Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Abandon de la citoyenneté israélienne pour une citoyenneté palestinienne.

lundi 11 juin 2012

Un ancien soldat israélien veut abandonner sa citoyenneté israélienne pour la remplacer par la citoyenneté palestinienne. Il a été arrêté après avoir vécu deux mois dans le camp de réfugiés de Dheishé. Relâché après huit jours de détention, il sera soumis à un procès pour être allé dans la zone « A ».
Il dit : « Je suis arrivé à la conclusion qu’Israël est le représentant des intérêts des puissances occidentales au Moyen-Orient et que le Sionisme a cyniquement instrumentalisé la foi juive. »

André Pshenichnikov Israélien émigré de l’ancienne URSS, a été arrêté par les Forces d’Occupation Israéliennes après avoir vécu deux mois dans le camp de réfugiés de Dheishé, près de Béthleem, et retenu en détention huit jours au poste de police de la colonie de Kiryat Arba. Il a dit aux policiers qui l’interrogeaient qu’il voulait couper tous les liens avec Israël, abandonner sa citoyenneté israélienne et la remplacer par une citoyenneté palestinienne. Il a finalement été libéré sous condition et interdit d’entrer dans les zones « A » de Cisjordanie jusqu’à la fin des procédures pénales engagées contre lui. Il a été inculpé pour être allé dans les zones « A », interdites aux Israéliens sur décision militaire. Pendant certaines procédures à la Cour de Justice de Jérusalem et au tribunal du district, des représentants de l’accusation ont déclaré que Pshenichnikov avait rejoint le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), avant de finalement retirer cette accusation. Dans le procès intenté contre lui, Pshenichnikov est représenté par l’avocat André Rosenthal de Jérusalem.

André Pshenichnikov, 23 ans, est né au Tadjikistan, alors partie de l’Union soviétique. Il était encore enfant quand sa famille a déménagé en Russie. Il est arrivé en Israël à 13 ans, s’enrôla dans le Corps des Transmissions après avoir accompli trois ans de service militaire obligatoire, puis un an et demi de plus en tant que soldat de carrière. Au cours de ces années, ses opinions ont complètement changé et il a conclu que l’Etat d’Israël servait de représentant des intérêts des puissances occidentales au Moyen-Orient et que le Sionisme avait cyniquement instrumentalisé la religion juive. Comme relaté, ce constat l’a conduit à la conclusion qu’il devait prendre contact avec les Palestiniens, avec lesquels il parle arabe couramment, aller vivre dans le camp de réfugiés de Dheishé et chercher à révoquer sa citoyenneté israélienne pour la remplacer par la citoyenneté palestinienne.

Pshenichnikov part ce soir (lundi 11 juin) pour deux mois en Europe.
Jusqu’à son départ, on peut le joindre chez lui au +972-77-4335158 ou sur son portable : +972-52-7728518 et par mel :
Rodnower@gmail.com
On peut contacter son avocat André Rosenthal au : +972-2-6250458

(traduction : Jacqueline Charretier)


Accueil | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’UJFP en action  Suivre la vie du site En Israël-Palestine   ?

Creative Commons License