Actualités


Libérons Mumia ! - Infos février 2017

par le COLLECTIF FRANCAIS "LIBERONS MUMIA !"

La défense de Mumia a saisi la justice pour outrage à magistrat

Face au refus de l’administration pénitentiaire de donner à Mumia les moyens de se soigner, comme le juge fédéral Mariani l’avait ordonné, les avocats de Mumia ont décidé de contre-attaquer en saisissant les tribunaux pour outrage à magistrat.

De son côté l’Etat de Pennsylvanie a demandé au juge de surseoir à son injonction dans l’attente de son recours sur le fond contre la décision favorable à Mumia.


Nous, melons, bamboulas, ritals, espingouins, portos, niakoués, polaks, youpins, romanos, métèques…

Publié le 18 février 2017 sur le site "Entre les lignes entre les mots".

Nous sommes les filles et les fils de ce que Louis-Ferdinand Céline désignait comme « ce grand ramassis de miteux, de chassieux, puceux, transis, qui ont échoué ici poursuivis par la faim, la peste, les tumeurs et le froid, venus vaincus des quatre coins du monde ».

Nos parent-e-s et nos grands-parent-e-s ont figuré sur l’affiche rouge un jour de 1944 ou ont été jetés dans la Seine un jour de 1961. Nous sommes les enfants de celles et ceux que les Papon ont arrêté-e-s, déporté-e-s, raflé-e-s, ratonné-e-s, interné-e-s aux Milles, à Argelès ou à Drancy.


On a parlé féminisme avec Hanane Karimi

Publié le 18 février 2017 sur le site des Inrocks.

Alors que le féminisme est devenu un thème de société incontournable, nous avons choisi d’interviewer des personnalités de tous horizons à ce propos. Spécialistes ou non, investis ou inattendus, elles et ils nous livrent leur vision de la lutte pour l’égalité femme-homme.

Sociologue, féministe et musulmane, Hanane Karimi fait partie d’un courant féministe musulman. Loin des clichés sur “l’islam politique” ou le “communautarisme” qui pullulent dans les discours politiques, elle mène une analyse sociologique de la place des femmes musulmanes en France, de la question du voile, et des inégalités auxquelles elles seules doivent faire face. Interview.


Donald Trump en « guerre sainte » contre l’islam

par Alain Gresh. Paru le 9 février sur le site d’Orient XXI.

Racisme, islamophobie et antisémitisme

En faisant interdire le territoire américain aux ressortissants de sept pays musulmans, le nouveau président Donald Trump a facilité la libération de la parole et les comportements racistes à l’égard des musulmans, mais également des juifs et d’autres minorités. Trump et une partie de son administration se place dans une perspective de croisade contre l’islam et les musulmans. Iront-ils jusqu’à une nouvelle guerre ?


Vous pensez que tout va mal pour les Palestiniens aujourd’hui ? Attendez que Trump et Netanyahu s’acoquinent tous les deux

Le président Donald Trump et le Premier ministre Benjamin Netanyahu doivent se rencontrer le 15 février. Une analyse d’Omar Barghouti.

Depuis l’ascension du président au pouvoir, le gouvernement d’Israël est ivre de puissance et d’impunité. Il a laissé tomber son fragile masque de soutien à la solution à deux États, agissant à une vitesse vertigineuse pour construire autant de colonies que possible sur le territoire palestinien occupé.


Police « républicaine » et quartiers populaires : l’état d’exception permanent

"Les origines coloniales des pratiques actuelles des forces de l’ordre ne font aucun doute et ceux qui trouvent que « bamboula » est une expression acceptable en font la démonstration exemplaire." par Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire

A la mémoire de Rémi Fraisse, d’Adama Traoré et de toutes les victimes des violences policières.


Contre toutes les formes de colonialisme et de racisme

Toutes et Tous le 19 mars 2017, Place de la Nation à 14 heures, avec la Marche pour la Dignité et la Justice (voir également le communiqué de l’UJFP, le programme de la semaine anticoloniale et notre agenda).

Dans le cadre de la 12ème Semaine anticoloniale, les associations et mouvements anticolonialistes appellent à manifester le dimanche 19 mars pour la Justice et la Dignité parce que :


POUR QUE TOUTES LES VIES COMPTENT

Nous participerons à la Marche du 19 mars pour la Justice et la Dignité contre les violences policières

Parce que Théo comme Adama comme Zyiad et Bouna comme Amine sont nos enfants ou nos frères, et que notre devoir à tous est de leur assurer protection.


"Une parole juive contre le racisme" - Présentation

Ouvrage collectif de l’UJFP.

