Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Non a la censure (y compris juive)

lundi 13 mars 2006

Si le CRIF et leurs partisans vous exaspèrent par leurs pressions destinées à museler l’expression d’une autre parole sur Israël et par leur façon de brandir l’antisémitisme à tout propos, sachez que vous n’êtes pas seuls en Europe ! Mince consolation, mais nos camarades dans la gauche juive d’autres pays sont aux prises avec des tentatives semblables de censure de la part de certaines organisations, notamment en Allemagne et en Autriche.

La fédération des Juifs européens pour une paix juste (JEPJ) a dénoncé ces entraves à la libre expression et à la critique de la politique israélienne. Dans un communiqué, la fédération déclare : « Si des intellectuels des pays les plus étroitement associés à des génocides sont forcés au silence du fait de pressions exercées sur eux ou sur ceux qui leur donnent la parole, nous craignons que les générations futures nous accusent à juste titre d’avoir cédé à ces pressions et de nous être tus sur les crimes de guerre en Palestine. On ne peut qualifier d’antisémite une critique légitime d’Israël, qui cible la politique de ce dernier contre la population palestinienne, que ce soit dans les territoires occupés ou bien en Israël même. (…) Les Juifs européens pour une paix juste, qui sont des citoyens d’Europe, rejettent cette tentative de faire taire et de supprimer des critiques justifiées de l’occupation en ayant recours à l’accusation redoutée d’antisémitisme. » [url=http://www.ujfp.org/modules/news/visit.php?fileid=7]Lire le texte complet du communiqué[/url] (format pdf).


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 29 / 519136