Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Shlomo Sand rejoint la campagne BDS

lundi 12 octobre 2015 par Shlomo Sand

Transcription écrite des propos tenus par Shlomo Sand sur le boycott

Shlomo Sand répond à Dominique Vidal dans le cadre des midis de l’IreMMO (Institut des études Méditerranée Moyen Orient) le 9 octobre 2015 :

SHLOMO SAND : « … J’ai été toute ma carrière politique contre le boycott ; je pensais que le boycott n’était pas justifiable, le boycott de tout Israël, pas des colonies et des produits des colonies… L’année dernière et à cause de l’analyse que je fais aujourd’hui, je crois qu’on ne peut pas avoir de changement de la part de la société israélienne pour évacuer les territoires occupés. C’est pas possible ! […] La gauche sioniste, mentalement, vit toujours de ce mythe shoah, elle est déchirée entre la rationalité politique et les mythes bibliques. Donc, je ne crois pas que si le camp sioniste (de gauche) était au pouvoir, il pourrait faire un compromis avec les Palestiniens. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé que toute ma résistance en face des politiques de sanctions et de boycott était fausse. Si quelqu’un veut sauver Israël de soi-même, il doit se joindre et faire pression. Je suis pour chaque pression sur Israël pour qu’il évacue les territoires occupés, pour les frontières de 67, sauf la terreur… Et si quelqu’un ne tient pas cette politique de boycott et de sanctions, il doit savoir que la terreur va la remplacer et ça va arriver. Pour le moment, c’est de la terreur blanche : des jeunes filles de 18 ans sautent avec des couteaux sur des soldats israéliens, mais si quelqu’un veut vraiment sauver Israël de soi-même et sauver les Palestiniens, il doit soutenir à mon avis politiquement le boycott à toutes les choses en Israël, sauf les farines et les médicaments ; je ne parle pas de tout ça…

Mais vous avez boycotté la Russie de Poutine, non ? Ils ont annexé la Crimée qui depuis 2000 ans était dans les mains des Ukrainiens, 2000 ans ! Et les populations étaient pour l’Ukraine, contre la Russie et quand même, vous avez boycotté. C’est vrai ou non ? Vous avez boycotté l’Iran, vous avez Boycotté l’Afrique du Sud. À mon avis, la seule politique valable aujourd’hui, c’est soutenir le boycott d’Israël actuellement. Je suis désolé…

(Applaudissements)

DOMINIQUE VIDAL : « Je confirme qu’il s’agit bien d’une position nouvelle de Shlomo. Je peux le dire. C’étaient des discussions sur ce sujet depuis des années… »

[…]

SHLOMO SAND : « … Je crois que le boycott sera une sanction dure au début avec des réactions terribles et perverses. Mais à la longue, je ne crois pas qu’il y ait une autre politique pour résoudre ce conflit, qui est le plus long conflit de la modernité : 50 ans d’occupation !... »


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2990 / 2217742