Actualités


Sur le statut de Jérusalem, une réponse complaisante et offshore

Le gouvernement a répondu à la question posée par la France Insoumise sur le statut de Jérusalem :


Du hijab au burkini : les dessous d’une obsession française

Retour sur deux décennies de persécutions.

par Pierre Tevanian
12 juillet 2019

Mars 2004 : loi sur les signes ostensibles, interdisant le port du foulard à l’école publique. Septembre 2010 : loi anti-burqa. Avril 2011 : offensive de Luc Chatel contre les mères voilées accompagnatrices de sorties scolaires. Janvier 2012 : loi « anti-nounous » (interdisant le voile dans les crèches et les garderies), adoptée en première lecture par un sénat socialiste... Juillet 2016 : campagne nationale contre les femmes en « burkini » – et plus largement les femmes musulmanes « trop » couvertes sur les plages françaises. Février 2019 : campagne contre un « hijab de running », poussant les magasins Decathlon à retirer l’article de la vente. Juillet 2019 : nouvelle chasse aux femmes en « burkini », dans les piscines cette fois-ci. Depuis près de vingt ans, les cheveux des femmes musulmanes sont devenus ce qu’il est convenu d’appeler un enjeu politique majeur, et leur dévoilement fait désormais partie des priorités les plus impérieuses. C’est de ces « chasses aux voilées », et de leur abjecte violence, qu’il est question dans le livre de Pierre Tevanian, Dévoilements – dont voici l’introduction.


Les colonies israéliennes en Cisjordanie, un crime de guerre ?

Par Ghislain Poissonnier et Eric David. Article publié dans la Revue des Droits de l’Homme n°16/2019.

Résumé :

La politique de colonisation israélienne en Cisjordanie constitue-elle le crime de transfert, direct ou indirect, par une Puissance occupante d’une partie de sa population civile, dans le territoire qu’elle occupe ? La question est actuellement examinée, à la demande de la Palestine, par le Procureur de la Cour pénale internationale. L’implantation par Israël de colonies de peuplement en territoire palestinien occupé comporte les éléments constitutifs du crime de guerre de l’article 8, § 2, b), viii), du Statut de Rome, à savoir son élément légal, son élément matériel et son élément moral. Il sera dès lors aisé au Procureur de la Cour pénale internationale d’établir la responsabilité pénale des dirigeants israéliens, qui organisent la politique de colonisation.


Israël : une interdiction d’entrée dans un parc municipal ravive les avis d’apartheid

Par Jonathan Cook – AFOULA, Israël. Date de publication : Mardi 9 juillet 2019. [*]

Selon les groupes de défense des droits de l’homme, l’exclusion de citoyens palestiniens marque une tendance croissante à la séparation explicite de l’espace public en Israël, d’une manière qui rappelle celle de l’apartheid en Afrique du Sud.


En soutien à Saïd Bouamama

9 juil. 2019 | Par Les Invités De Mediapart | Blog : Le blog de Les invités de Mediapart

Après le boycott d’un colloque par des représentants de l’État pour seul motif que le sociologue Saïd Bouamama y participait, 130 personnalités communiquent leur solidarité à l’universitaire face à une « campagne de diffamation » islamophobe. Ils déplorent que le pouvoir ait « obtempéré aux injonctions de l’extrême-droite ».


Chambéry : Lakhdar, père de famille décède entre les mains de la police, pendant son expulsion

Ci-dessous appel suite à la mort de Lakhdar B., père de 4 enfants, à Chambéry, pendant l’expulsion de sa famille, avec les 1ers signataires.

Nous faisons part de notre émotion et notre consternation après la mort de Lakhdar d’un arrêt cardiaque pendant son expulsion, entre les mains de la police le 3 juillet à Chambéry. La fragilité cardiaque de ce père 4 enfant dont un nourrisson, était connue. Il avait occupé sans titre ce logement social afin de mettre sa famille à l’abri et était apprécié de ses voisins.


Pour la première fois, une Association académique européenne annule une conférence prévue en Israël

7 juillet | Judy Maltz pour Haaretz | Traduction JPP pour l’AURDIP

En anglais

Une association européenne de chercheurs en santé mentale a annulé son projet de tenir sa prochaine conférence en Israël, dans la crainte d’un retour de bâton de la part du mouvement international en faveur du boycott.


Enterrer la Nakba : comment Israël cache systématiquement les preuves de l’expulsion des Arabes en 1948

Depuis le début de la dernière décennie, des équipes du ministère de la Défense ont nettoyé les archives locales et retiré des collections de documents historiques pour cacher les preuves de la Nakba.

Par Hagar Shezaf

5 juillet 2019

Il y a quatre ans, l’historienne Tamar Novick a été secouée à la lecture d’un document qu’elle a découvert dans le dossier de Yosef Vashitz, du département arabe du parti de gauche Mapam, dans les archives de Yad Yaari à Givat Haviva. Le document, qui semblait décrire certains événemets survenus pendant la guerre de 1948, commençait ainsi :


Dites à AXA de respecter les droits humains et de cesser de financer des crimes de guerre

Saviez-vous que l’assureur AXA est impliqué dans des crimes de guerre ?

