Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Les forces d’occupation israéliennes ont attaqué violemment l’Al Awda, son équipage et ses passagers

mercredi 1er août 2018

La déclaration des autorités israéliennes affirmant que l’al-Awda, le bateau de la Coalition de la Flottille de la Liberté, avait été intercepté, abordé et détourné sans violence de Gaza en Palestine, vers Ashdod en Israël le 29 juillet est fausse.
Selon les témoignages directs que nous avons reçus, les forces d’occupation israéliennes (IOF) ont attaqué violemment notre navire, al-Awda (le Retour) battant pavillon novégien, alors qu’il se trouvait dans les eaux internationales.

Avant que toutes les communications avec le bateau ne soient coupées, 4 navires de guerre israéliens étaient présents près de lui. A la suite de directives illégales données par radio à notre capitaine et vu notre insistence à affirmer notre droit de libre passage dans les eaux internationales, des soldats armés et masqués ont abordé al-Awda sans notre permission.

Ils ont attaqué plusieurs des participants non armés en les frappant et en utilisant des tasers tandis que certains de nos participants, s’appuyant sur l’entrainement à la non violence reçue pendant deux jours à Palerme, tentaient de résister à cette tentative de détournement. D’autres participants ont également été frappés par les soldats lors de cet exercice de l’’IOF qui n’avait rien de pacifique, pour un certain nombre de "raisons".

Parmi les nombreuses personnes attaquées par les soldats se trouvent le Capitaine Herman Reksten, Mike Treen et le Dr Swee Ang. Avec toutes ces violences, y compris les coups portés à une femme frèle de 69 ans, chirurgienne, non armée, une ligne a été franchie et il faut une enquête et que les criminels soient tenus pour responsables de leurs actes. Nous continuons à collecter des témoignages et nous ferons tout pour nous assurer que la justice prévaudra.

Deux citoyens israéliens (Yonatan Shapira etZohar Chamberlain Regev) et deux journalistes internationaux d’Al Jazeera ont été relâchés mais 18 des participants viennent de passer une deuxième nuit en détention illégale dans la prison de Givon en Israël. Pour protester contre les actions illégales commises par Israël et contre le traitement qu’on leur fait subir, deux participantes ont commencé une grève de la faim.

Nous appelons le gouvernement norvégien, ainsi que tous les gouvernements de ceux et celles qui subissent ces multiples violations du droit international, à intervenir et à exiger que al-Awda nous soit rendu, immédiatement et sans conditions, ainsi que tout ce qui se trouvait à bord dont bien sûr tous les participants et aussi l’aide médicale que nous apportons à Mycare à Gaza à fin de distribution.

Nous exigeons que l’IOF ne commette pas d’actes similaires, illégaux et violents, contre le voilier ‘Freedom’, l’autre bateau de la Flottille,alors qu’il approche de Gaza en Palestine, sur les eaux internationales.

Article originel en anglais sur le site de la Flottille


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 855 / 3726083