Actualités


Quand les jeunes députées Omar et Tlaib ouvrent des brèches béantes dans la sainte alliance américano-israélienne ! par Yorgos Mitralias

19 AOÛT 2019
PAR YORGOS MITRALIAS| BLOG : LE BLOG DE YORGOS MITRALIAS

Les jeunes députées américaines Ilhan Omar et Rashida Tlaib sont en train d’ouvrir des brèches dans la sainte alliance américano-israélienne provoquant un véritable séisme tant aux États-Unis et au Moyen Orient qu’au sein de la diaspora juive.

Les effets et bienfaits collatéraux de l’irruption de Bernie Sanders au cœur de la scène politique américaine sont déjà nombreux, importants et commencent à se faire sentir bien loin des États-Unis, aussi loin que le Moyen Orient. La preuve en est le véritable séisme que sont en train de provoquer depuis quelques jours tant aux États-Unis et au Moyen Orient qu’au sein de la diaspora juive deux fidèles de Bernie, les intrépides jeunes députées américaines Ilhan Omar et Rashida Tlaib.


COMMUNIQUÉ : LA CAMPAGNE BDS FRANCE DÉNONCE LA PARTICIPATION DE LA FRANCE À DES MANŒUVRES NAVALES EN ISRAËL

19 août 2019

La Campagne BDS France dénonce la participation de la France à des manœuvres navales dans le port de Haïfa au nord d’Israël, comme le rapporte un article de l’hebdomadaire l’Express en date du 9 août dernier [*].


L’UJFP à la fête de l’Huma 2019

Comme tous les ans, l’UJFP y sera présente les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 septembre 2019, à La Courneuve (93) avec un stand conjoint UJFP-Campagne BDS, au Village du Monde.


MAIS QUI EST GEORGES ABDALLAH ?

Eté 2019 - la solidarité n’est pas vacante -

17 août 2019

⇒ Un communiste révolutionnaire arabe, condamné à perpétuité pour complicité dans des actes de résistance à l’invasion de son pays par les troupes sionistes. Voir et revoir la vidéo réalisée par le Secours Rouge.

⇒ Un homme debout, qui n’a jamais renié son engagement politique aux côtés du peuple palestinien depuis 35 ans de détention. Lire « Georges Ibrahim Abdallah toujours debout » sur le site de l’UJFP le compte-rendu de Pierre Stambul, l’un de ses nombreux visiteurs :


Michèle Sibony : « Netanyahou ne peut pas refuser les demandes de Trump »

Entretien du 16/8/2019 avec Michèle Sibony, porte-parole de l’Union Juive pour la Paix. Elle était invitée sur le plateau de RT France à commenter la décision d’Israël d’interdire la visite de deux élues démocrates américaines, Ilhan Omar et Rashida Tlaib, en raison de leur soutien à la campagne de boycott de l’Etat hébreu. Les autorités israéliennes sont en partie revenues sur leur décision et ont autorisé Rashida Tlaib à entrer en Israël pour rendre visite à sa grand-mère.

#Israël #DonaldTrump #MichèleSibony


Roses de Palestine

Non, cette nouvelle vidéo ne va pas nous parler de ce qui fut une des nombreuses activités exportatrices qui faisait vivre la Bande de Gaza avant le blocus qu’Israël a décrété en septembre 2007, voici 12 ans déjà !


DÉCLARATION DU MOUVEMENT DE LA PAIX AU SUJET DE LA CÉLÉBRATION DU 75ÈME ANNIVERSAIRE DU DÉBARQUEMENT DE 1944 EN PROVENCE

Une célébration amoindrie par un entrelacs d’intérêts politiciens et sans décisions politiques en faveur d’un monde de dignité et de Paix.

On aurait aimé pouvoir se féliciter sans réserve de l’initiative prise par le Président Macron visant à célébrer aujourd’hui même, jeudi 15 Août 2019, à Saint-Raphaël (Var), les 75 ans du débarquement du 15 août 1944 en Provence, auquel ont pris part des dizaines de milliers de soldats issus des colonies françaises. Tous ces soldats qui ont en effet pris une part décisive dans la victoire contre le fascisme et pour notre liberté en particulier lors du débarquement en Provence méritent notre plus grand respect.


Je ne peux pas soutenir une idéologie qui se fonde sur un privilège juif et la persécution des Palestiniens

Par Alice Rothchild – The Seattle Times – 9 août 2019

Un débat central au sein de la communauté juive aux États-Unis implique le sionisme et sa relation avec le judaïsme. Dans une anthologie récente, « Reprendre le judaïsme au sionisme : histoires d’une transformation personnelle », 40 rabbins, érudits et militants réfléchissent sur leur parcours intellectuel et émotionnel particulier débuté avec un amour inconditionnel d’Israël. Comme les autres participants, j’ai pris conscience que l’idéologie du nationalisme juif et la politique du gouvernement israélien avaient corrompu ma conception du judaïsme et ses valeurs religieuses et culturelles centrales.


Le gouvernement français doit autoriser l’accès aux ports français pour les navires d’ONG

DiEM25 France a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron, Président de la République française et à Edouard Philippe, Premier Ministre

Le sort des réfugiés et migrants passant par la Méditerranée est une honte pour l’Europe et pour la France. A ce jour, des dizaines de milliers d’entre eux sont morts en tentant la traversée, sans compter ceux – probablement nombreux - qui ont échappé aux recherches et se sont noyés sans témoins. Chaque jour d’autres morts s’ajoutent à cet insupportable bilan.

