Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF


Contre tous les racismes, ici et en Tunisie.

samedi 14 janvier 2012 par le Bureau national de l’UJFP

COMMUNIQUE COMMUN UJFP-FTCR

Ismaïl Haniyeh, dirigeant du Hamas et Premier ministre à Gaza a été invité en Tunisie. À son arrivée à l’aéroport de Tunis le samedi 7 janvier, parmi les milliers de Tunisiens venus soutenir la Palestine qui l’attendaient, quelques-uns ont scandé des slogans clairement racistes : « il faut tuer les Juifs , c’est notre devoir », « virez les Juifs », « Khaybar, Khaybar, ô Juifs, l’armée de Mahomet est de retour ». Très rapidement ces débordements antisémites ont été diffusés sur de nombreux sites sionistes.

A l’évidence ces slogans racistes ont été proférés par des salafistes et cette mouvance bénéficie d’importants financements venant des monarchies du Golfe.

Le parti Ennahda arrivé en tête aux élections tunisiennes, a dénoncé ces slogans antisémites « contraires à l’esprit de l’islam ». Les protestations en Tunisie sont très nombreuses. Ismaïl Haniyeh a déclaré : « nous ne sommes pas contre les Juifs parce qu’ils sont juifs, notre problème est avec ceux qui occupent la terre de Palestine. Les Juifs sont partout dans le monde et Hamas ne les vise pas ».

Peu de temps avant, le 22 décembre, Silvan Shalom, vice-Premier ministre israélien originaire de Tunisie, avait exhorté les Juifs tunisiens (ils ne sont plus qu’un millier) à émigrer en Israël. La réponse des représentants de cette communauté, reçus par les plus hauts dirigeants tunisiens, a été claire : "nous sommes tunisiens et comme tous les Tunisiens, nous aimons notre pays" et "il n’y a pas de sionistes en Tunisie".

La FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives) et l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix)

- réaffirment leur soutien au processus révolutionnaire en cours en Tunisie et aux droits du peuple palestinien.
- dénoncent les propos antisémites et les appels au meurtre entendus à l’aéroport de Tunis.
- dénoncent tous ceux qui voudraient diviser le peuple tunisien sur des critères religieux ou raciaux.
- réaffirment la nécessité de lutter contre toutes les formes de racisme et notamment l’islamophobie et l’antisémitisme


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 339 / 1785689