Actualités


L’amour survivra au néant de cette épidémie

Publié le 5 août sur le site de Chronique de Palestine.

Il peut être légitime de se dissimuler derrière un déni de la réalité, le temps de reprendre son souffle après avoir trébuché sur les difficultés de la vie, tant que cette attitude reste temporaire.

Ce déni est un comportement naturel dans lequel se réfugient de temps à autre beaucoup de personnes, même parmi les plus intelligentes. C’est le cas parfois de sociétés entières, quelles qu’elles soient.


Solidarité avec Mahmoud Nawajaa !

Le coordinateur général du Comité National palestinien de la campagne BDS - Mahmoud Nawajaa - a été arrêté le 30 juillet dernier, chez lui a Kfar Abu Qash, en Cisjordanie occupée, par les forces d’occupation militaires israéliennes et placé en détention arbitraire, accusé de crimes fantaisistes multiples comme savent le faire les autorités militaires d’occupation.


Roms massacrés à Auschwitz : l’anniversaire tragique du 2 août 1944

2 août 2020

A Auschwitz-Birkenau, dans la nuit du 2 au 3 août 1944, 2897 Roms survivants dans le camp, pour la plupart des femmes, des enfants et des vieillards, furent assassinés dans les chambres à gaz lors la liquidation du « Zigeunerlager » (« le camp des tsiganes »)


UN MILLIER D’ISRAÉLIENS APPELLENT À LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DU COORDINATEUR DE BDS MAHMOUD NAWAJAA

Par Boycott from Within, le 3 août 2020

Avant l’aube, le 30 juillet, des dizaines de soldats israéliens ont fait irruption dans la maison de Mahmoud Nawajaa, Coordinateur général du Comité national palestinien de BDS, à Kafr Abu Qash [en Cisjordanie occupée], l’ont menotté, lui ont bandé les yeux et l’ont emmené de force sous les yeux de sa femme et de ses enfants.


AIDEZ-NOUS À LIBÉRER MAHMOUD, #FREEMAHMOUD, LE COORDINATEUR GÉNÉRAL DU BNC

Par Palestinian BDS National Committee (BNC), le 31 juillet 2020

Mahmoud Nawajaa, un défenseur renommé des droits humains palestiniens, a été arraché à sa famille par les forces d’occupation israéliennes au cours d’un raid nocturne le jeudi 30 juillet et est actuellement détenu dans le centre d’interrogation de haute sécurité Jamaleh, en Israël, sans être autorisé à contacter des avocats.


Gaza Stories Saison 2 - Épisode 22 : "Debout !"

3 août 2020

Des enfants palestiniens amputés qui jouent au football, comme un rappel de l’horreur qu’ils ont vécu à l’âge où les nôtres s’amusent entre eux, font des rêves, des projets (astronaute, pompier, aventurier…), vivent au rythme de l’école, des fêtes de famille, des vacances…


Le code noir, Colbert, la négrophobie d’Etat : le temps des réparations

3 AOÛT 2020 | PAR LES INVITÉS DE MEDIAPART | BLOG : LE BLOG DE LES INVITÉS DE MEDIAPART

Dans une lettre ouverte au Ministre de la Justice, plusieurs intellectuels, militants politique, artistes et organisations anti-raciste soutiennent l’action symbolique menée par la Brigade Anti Négrophobie sur la statue de Colbert. « Réparer, c’est d’abord et avant tout rétablir la dignité bafouée des victimes du Code Noir, restaurer leur mémoire, restituer leur histoire volée... »


Guide du Soissons colonial

Par Dominique Natanson, membre de l’UJFP.

A la mémoire des tirailleurs marocains, sacrifiés dans la bataille de Crouy (1915), pour permettre le repli de l’armée française sur l’autre rive de l’Aisne, après une offensive désastreuse ;

A la mémoire des tirailleurs sénégalais sacrifiés inutilement dans la bataille du Chemin des Dames (1917), enterrés, pour la plupart, dans des fosses communes des cimetières militaires du Soissonnais ;

A la mémoire des Indochinois oubliés, qui ont déminé la ville des Soissons en 1919 et dont les tombes portent la mention étrange « mort pour la France ».


