Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Déclaration d’EJJP (JEPJ en français Juifs Européens pour une Paix Juste)

vendredi 16 décembre 2016 par EJJP

Le compte bancaire du groupe allemand « Une Voix Juive pour une Paix Juste au Moyen Orient » (Jüdische Stimme für gerechten Frieden in Nahost”) a été fermé par la « Banque de l’Économie Sociale » (Bank für Sozialwirtschaft AG).

Le gouvernement israélien tente d’interdire toute critique de sa politique, en Israël et à l’étranger. Il prétend que tous ceux qui critiquent Israël sont antisémites. Certaines organisations, comme la banque de l’économie sociale, ont volontairement fait le choix de servir le programme politique répressif d’Israël et s’efforcent de faire taire les voix critiques.

Le fait que des organisations comme la banque de l’économie sociale censurent les critiques de l’État d’Israël au nom du rejet de l’antisémitisme nous insulte directement, nous Juifs. L’État d’Israël ne nous représente pas. Nous exigeons qu’aucun individu ou organisation ne permette que sa légitime colère contre l’antisémitisme ne soit détournée en outil de politique étrangère par le gouvernement israélien.

Le droit d’appeler au boycott en tant que forme de pression politique dans le cadre du mouvement mondial BDS fondé par les Palestiniens pour promouvoir l’application du droit international, est sous la protection de la liberté d’expression, en droit européen et en particulier en droit allemand. La Banque de l’économie sociale et solidaire édicte néanmoins sa propre loi.

Par ce que nous sommes juifs, nous ne pouvons ignorer les crimes commis par l’État d’Israël en notre nom : occupation, colonisation, apartheid, destruction de la société palestinienne et crimes de guerre. Nous refusons d’endosser la responsabilité de ces crimes juste parce que nous sommes juifs. Nous refusons aussi d’être punis pour le fait d’exercer notre droit à critiquer ces crimes.

Parce que nous sommes juifs, nous soutenons ce que le peuple palestinien réclame pour sa liberté (la fin de l’occupation et de la colonisation, la destruction du Mur de séparation, la fin du blocus de Gaza, la liberté pour tous les prisonniers palestiniens), l’égalité des droits entre Israéliens et Palestiniens et la justice (le droit au retour des réfugiés palestiniens). Ce sont les trois revendications du mouvement BDS.

Traduction SF pour l’UJFP


Lire la déclaration originale en anglais


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 446 / 2464608