Durant des mois, nous avons enquêté sur les investissements d’AXA dans le commerce des armes et de l’occupation illégale israélienne.


La fabrique d’un coupable : retour sur le procès de Redouane Ikil

7 juillet 2019

« Et ainsi, ne pouvant faire que ce qui est juste fût fort, on a fait que ce qui est fort fût juste.  »

Blaise Pascal, Pensées

Redouane Ikil, lors de cette dernière journée d’audience au tribunal correctionnel d’Albi, aurait pu assister à la énième journée de mise en pièce teintée de violence, de mépris systématique de sa vie et du sens qu’il lui a donné aussi bien dans l’exercice de sa profession que dans ses activités sportives et associatives.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Annexion : Israël contrôle déjà plus de la moitié de la Cisjordanie

lundi 24 juin 2019 par Jonathan Cook

L’annexion ne ferait qu’officialiser une situation de fait : les deux tiers du territoire palestinien sont contrôlés par Israël et des colons y vivent en tant que citoyens israéliens



Les bombardements qui ont visé l’Université Al-Aqsa

lundi 24 juin 2019 par Michel OUAKNINE

Chassés du style de vie, des coutumes et des économies agraires de la « vie de village » et placés dans des camps, les réfugiés ont commencé à investir dans l’éducation de leurs enfants (…) le pourcentage de la première génération de réfugiés qui étaient illettrés était d’environ 70%, mais ce pourcentage est tombé à approximativement 7% avec la deuxième génération élevée dans les camps de réfugiés.
Edo Konrad, "The Israeli academics who helped design Palestinian emigration" (disponible en français à http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2019/06/21/les-universitaires-israeliens-qui-ont-contribue-a-la-conception-de-lemigration-palestinienne ).



Non à la proposition de résolution déposée par le député Sylvain Maillard

lundi 24 juin 2019 par CNPJDPI

Lundi 24 juin 2019

Le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens (CNPJDPI) a pris connaissance de la proposition de résolution de l’Assemblée nationale pour la lutte contre l’antisémitisme, qui devait être débattue en séance le 29 mai 2019, avant d’être reportée.



À Lyon, conférence "Palestine : La résistance par la culture"

mardi 18 juin 2019

Avec le Dr. Abdelfattah Abusrour.

Abdelfattah Abusrour est Palestinien ; il est fondateur et directeur du Centre Culturel et Artistique Alrowwad, situé dans le camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem, en Cisjordanie occupée.



À Paris, conférence-débat dans le cadre de la journée mondiale des réfugiés (World Refugee Day)

mardi 18 juin 2019

Syriens, Érythréens, Afghans, Soudanais, Yéménites, Palestiniens, Ouighours, Congolais, Centrafricains, …

Ce que fuient les réfugiés : zones de conflits, persécutions et des régimes totalitaires.



Lettre de l’UJFP aux députés : "Observations de l’Union Juive française pour la Paix concernant la proposition de résolution n° 1952 « visant à lutter contre l’antisémitisme »"

Lettre envoyée le 14 juin 2019 aux députés.

Madame, Monsieur,

Nous vous écrivons au nom de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP). L’UJFP est une association juive qui combat la politique coloniale et d’apartheid commise par l’État d’Israël au nom des Juifs du monde entier et qui est mobilisée contre toutes les formes de racisme sans chercher à les hiérarchiser.



À Nîmes, conférence-débat d’Abdelfattah Abusrour : "La belle résistance contre la laideur de l’occupation et de la violence"

lundi 17 juin 2019

Abdelfattah Abusrour est Palestinien ; il est fondateur et directeur du Centre Culturel et Artistique Alrowwad, situé dans le camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem, en Cisjordanie occupée.

Le thème de sa conférence : "La belle résistance contre la laideur de l’occupation et de la violence".



71ème année de la Nakba...

lundi 17 juin 2019 par Michel OUAKNINE

En 1948 Ben Gourion reconnaissait :

Si j’étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l’a promis, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n’est pas le leur.

Il y a eu l’antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute ? Ils ne voient qu’une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?

(David Ben-Gourion, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121).



Pourquoi je suis optimiste à propos de l’« accord du siècle »

lundi 17 juin 2019 par David Hearst

Par David Hearst. Publié le vendredi 14 juin 2019 sur le site de Middle East Eye (MEE).

L’accord représente la plus grande opportunité pour ceux qui ont le plus à y perdre

Pour vendre l’« accord du siècle » dont la publication se fait attendre, ses principaux auteurs déclarent que les Palestiniens ne sont pas encore capables de se gouverner eux-mêmes (selon Jared Kushner, gendre du président américain), qu’Israël a le droit d’annexer des parties de la Cisjordanie (selon l’ambassadeur américain en Israël David Friedman) ou encore que l’accord en lui-même est probablement inexécutable (selon le secrétaire d’État américain Mike Pompeo).



À Créteil, soirée publique Palestine

lundi 17 juin 2019

Le collectif Palestine de Créteil invite Abdelfattah Abusrour,fondateur du Centre Culturel ALROWWAD du camp de réfugiés Aïda de Bethléem.
Il témoignera sur la situation quotidienne des réfugiés. .


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4174783