Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Hommage à Rudolf, métèque

mardi 13 décembre 2016 par Michel Ouaknine

par Michel Ouaknine.

Bonjour,

Je vais dire quelques mots au nom de l’Union juive pour la paix, une association que Rudolf avait rejointe voici 15 ans, quelques années après sa création. Vous savez tous à quel point il est difficile de critiquer Israël : on se fait immédiatement traiter d’antisémite. C’est une des raisons qui a poussé à la création de l’UJFP : faire entendre une parole juive à qui on ne pouvait, bien entendu, pas opposer cet argument. C’est une démarche qui coïncidait parfaitement avec celle de Rudolf.

Je ne ferai que répéter ce que d’autres viennent de dire, que la nouvelle du décès de Rudolf Bkouche, mardi dernier a été un choc pour nous tous à l’UJFP.

Un double choc car il se trouve qu’il y a 8 jours exactement, dimanche, mon épouse et moi nous avions passé plusieurs heures avec Rudolf à discuter, argumenter et plaisanter. On a parlé de l’actualité. Evoqué de celle de l’UJFP qui devait élire son président le weekend suivant : je lui ai proposé de comploter, la situation était mûre pour in putsch ! Rudolf a refusé, pourtant à lui seul, il vaut bien plus qu’un "quarteron de généraux à la retraite". Il m’a répondu – citation pour citation -qu’il n’était pas encore mûr pour "commencer une carrière de dictateur".

Nous lui avions apporté un polar et un magazine sur la colonisation de Mars (sans réaliser d’ailleurs l’ironie sous-entendue). Rudolf y a jeté un coup d’œil curieux mais sa tête était ailleurs : il avait hâte de rentrer chez lui, de retrouver ses livres et son ordinateur où plusieurs milliers de messages l’attendaient. Et puis il avait des projets d’écriture et de voyage.

Son histoire personnelle, ses engagements pour la Palestine, la défense des étudiants étrangers, la qualité de l’enseignement, d’autres qui le connaissent mieux que moi l’on déjà fait, d’autres compléteront ce qui a été dit.

Rudolf avait rejoint l’UJFP voici 15 ans. Très vite, Rudolf est devenu une référence intellectuelle dans notre association. Son titre, professeur émérite à l’Université de Lille, les livres qu’il a dirigés avec Nabil El-Haggar , celui à venir, « Palestine-Israël » coécrit encore avec Nabil, ses nombreux textes « paramathématiques et parascolaires », ses articles "politiques" dont plus d’une trentaine, ont été publiés sur notre site auraient pu en faire un personnage distant.

Tous ceux qui l’on connut le savent Rudolf était tout au contraire un homme chaleureux autant qu’engagé, toujours ouvert aux discussions, toujours prêt à mettre son savoir encyclopédique au service de tous.

J’ai souvent argumenté avec Rudolf, en particulier sur la colonisation de la Palestine et l’opposition entre "colonisation de peuplement" et sa notion de "conquête de la Palestine". On s’est souvent opposés aussi sur des points relatifs à la religion juive et sur les textes bibliques. Je dois avouer que je me suis le plus souvent avoué vaincu : soit il avait tout simplement raison, soit par épuisement car vous le savez tous, c’était un débatteur infatigable !

Notre association présente ses condoléances à sa famille, à ses proches et à ses amis.

Rudolf, le mathématicien, l’Algérien, l’anticolonialiste, l’antisioniste, le Juif, le Métèque comme il se définissait… Rudolf, tu nous manques.

Michel
Cimetière Est, Lille, le 12 décembre 2016, pour le Bureau national de l’UJFP


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 379 / 2041080