Actualités


Georges Ibrahim Abdallah doit être libéré. Rassemblement à Lannemezan Samedi 20 octobre 2018 à 14h

Le 24 octobre prochain, Georges Ibrahim Abdallah entamera sa 35ème année de détention au centre pénitentiaire de Lannemezan (Hautes Pyrénées).

Georges, militant communiste libanais, qui a lutté contre l’invasion du Liban par Israël, au côté de la résistance palestinienne, a été condamné à la détention à perpétuité pour complicité de l’assassinat d’un attaché militaire étatsunien et d’un agent du Mossad israélien, sur le sol français.


Quizz

Dans quel journal pouvait-on lire le 27 août dernier :

« Entre nous, qui pense vraiment que ces migrants sauvages franchissant les frontières (Ceuta, Espagne) vont de venir des bons Européens ?
Qui pense vraiment que ces peuples vont « s’intégrer », travailler et s’adapter à nos mœurs et à notre civilisation ? Qui pense vraiment qu’ils feront de bons voisins, de bons citoyens, de bons maris, de bons travailleurs ? Qui pense vraiment que ces sauvages qui se sont déjà rendus coupables d’actes de barbarie, de prises d’assaut, de franchissement illégal de frontière et qui sont prêts à tout, même à tuer, vont se transformer en agneaux et respecter les lois et les droits ? »


L’Alyah, une aberration du XXIème siècle qui en dit long sur notre régression sociale et internationale

Par Valérie Cabanne (UJFP).

L’Alyah, c’est l’application de la théorie de la séparation, qui a fondé le sionisme, en affirmant que Juifs et non Juifs ne pouvaient pas vivre ensemble. L’Etat d’Israël entretient cette théorie par un appel aux Juifs du monde, à venir consolider la présence juive en Israël face au défi démographique que représentent les Palestiniens.


Oublier l’hegemon I. Vers de nouvelles alliances judéo-arabes

par Joëlle Marelli

Oublier l’hegemon I. Vers de nouvelles alliances judéo-arabes [3]

La peur, l’hystérie

Quand on parle de ce qui s’est passé, se passe et se passera – dans l’hypothèse où le futur n’est pas radicalement hypothéqué – en Israël/Palestine, on met le plus souvent deux termes en regard : les Juifs, les Arabes – palestiniens et/ou autres ; ou encore les juifs, les musulmans, selon que le « conflit » est pensé en termes nationaux ou religieux. Les autres instances (l’Europe, les États-Unis) sont abordées le plus souvent comme des arbitres, des observatrices plus ou moins bienveillantes, plus ou moins investies, plus ou moins mal à l’aise. Et, bien sûr, toujours désintéressées. Ces instances occupent la position du tiers raisonnable qui assume la tâche de la médiation et de la facilitation entre ces enfants impossibles que seraient les Juifs et les Arabes, les juifs [4] et les musulmans, les Israéliens et les Palestiniens.


En France, l’Union juive française pour la paix fait entendre une autre parole juive

Par Hassina Mechaï. publié le 9 octobre sur le site de Middle East Eye.

Depuis 1994, l’UJFP construit sa voie sur la question de l’antiracisme politique et la dépossession des Palestiniens. Des causes à contre-courant des positions officielles françaises, et surtout du discours du CRIF, réputé proche d’Israël


À Paris, manifestation contre le déni de justice (pour Adama Traoré)

Communiqué : Non au mensonge d’État.

Adama Traoré « a pris le poids de nos corps à tous les trois », il répétait « je n’arrive plus à respirer » selon les gendarmes dans leur déclaration.

La famille Traoré attendait depuis 1 an ce rapport d’expertise, la quatrième expertise en 2 ans de lutte pour réclamer la vérité et la justice.


Le camp des Milles, c’est notre mémoire, pas celle de l’apartheid israélien !

L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) est une association juive qui perpétue la tradition de ces nombreux/ses Juives et Juifs qui considèrent que leur émancipation en tant que minorité opprimée passe par l’émancipation de toute l’humanité.


Interview de Pierre Stambul et Sarah Katz sur la radio RVR

4/10/2018

A CIEL OUVERT Jean Pierre Deroire interview Pierre Stambul président de l’union juive française pour la Paix et également Sarah Katz militante et en juillet dernier était présente dans la flottille pour forcer le blocus de Gaza. Tous deux venus à Tarare à l’occasion de la sortie du film "le char et l’olivier " de Roland Nurier réalisateur.


[MANIFESTATION] Rassemblements citoyens pour l’Aquarius

Le 06/10/2018 de 14:30 à 17:30
Palerme, Berlin, Bruxelles, Paris, Marseille, Lyon, Nantes, Montpellier, Bordeaux, Grenoble, Lille, Brest, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Concarneau, Biarritz ...

Sauvons l’Aquarius et le sauvetage en mer !

SOS MEDITERRANEE appelle à une mobilisation citoyenne à l’échelle européenne, afin de demander à tous les Etats d’Europe :

De prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à l’Aquarius de reprendre sa mission de sauvetage le plus rapidement possible ;

De faire respecter le devoir d’assistance aux personnes en détresse en mer ;

D’assumer leurs responsabilités étatiques en établissant un véritable modèle de sauvetage en Méditerranée.