Israël, État d’apartheid ?

Par René Backmann. Publié sur le site de Médiapart, le 1er août 2020 (publication sur le site de l’UJFP avec l’aimable autorisation de l’auteur).

L’organisation israélienne de défense des droits humains Yesh Din a analysé le régime d’occupation imposé par Israël en Cisjordanie à la lumière des définitions de l’apartheid fournies par les Nations unies et la Cour pénale internationale. Conclusion : le crime contre l’humanité d’apartheid est perpétré en Cisjordanie. Les auteurs du crime sont israéliens et les victimes sont les Palestiniens.


LA BOMBE PETER BEINART « Je ne crois plus en un État juif »

C’est une bombe dans son propre milieu intellectuel et affectif qu’a lancé, au début juillet, l’universitaire américain juif Peter Beinart en publiant coup sur coup deux articles dans lesquels il remet en question l’existence même de l’État d’Israël. « Yavneh : A Jewish Case for Equality in Israel-Palestine » (Yavneh : un plaidoyer juif pour l’égalité en Israël-Palestine) est paru le 7 juillet dans le trimestriel progressiste Jewish Currents dont Beinart est rédacteur en chef.
Le second, sous un titre plus provocant : « I No Longer Believe in a Jewish State » (Je ne crois plus en un État juif), est sorti le lendemain dans le New York Times.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Quand hurlent les hyènes de Bruno Jacquin

samedi 8 août 2020

Sur fond de conflit israélo-palestinien, Quand hurlent les hyènes aborde les ressorts médiatico-politiques qui conduisent à jeter l’opprobre sur le suspect d’un assassinat avant même la fin de l’enquête judiciaire. Certes, tout l’accuse et le meurtre est commis en plein été, traditionnelle période de creux en événements médiatiques. Or, il faut bien alimenter la machine…



À Notre-Dame-des-Landes, rencontres Intergalactiques 2020

samedi 8 août 2020

Vivre ensemble dans l’égalité et la justice ?

La Palestine apparaît et disparaît des fenêtres médiatiques au gré de événements violents, renvoyant dos à dos les protagonistes du conflit. L’aspect colonial est gommé : le peuple autochtone palestinien, marginalisé et réprimé, continue d’être une population étrangère dans son propre pays. Le soutien s’organise et des Juifs antisionistes tentent de faire bouger des lignes idéologiques et politiques. Quelles lectures et perspectives peut-on tirer de ces dynamiques, où en est la campagne de boycott aux produits Israéliens, quid des enjeux stratégiques actuels, des espoirs d’égalité et de justice ?

Avec Pierre Stambul, membre de l’Union Juive Française pour la Paix.



Covid-19 - Ce qui se passe en Palestine

lundi 3 août 2020 par Michel OUAKNINE

Par Michel Ouaknine

La plupart des informations rapportées ci-dessous proviennent d’un entretien (via Skype) que Jean-Guy Greilsamer et moi, tous deux militants à l’UJFP, avons eu avec Samah Jabr le 29 juillet dernier. Samah Jabr, psychiatre et psychothérapeute à Jérusalem, est Chef de l’unité de santé mentale au sein du ministère palestinien de la santé, elle gère 14 centres et un hôpital médico-psychiatriques et, en ce qui concerne la pandémie, elle a un rôle de conseil en tant que responsable de la stratégie nationale de santé mentale liée au Covid-19. Je lui adresse mes plus sincères remerciements.