Pour signer cette pétition


Le château d’eau de Khuza’a - déclaration de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

9 août 2019

L’Union Juive Française pour la Paix est fière de pouvoir contribuer à la nouvelle étape du projet d’irrigation des terres agricoles à Gaza : “Un château (d’eau) pour Abu Jamal”, lancé en août 2016.

Passage au solaire réussi !

Avec tous les solidaires de France pour la Palestine qui ont participé à ce projet, nous sommes très heureux de saluer l’installation par les paysans de Khuza’a et d’Abasan de 90 panneaux solaires, procurés par le ministère gazaoui de l’agriculture, pour prendre le relais du réseau électrique, en grande pénurie dans les conditions du long blocus infligé à Gaza.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Les bombardements qui ont visé l’Université Al-Aqsa

lundi 24 juin 2019 par Michel OUAKNINE

Chassés du style de vie, des coutumes et des économies agraires de la « vie de village » et placés dans des camps, les réfugiés ont commencé à investir dans l’éducation de leurs enfants (…) le pourcentage de la première génération de réfugiés qui étaient illettrés était d’environ 70%, mais ce pourcentage est tombé à approximativement 7% avec la deuxième génération élevée dans les camps de réfugiés.
Edo Konrad, "The Israeli academics who helped design Palestinian emigration" (disponible en français à http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2019/06/21/les-universitaires-israeliens-qui-ont-contribue-a-la-conception-de-lemigration-palestinienne ).



Non à la proposition de résolution déposée par le député Sylvain Maillard

lundi 24 juin 2019 par CNPJDPI

Lundi 24 juin 2019

Le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI) a pris connaissance de la proposition de résolution de l’Assemblée nationale pour la lutte contre l’antisémitisme, qui devait être débattue en séance le 29 mai 2019, avant d’être reportée.



À Lyon, conférence "Palestine : La résistance par la culture"

mardi 18 juin 2019

Avec le Dr. Abdelfattah Abusrour.

Abdelfattah Abusrour est Palestinien ; il est fondateur et directeur du Centre Culturel et Artistique Alrowwad, situé dans le camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem, en Cisjordanie occupée.



À Paris, conférence-débat dans le cadre de la journée mondiale des réfugiés (World Refugee Day)

mardi 18 juin 2019

Syriens, Érythréens, Afghans, Soudanais, Yéménites, Palestiniens, Ouighours, Congolais, Centrafricains, …

Ce que fuient les réfugiés : zones de conflits, persécutions et des régimes totalitaires.



Lettre de l’UJFP aux députés : "Observations de l’Union Juive française pour la Paix concernant la proposition de résolution n° 1952 « visant à lutter contre l’antisémitisme »"

Lettre envoyée le 14 juin 2019 aux députés.

Madame, Monsieur,

Nous vous écrivons au nom de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP). L’UJFP est une association juive qui combat la politique coloniale et d’apartheid commise par l’État d’Israël au nom des Juifs du monde entier et qui est mobilisée contre toutes les formes de racisme sans chercher à les hiérarchiser.



À Nîmes, conférence-débat d’Abdelfattah Abusrour : "La belle résistance contre la laideur de l’occupation et de la violence"

lundi 17 juin 2019

Abdelfattah Abusrour est Palestinien ; il est fondateur et directeur du Centre Culturel et Artistique Alrowwad, situé dans le camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem, en Cisjordanie occupée.

Le thème de sa conférence : "La belle résistance contre la laideur de l’occupation et de la violence".



71ème année de la Nakba...

lundi 17 juin 2019 par Michel OUAKNINE

En 1948 Ben Gourion reconnaissait :

Si j’étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l’a promis, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n’est pas le leur.

Il y a eu l’antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute ? Ils ne voient qu’une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?

(David Ben-Gourion, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121).



Pourquoi je suis optimiste à propos de l’« accord du siècle »

lundi 17 juin 2019 par David Hearst

Par David Hearst. Publié le vendredi 14 juin 2019 sur le site de Middle East Eye (MEE).

L’accord représente la plus grande opportunité pour ceux qui ont le plus à y perdre

Pour vendre l’« accord du siècle » dont la publication se fait attendre, ses principaux auteurs déclarent que les Palestiniens ne sont pas encore capables de se gouverner eux-mêmes (selon Jared Kushner, gendre du président américain), qu’Israël a le droit d’annexer des parties de la Cisjordanie (selon l’ambassadeur américain en Israël David Friedman) ou encore que l’accord en lui-même est probablement inexécutable (selon le secrétaire d’État américain Mike Pompeo).



À Créteil, soirée publique Palestine

lundi 17 juin 2019

Le collectif Palestine de Créteil invite Abdelfattah Abusrour,fondateur du Centre Culturel ALROWWAD du camp de réfugiés Aïda de Bethléem.
Il témoignera sur la situation quotidienne des réfugiés. .



Déshumaniser les Palestiniens tout en croyant les soutenir

lundi 10 juin 2019 par Susan Abulhawa

Par Susan Abulhawa. Publié sur le site de Chronique de Palestine, le 9 juin 2019.

En attribuant aux habitants de Gaza une bravoure mythique, la gauche ignore en fait ce qui fait l’humanité des Palestiniens.

Sur le plan politique, de l’extrême gauche à l’extrême droite et en passant par les frontières ethniques, presque tous ceux qui ont quelque chose à dire sur les manifestants à Gaza semblent incapables de reconnaître l’humanité palestinienne. Si cela vient de la droite, le récit est ponctué de « terroristes », de « roquettes » et de « Hamas » – en réalité une résistance palestinienne légitime mais largement considérée comme un croquemitaine dans l’imaginaire occidental.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4272592