Cet ouvrage est une initiative de l’UJFP, Union juive française pour la paix.

Il s’adresse à un large public de jeunes, d’enseignants, d’éducateurs, de militants, qui souhaitent faire le point sur le racisme et entendre ce que des Juifs ont à dire sur la manière de le combattre avec tous.

C’est du racisme dont nous voulons parler, pas seulement de sa variante antisémite.

Nous voulons montrer ici comment la lutte contre le racisme est indivisible. Toutes les attitudes et toutes les politiques de rejet, d’exclusion, de persécution et d’épuration ethnique sont à combattre.


Les rapports hebdomadaires sur les violations israéliennes des droits de l’homme dans la bande de Gaza

Par le PCHR (Palestinian Center for Humans Rights) de Gaza

Traduits par Jacques Salles

Dernier rapport traduit en français : Infos Gaza n°852 & 852bis, semaine du 7 au 14 février 2017

Tous les rapports en anglais

Tous les rapports traduits :

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Le piège tendu aux Juifs de France

jeudi 15 janvier 2015 par le Bureau national de l’UJFP

Nous avons ces derniers jours vécu les mêmes bouleversements à répétition que tous nos concitoyens. Comme Juifs nous avons été profondément atteints par l’horrible attentat perpétré contre des Juifs parce que Juifs. Cela ne peut que faire résonner pour nous les pires heures de l’histoire du judaïsme français. Tout ce que nous croyons comme militants, citoyens, êtres humains, tout ce pour quoi nous luttons, la valeur de la vie, de l’égalité entre les hommes, le ta’ayush (le vivre ensemble), s’est vu bafoué ici dans la rédaction d’un journal, puis dans ce magasin cacher. Nous sommes convaincus que la liberté d’expression est une valeur fondamentale de toute société démocratique et qu’elle doit être défendue à tout prix contre la violence obscurantiste.



"L’excellent cartoon de Joe Sacco dans le Guardian dit presque tout ce que je voulais dire sur la terreur en France."

mercredi 14 janvier 2015

Omar Barghouti (BNC)

publié le dimanche 11 janvier 2015.

La terreur qui a récemment frappé Paris doit être condamnée sans réserve et inconditionnellement, dans les termes les plus forts qui soient par tout être humain digne de ce nom, à mon avis.

Mais s’arrêter là sans mentionner la propre histoire de la France en matière de terrorisme et de génocide serait vraiment hypocrite, c’est le moins qu’on puisse dire. Ce serait même quelque peu raciste, en fait, parce que c’est affirmer que le terrorisme contre des non-blancs – qu’il soit perpétré aujourd’hui par Israël et les USA ou dans le passé par la Grande Bretagne, la France l’Allemagne et toute une série de nations européennes en Afrique, en Asie, dans les Amériques et en Europe même – est un simple « problème », un chapitre triste de l’histoire que « nous tous » devrions oublier et pardonner, tout en considérant le terrorisme contre des « blancs » comme des crimes impardonnables. Des non-blancs ont bien sûr été tués dans les attaques en France.



Pierre Stambul « Contre l’antisémitisme, l’égalité »

mercredi 14 janvier 2015 par Pierre Stambul

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR ALEXANDRE FACHE
MERCREDI, 14 JANVIER, 2015
L’HUMANITÉ

Pierre Stambul, de l’Union juive française pour la paix, fustige 
les appels au départ des juifs 
de France.

Après la tuerie de Charlie Hebdo, quatre personnes sont mortes à la porte de Vincennes, parce qu’elles étaient juives. Comment jugez-vous la réponse à ce nouveau crime antisémite, commis deux ans et demi après ceux de Mohammed Merah ?



Schlomo Sand : « Je ne suis pas Charlie »

mardi 13 janvier 2015 par Shlomo Sand

Rien ne peut justifier un assassinat, a fortiori le meurtre de masse commis de sang-froid. Ce qui s’est passé à Paris, en ce début du mois de janvier constitue un crime absolument inexcusable. Dire cela n’a rien d’original : des millions de personnes pensent et le ressentent ainsi, à juste titre. Cependant, au vu de cette épouvantable tragédie, l’une des premières questions qui m’est venue à l’esprit est la suivante : le profond dégoût éprouvé face au meurtre doit-il obligatoirement conduire à s’identifier avec l’action des victimes ? Dois-je être Charlie parce que les victimes étaient l’incarnation suprême de la liberté d’expression, comme l’a déclaré le Président de la République ? Suis-je Charlie, non seulement parce que je suis un laïc athée, mais aussi du fait de mon antipathie fondamentale envers les bases oppressives des trois grandes religions monothéistes occidentales ?



