Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Poème de Ziad Medoukh :" Que dois-je dire à Gaza" lu par une étudiante de Gaza

jeudi 10 mai 2018 par Ziad Medoukh

Que dois-je dire à Gaza

Ziad Medoukh

Que dois-je te dire Gaza,

Lorsque on réprime ta marche non-violente dans le sang,

Lorsque on enferme ton peuple dans une cage,

Lorsque les snipers d’élite tirent sur ta poitrine nue,

Lorsque ton droit à manifester pacifiquement est bafoué,

Lorsque l’obus du char israélien écrase ta branche d’olivier,

Lorsque les lambeaux de ton drapeau palestinien claquent au sang.

Lorsque on sème la haine face à ta paix,

Que dois-je te dire ?

Dois-je te répondre par

Mon indifférence,

Mon impuissance,

Ma faiblesse,

Mon silence,

Mon indignation ?

Que dois-je te raconter, Gaza ?

La lâcheté de ce monde cruel ?

Le silence infâme de ces instances ?

L’impunité de ces exactions et ces homicides délibérés ?

Le blocus impitoyable imposé ?

L’injustice navrante et absolue ?

Que dois-je dire au jeune de Gaza ?

Que dois-je dire à ses rêves inachevés ?

Que dois-je dire au jeune qui ne connaît du monde

que ce qu’il voit sur une carte ?

Que dois-je dire à l’enfant de Gaza,

A l’innocence perdue,

A l’enfant oublié, meurtri, crucifié et martyrisé ?

Que dois-je dire à la mer de Gaza ?

A son cœur brisé

A cette mer qui voit les cadavres de ses fils s’entasser ?

Que dois-je dire au Poète de Gaza,

A sa plume déchirée,

A ce Poète qui ne parvient plus à cultiver son irréductible espoir ?

Que dois-je dire au refugié de Gaza,

A ce réfugié dont on n’entend pas le cri

A ce réfugié qui attend depuis des décennies avec sa clé de retour ?

De quoi dois-je me justifier devant elle ?

Sa vie suspendue dans une prison,

Son blocus inhumain et criminel,

Sa colombe blanche assassinée,

Ses massacres perpétrés à l’infini,

Le prolongement de son malheur.

Me dois-je de mentir à Gaza ?

Me dois-je de lui dire

Que la vie s’améliorera,

Que l’espoir l’emportera,

Que la justice triomphera,

Que le soleil reviendra,

Que sa liberté s’approchera,

Qu’elle enracinera la paix ?

Me dois-je de rassurer Gaza

En lui disant

Qu’elle est la résistance dans la dignité,

Qu’elle est le jasmin du monde,

Qu’elle est au cœur des solidaires,

Qu’elle est élan de vie dans un jardin oublié,

Qu’elle est un espoir épanoui,

Qu’elle est la force tranquille qui résiste,

Qu’elle est l’âme généreuse et brillante des innocents,

Qu’elle est le garant de l’espérance indéracinable,

Qu’elle est la gardienne de l’esprit révolutionnaire ?

Me dois-je de calmer sa colère,

Me dois-je d’accepter son cri,

Me dois-je d’effacer ses larmes

Me dois-je de supporter sa douleur ,

Me dois-je de la sortir de cet enfer insupportable,

Me dois-je de l’aider à survivre,

A surmonter ses peines,

Me dois-je de soutenir Gaza ?

Mais comment ?

Comment sauver Gaza ?

Comment protéger Gaza ?

Comment défendre Gaza ?

Comment soutenir Gaza ?

Comment garder Gaza

Et comment libérer Gaza ?

Comment……….comment ……….


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 251 / 3257995