cette route sans rien oublier ni omettre du passé. A toutes les victimes de toutes les violences, nous devons la vérité, le respect et la reconnaissance. Notre dette envers elles est de ne pas renouveler les erreurs du passé et c’est avec cet objectif commun que nous devons travailler, quelles que soient par ailleurs, les différences de points de vue.

Cette cohabitation démocratique qui n’a pas été possible pendant de longues années est enfin envisageable au Pays Basque. Ce sera notre exercice collectif : celui de celles et ceux qui n’ont pas pu s’unir jusqu’à présent.

Avec cette obligation, cette espérance, cette exigence, nous construirons une paix profitable à tous. Chaque jour compte. L’implication de chacun compte.

Puisque nous sommes tous gagnants avec la paix : faisons une paix où nous serons tous gagnants.


Orain presoak.
Urtarrilaren 12an, denak Baionako manifestaldirat

Milaka eta milaka bilduko gara Bilbon eta Baionan, Madrile eta Pariseri erteko bake justu eta iraunkor baten baldintzak ez direla oraindik beteak. Erranen diegu prozesua ez dela bukatua gatazka armatuaren amaierarekin. Armagabetzea eta ETA-ren disoluzioaren ondotik, orain presoen aldi izan behar dela oihukatuko dugu !

“BAKEGINTZA ETA ELKAR BIZITZAREN BIDEAN : ORAIN PRESOAK !” : horra Euskal Herriak, bere aniztasunean, nahi eta behar duen bide orria, bi estadoeri berriro eskatuko dena urtarrilaren 12-an. Bilbon eta Baionan erranen dugu, bakearen bidea alde guzien eginkizuna dela : jendartearena bere aniztasunean, elkarteena, instituzioena, estadoena.

Aktore guztien eginkizuna da, bainan Estadoek dute gakoa !

Presoei buruz, ORAIN, egin behar dira urratsak : Prozesuaren abiadura aldatu beharra dago. Urgentziazko garaian sartuak gara ! Presoen auzia konpontzeko unea etorria da ! Salbuespen neurriak kendu behar dira, giza eskubide arrunten errespetatzea delako, gaurko egoera politiko berriak baitezpada eskatzen duelako, eta bake orokor eta integral baten oinarria delako ! Eta bihar, kuadro juriko berri bat beharko dugu, bake prozesuari egokitua.

Orain arte eginak izan diren alde bakarreko urratsek eskatzen dute erantzuna, bakearen dinamika elikatzeko. Gaur egin behar litezken pausoak ez egiteak, balioa ken liozake atzo egin diren urratsei… Ezinbestezkoa da konfirmatzea orain arte egin dena, egin behar zela eta ona zela bakearentzat ! Bidea, hortik da. Eta hortik urratu behar dugu iraganetik etorkizunerako transizio hori…

Iraganaz deus baztertu eta ahantzi gabe, egin behar dugu bidea. Indarkeria guztien bitima guztieri zor diegun egia, errespetua eta errekonozimendua. Zor diegu iragana ez errepikatzea, eta, hortarako lan egitea, edozoin izan ditezen beste gure arteko ezadostasunak.

Aspaldiko urteetan possible izan ez den elkar bizitza demokratikoa, azkenean possible ikusten da gure Herrian ! Orain arte batu izan ahal ez garenen ariketa kolektiboa izanen da !

Eginbide horrekin, esperantza horrekin, zorroztasun horrekin, guzientzat ona izanen den bakea eraikiko dugu. Egun bakoitza konda da. Bakoitzaren inplikazioa konda da.

Elkar bizitzarako prozesu hortan, ORAIN, PRESOEN etapa izan behar da !

Bakearekin guztiak irabazle baigara : Egin dezagun guziak irabazle izanen diren bakea !

GUZTIAK, GUZTIAK ETA GUZTIAK BIL GAITEN BILBON ETA BAIONAN !!


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 593 / 3762252