APRES LE CARNAGE DE LA PORTE DE VINCENNES

mardi 13 janvier 2015 par le Bureau national de l’UJFP

La tuerie commise dans l’hypermarché casher de la Porte de Vincennes nous a rempli-e-s d’effroi. L’assassin a délibérément visé et tué des Juifs parce que Juifs. Ce carnage nous rappelle de sombres souvenirs.

L’UJFP renouvelle ses condoléances à toutes les victimes et à leurs proches.



Message de soutien des Présidents du CCFD-Terre Solidaire, du Secours Catholique et du Secours Islamique suivi de notre réponse

mardi 13 janvier 2015

Nous avons reçu ce courrier :

Cher.e.s ami.e.s de l’Union juive pour la Paix,

Au nom du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement-Terre Solidaire, du Secours Catholique-Caritas France et du Secours Islamique France, nous vous transmettons notre solidarité et notre fraternité en ces moments douloureux pour la communauté juive en France, à la suite de l’attentat Porte de Vincennes à Paris.

Les terroristes essaient de diviser notre communauté nationale.

Avec vous, nous croyons que la solidarité est plus forte que la violence, que le dialogue est plus fort que la terreur.

Fraternellement,

Guy AURENCHE, Président du CCFD-Terre Solidaire Véronique FAYET, Présidente du Secours Catholique-Caritas France Rachid LAHLOU, Président-Fondateur du Secours Islamique France



Nous vivons une affaire Dreyfus à l’envers, il y a 100 ans cette "affaire" avait fondé le mouvement du peuple

lundi 12 janvier 2015 par Serge Grossvak

11 janvier 2015

Le texte qui suit a été une contribution à des échanges avec des militants de la "gauche de gauche", d’où des références historiques qui, je le crains, ne sont plus transmises à l’école.

Nous vivons une « affaire Dreyfus » à l’envers.

Derrière l’émotion, plus que justifiée, qui s’empare de notre pays, nous vivons une page majeure et structurante de l’histoire de la France. Nous vivons une affaire Dreyfus à l’envers.Si « l’affaire Dreyfus » était à l’initiative des forces progressistes et avait amené l’émergence des valeurs émancipatrices, cette phase critique que nous vivons actuellement est portée par les forces conservatrices porteuses du regard du dominant, du soumettant, du bon en guerre contre le mauvais. La France de Victor Hugo se ferme, la longue histoire rebelle et révolutionnaire s’enterre. Le camp de la « gauche de gauche » a du souci à se faire.



Encore un effort pour participer à la création du nouveau film documentaire des cinéastes Marcel Ophuls et Eyal Sivan : "Des vérités désagréables"

lundi 12 janvier 2015

URGENT URGENT URGENT

À ce jour 12 janvier 2015 il ne reste que 10 jours pour réunir la somme de 50000 € demandée. Déjà 47858 € ont été collectés. Alors merci de faire un dernier effort financier pour que ce film important puisse voir le jour.


C’est un film en devenir, signé Marcel Ophuls et Eyal Sivan. Un film décidé dans l’urgence cet été, lors de l’attaque israélienne sur Gaza, déjà en partie tourné, mais qui a besoin de soutien pour être achevé et, espèrent les réalisateurs, être fin « prêt pour le Festival de Cannes 2015 ». 50 000 euros sont nécessaires. Suivant le principe du financement participatif, l’équipe du film a donc lancé une campagne de dons sur KissKissBankBank avec le soutien de Mediapart.



J’accuse…

dimanche 11 janvier 2015 par Emmeline Fagot

J’accuse les gouvernements français successifs d’avoir alimenté l’antisémitisme sous des discours philosémites.

J’accuse les responsables politiques français au pouvoir depuis des années, des décennies, d’avoir systématiquement pris le parti d’Israël et présenté cette complicité comme un souhait de protéger les juifs.



TROIS BOURREAUX DU PEUPLE PALESTINIEN A PARIS LE 11 JANVIER : QUELLE HONTE !

dimanche 11 janvier 2015 par le Bureau national de l’UJFP

Benjamin Nétanyahou, Avigdor Lieberman et Naftali Bennett représenteront le 11 janvier l’Etat d’Israël à la grande manifestation européenne de riposte aux fusillades contre Charlie Hebdo et contre le magasin casher à Paris. Ces trois personnages sont des criminels de guerre qui relèvent de la Cour Pénale Internationale pour les meurtres de masse commis à Gaza et ailleurs.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1837362