Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable


Sortir six miles au large : une journée dans la vie des pêcheurs de Gaza

lundi 22 janvier 2018 par David Heap, Pam Bailey

Par David Heap (Bateau canadien pour Gaza et Flotille de la Liberté) et Pam Bailey, Fondatrice et Directrice de We are not Numbers.

Ce soir du 4 janvier 2017, il faisait du vent quand Muhammad al-Hissi de Gaza, 34 ans, a pris la mer avec 13 de ses frères, cousins et oncles, pour gagner sa vie de la seule façon qu’ils connaissent : en pêchant. Mais il n’est jamais revenu.

La famille était répartie sur trois bateaux et la mer était agitée, avec des vagues courtes, quand la marine israélienne est apparue sur les lieux. Le navire de 60 tonnes a éperonné le bateau en bois de Muhammad et l’a écrasé comme une pierre aplatirait un œuf.

Les pêcheurs palestiniens et la marine israélienne ont cherché le corps de Muhammad pendant trois jours mais il ne fut jamais retrouvé. Il est possible que le moteur ait déchiré son corps en morceaux.

Muhammad est l’un des deux pêcheurs tués par la marine israélienne en 2017. Quatre autres furent blessés, quatorze arrêtés et cinq bateaux furent confisqués.

Mais les tirs de la marine israélienne sur les pêcheurs de Gaza se produisent tous les jours. Ils terrorisent les pêcheurs et contraignent nombre d’entre eux à renoncer à la mer.

Et ce schéma va continuer en cette année nouvelle puisque les responsables israéliens ont décidé récemment de restreindre les pêcheurs de Gaza à une zone de 6 miles nautiques au lieu des 9 miles récemment autorisés -seulement dans le sud.

Aidez nous à mettre en évidence cette violation du droit de gagner sa vie.

Un nouveau documentaire court, “Sortir six miles au large" produit par l’équipe de We Are Not Numbers à Gaza, financé par le projet Solidarité avec les pêcheurs de Gaza, porté par la Coalition de la Flottille de la Liberté présente le frère et le cousin de al-Hissi, qui nous amènent à bord pour une nuit de pêche.

Vous verrez par vous mêmes ce qu’il en est quand les « frelons » israéliens apparaissent brusquement.

Le film est sous-titré en français, espagnol et grec (utilisez l’icône “engrenage” en bas à gauche sur Youtube pour choisir la langue ).

Partagez s’il vous plaît ce film de 11 minutes sur les réseaux sociaux avec un commentaire personnel. Envoyez un lien à vos « followers » via e-mail (c’est ce qui est le plus efficace).

Que peuvent faire ceux qui vont visionner le film ? Ils peuvent envoyer un
don à We Are Not Numbers, un projet pour raconter des histoires, mené par des jeunes basés à Gaza, afin de leur permettre de continuer.

Ils peuvent aussi se rendre sur le site de la Flottille de la Liberté pour chercher comment soutenir l’action de la Flottille en 2018, qui entend briser le blocus du port de Gaza.

*En solidarité,*

David Heap, de la part du Bateau canadien pour Gaza et de la Flotille de la Liberté

et Pam Bailey, Fondatrice et Directrice, We are not Numbers.


Pour plus d’informations


Merci de partager et de faire suivre nos messages :
@CanadaBoatGaza
https://twitter.com/CanadaBoatGaza
@GazaFFlotilla
https://twitter.com/GazaFFlotilla
www.facebook.com/CanadaBoatGaza/
www.facebook.com/BateauCanadienGaza/
www.facebook.com/FreedomFlotillaCoalition/

Dons : www.canadaboatgaza.org/donate//sgf.freedomflotilla.org/donate


Bateau canadien pour GAZA : www.canadaboatgaza.org ; courriel :
canadaboatgaza@gmail.com


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 267 / 3599779