Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Les pompiers pyromanes vont-ils réussir à étendre les incendies ?

lundi 21 juillet 2014 par le Bureau national de l’UJFP

Après le discours de Manuel Valls au Vel d’Hiv hier, après le ministre de l’Intérieur qui s’est rendu sur les lieux des affrontements de Sarcelles, c’est à nouveau le Premier ministre qui dénonce
"l’antisémitisme" et le "racisme".

Roger Cukierman, le président du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF), s’est alarmé aujourd’hui lundi sur France Info : "On est en train d’importer le djihad contre les juifs de France. C’est la République qui est visée. On importe la guerre de Gaza en France. Ces centaines de jeunes doivent être mis hors d’état de nuire".

Les pompiers pyromanes vont-ils réussir à étendre les incendies ?

En Israël, la droite suit l’extrême droite et engage une opération au sol après deux mois d’intox. La population chauffée à blanc par les informations sur la « guerre » que mènerait le Hamas contre le pacifique Etat israélien est maintenant ulcérée de voir deux dizaines de ses soldats victimes d’une population de Gaza qui se défend, ayant déjà à déplorer un demi-millier de victimes, chiffre annoncé avant même le bombardement de l’Hôpital de Gaza dont on espère qu’il va horrifier la conscience humaine dans le monde entier, et même en Israël.

Jacques Kupfer du Likoud mondial, l’Internationale du parti de Netanyahou au pouvoir, écrit tranquillement : "Si nous voulons mettre un terme à la guerre, nous devons raser Gaza. Gaza doit devenir un champ de ruines d’où ne peuvent sortir que des gémissements." [1]

Notre ami Michel Warschawski nous explique que c’est désormais le fascisme qui est en train de s’imposer en Israël, quand la violence des bandes commence à se déchaîner contre les pacifistes israéliens, et pas seulement contre les « Arabes » [2].

Depuis des années et tout particulièrement dans la dernière période, cette fuite en avant de l’Etat israélien tend à exporter délibérément le conflit, voyant dans toute critique d’Israël un acte antisémite et dans tout acte antisémite la reproduction de la « Nuit de cristal ». Israël envoie un officier à la grande synagogue de Paris pour recruter des volontaires, essaie de créer le buzz sur l’augmentation du nombre de Français juifs ou supposés tels faisant leur « Aliya » pour s’installer à Ashdod ou Askelon, mais ne dit rien des centaines d’Israéliens qui ne supportant plus le climat étouffant du pays choisissent d’émigrer, en France ou ailleurs.

Ayant importé la logique de la colonisation sioniste jusqu’en France, le CRIF a bonne mine de prétendre y combattre le djihad. Ayant développé dans la communauté des réflexes communautaristes racistes, ayant laissé prospérer en son sein la violente et raciste Ligue de Défense Juive responsable de provocations diverses comme le 13 juillet, le CRIF ose tranquillement maintenant prendre argument des incidents de Sarcelles pour exiger la répression dans les « quartiers ».

Le gouvernement cherchera-t-il là le dérivatif à ses difficultés politiques et sociales ? En prendra-t-il argument pour tenter de limiter les libertés publiques ?

Nous appelons tous les citoyens français, tous les démocrates, tous les habitants de ce pays à ne pas tomber dans le piège tendu.

L’UJFP n’a par ailleurs pas attendu les pompiers pyromanes pour pourchasser et combattre toute expression antisémite.

Gaza supplicié mérite notre solidarité. La complicité des autorités françaises doit être dénoncée. Les manifestations doivent se tenir. La LDJ doit être dissoute.

Bureau national de l’Union Juive Française pour la Paix, le 21 juillet 2014


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2368 / 1352634