Campement de mineurs non accompagnés à Paris : nous dénonçons l’incompréhensible inaction des responsables politiques

samedi 1er août 2020

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 29 juin dernier, il y a un mois maintenant, une centaine de mineurs non accompagnés se sont installés sous des tentes au square Jules Ferry, près de République, afin de rendre visible leur situation de laissés pour compte par les conseils départementaux et l’État. Cinq associations - Les Midis du MIE, La TIMMY – Soutien aux Mineurs Exilés, Médecins Sans Frontières, le Comede et Utopia 56 - les soutiennent dans cette démarche.



Les forces d’occupation israéliennes arrêtent Mahmoud Nawajaa, coordinateur de BDS, au cours d’un raid nocturne

Par Palestinian BDS National Committee (BNC), le 30 juillet 2020.

Ramallah occupé, 30 juillet 2020 – À environ 3h30 du matin, des dizaines de soldats d’occupation israéliens, accompagnés d’au moins un chien, ont fait irruption au domicile de Mahmoud Nawajaa, le Coordinateur général du comité national palestinien de BDS (BNC), près de Ramallah, l’ont menotté, lui ont bandé les yeux et l’ont emmené loin de sa femme et de ses trois jeunes enfants.



Oslo : le jour d’après – (Edward Saïd)

samedi 1er août 2020 par Edward Saïd

Cet essai hautement critique et d’une lucidité très actuelle, a été écrit par Edward Saïd à l’automne 1993, dans la foulée des accords dits d’Oslo, et publié dans la London Review of Books datée d’octobre de la même année.



« Mort aux Juifs » : infiltration dans un camp d’été fasciste

jeudi 30 juillet 2020 par Ronan Mael

Ronan Mael — 27 juillet 2020 [Épisode 1] Chez Jeune Nation, l’effort et la sueur sont les atouts idéaux pour parfaire l’endoctrinement des volontaires.

Tous les étés, des nationalistes organisent leurs camps sur le modèle du scoutisme. Nous vous proposons trois épisodes immersifs pour cerner la vie au quotidien des membres d’un groupe identitaire.



Quatre mois après sa campagne #Covid19Palestine, BDS France alerte sur une inquiétante aggravation de la pandémie en Palestine

jeudi 30 juillet 2020 par Campagne BDS France

Publié le 29 juillet sur le site de la Campagne BDS France.

Il y a 4 mois, nous développions une campagne de solidarité #Covid19Palestine avec le peuple palestinien menacé par le développement de la pandémie de Covid-19.

Nous avions alors diffusé ce communiqué.

Aujourd’hui la pandémie est devenue plus faible en France, mais elle s’est considérablement aggravée dans d’autres pays.

C’est le cas en Palestine.



GISÈLE HALIMI (1927-2020) : UNE VOIX QUI NE S’EST JAMAIS TUE FACE AUX INJUSTICES ET A LA VIOLENCE DU MONDE

jeudi 30 juillet 2020 par Coordination nationale de l’UJFP

"Un peuple aux mains nues – le peuple palestinien – est en train de se faire massacrer. Une armée le tient en otage. Pourquoi ? Quelle cause défend ce peuple et que lui oppose-t-on ? J’affirme que cette cause est juste et sera reconnue comme telle dans l’histoire. Aujourd’hui règne un silence complice, en France, pays des droits de l’homme et dans tout un Occident américanisé. Je ne veux pas me taire. Je ne veux pas me résigner. »

déclarait-elle dans les colonnes de l’Humanité au lendemain de l’agression israélienne contre Gaza pendant l’été 2014.



Gaza Stories Saison 2 - Épisode 21 : "Khuza’a"

samedi 25 juillet 2020 par Iyad Alasttal

25 juillet 2020

Voici 4 ans, l’UJFP a lancé une grande souscription pour élever un château d’eau afin d’aider les agriculteurs du village de Khuza’a. Une fois construit, un autre besoin s’est fait sentir, raccorder des fermes au château d’eau ; une nouvelle souscription organisée par l’UJFP a rapidement permis, dès décembre 2018, d’installer plus de 5 km de canalisations afin de raccorder une centaine d’exploitations.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5485491