Dites non au transfert forcé des Palestiniens !

1er octobre 2018 - Appel de B’Tselem

Ce lundi 1er octobre 2018 marque la date limite de l’ultimatum posé aux habitants de Khan Al Ahmar par l’armée israélienne. Celle-ci avait ordonné aux habitants de démolir leurs propres habitations avant cette date, mais à Khan Al Ahmar, on continue de résister.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


L’État d’Israël contre le peuple juif

dimanche 23 septembre 2018 par Eva Illouz

Par Eva Illouz. Publié sur le site de l’Agence Média Palestine, le 14 septembre 2018.

Israël s’aligne sur un régime nationaliste, voire antisémite, un régime après l’autre. Où cela mène la communauté juive mondiale ?



À Ajaccio, soirée-débat sur la Palestine

samedi 22 septembre 2018

Organisée par Ensemble.

Pouvons nous accepter la dramatique situation du peuple Palestinien, le blocus de Gaza, la mort de dizaines de jeunes enfants ?

Quelle Palestine pour demain : rencontre avec André Rosevègue dans le cadre d’Une Parole Juive Pour la Paix.



Vous avez dit nouvel antisémitisme ?

samedi 22 septembre 2018 par Simon Assoun

Par Simon Assoun, du Bureau national de l’UJFP.

Ce jeudi 20 septembre, c’est avec effroi que nous avons découvert cette inscription, sur la porte d’entrée d’un immeuble de la rue Ordener, dans le 18ème arrondissement de Paris : « Ici vivent des ordures juives, notamment au troisième. » Le sinistre message est accompagné d’un dessin de croix celtique, symbole utilisé notamment par les groupes néo-fascistes et l’extrême-droite nationaliste. Alors que le contexte politique national est notamment marqué par la constance de la progression électorale du Rassemblement national (ex-FN) et par la résurgence des groupes néo-fascistes, d’ultra-droite et identitaires (attaques contre le mouvement étudiant au printemps 2018, ouvertures de locaux et de salles dans plusieurs villes, démonstrations de force contre les réfugiés), cet acte violemment antisémite témoigne de la vitalité et de la dangerosité de l’antisémitisme de ces courants politiques, dont il porte le vocabulaire et la symbolique.



Ahed Tamimi : "Tout Palestinien résiste à l’occupation dès sa naissance"

jeudi 20 septembre 2018

Ahed Tamimi, 17 ans, icône de la résistance palestinienne à Israël, a accordé un entretien à France 24, à l’occasion de sa visite en France et alors qu’elle était l’invitée d’honneur de la Fête de l’Humanité qui vient de se tenir en Seine-Saint-Denis.



Le boycott d’Israël prend de l’ampleur

mercredi 19 septembre 2018 par Emmanuel Riondé

Par Emmanuel Riondé | 19 septembre 2018

Lancée il y a treize ans, la campagne prônant des mesures de boycott désinvestissement et sanction (BDS) contre Israël n’a guère affaibli l’économie du pays. Mais elle joue aujourd’hui un rôle majeur dans la déconstruction de son image... donnant du fil à retordre à Tel-Aviv.



Ahed Tamimi à la Fête de l’Humanité : "Jérusalem restera la capitale de la Palestine"

mercredi 19 septembre 2018

"Jérusalem restera la capitale de la Palestine" : la jeune Ahed Tamimi, devenue icône de la résistance palestinienne à l’occupation israélienne après avoir passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats, était invitée dimanche à la Fête de l’Humanité à La Courneuve (Seine-Saint-Denis).



À Marseille, présentation du livre "La Nakba ne sera jamais légitime" suivie d’un débat avec son auteur Pierre Stambul

mercredi 19 septembre 2018

Organisé par l’Equitable Café

mardi 25 septembre de 19h30 à 20h30

Equitable Café
54 Cours Julien, 13006 Marseille



ISRAËL, UN NOUVEL APARTHEID

mercredi 19 septembre 2018 par CNPJDPI

Communiqué de presse du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et israéliens

En 1948, la déclaration d’indépendance de l’État israélien proclamait « une complète égalité des droits sociaux et politiques à tous ses citoyens sans distinction de croyance, de race ou de sexe ». Dans les faits, les Palestiniens ont toujours été considérés comme des citoyens de seconde zone et étrangers dans leur propre patrie.



L’ensemble des crimes coloniaux doivent être qualifiés "comme ils devraient l’être"

mardi 18 septembre 2018 par Olivier Le Cour Grandmaison

Publié le mardi 18 septembre 2018

PARIS- L’universitaire français Olivier Le Cour Grandmaison a estimé que l’ensemble des crimes coloniaux, commis par la France, doivent être qualifiés "comme ils devraient l’être", affirmant que la déclaration du président Emmanuel Macron sur l’affaire Maurice Audin est un "immense pas".



Hors-la-loi pour les exilé·e·s

mardi 18 septembre 2018 par Georges Gumpel

“La Méditerranée peut devenir un lieu d’extermination comme n’importe quel camp nazi.” Ce rescapé de l’Holocauste défie le système pour sauver des exilé·e·s. Voici son histoire.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3635298