Actualités


Chroniques de Gaza : mai 2016

Lundi 23 mai

Pas de mauvaises surprises pour rentrer à Gaza. Le plus difficile est d’obtenir l’autorisation.

En arrivant d’Ashkélon, le mur apparaît d’un coup avec les miradors.

Puis c’est le poste frontière israélien où les choses sont simples quand on a obtenu, suite à une "demande de coordination" sollicitée par le consulat de France à Jérusalem, la fameuse autorisation. On sort de la zone israélienne par une porte blindée.

De l’autre côté, sur plusieurs centaines de mètres, les Israéliens ont interdit les cultures. On avance à pied dans un très long couloir totalement grillagé (entouré de terrains vagues) jusqu’au poste tenu par l’Autorité Palestinienne suivi de celui tenu par le gouvernement de Gaza. Là il fallait avoir une autorisation sollicitée par une association "crédible" de Gaza (en l’occurrence le PCHR ou l’UAWC). Le papier d’autorisation sera notre sésame en cas de contrôle (peu probable).


Deuxième édition du Festival Ciné-Palestine

L’UJFP est comme l’an dernier partenaire de ce festival. Voici sa présentation et le programme :

PRÉSENTATION DU FESTIVAL CINÉ-PALESTINE

La deuxième édition du Festival Ciné-Palestine se tiendra du 23 mai au 5 juin 2016, à Paris et dans plusieurs départements de la Région Île-de-France. Forte du succès de la première édition en Mai 2015, tant sur le plan de la fréquentation que celui des retombées médiatiques, cette nouvelle édition veut amplifier son rayonnement au service des mêmes objectifs : promouvoir la richesse de l’œuvre cinématographique palestinienne auprès d’un large public et soutenir une nouvelle génération d’artistes qui fait preuve d’une créativité foisonnante.


Pourquoi ce général comparerait-il Israël à l’Allemagne des années 1930 ? Hmm...

Qu’est-ce qui est passé par la tête de ce général antisémite quand il a comparé le Peuple Élu à l’Europe des années 1930 ? Quelques indications.

Par B. Michael


Le BDS dans le collimateur de la France

19/05/2016

Le mouvement Boycott Désinvestissement Sanction n’est certes pas une ONG, mais plutôt une plate-forme internationale.


Les ONG dans la tourmente en Israël

19/05/2016

Après la Russie, l’Inde, Israël s’en prend à son tour aux financements des ONG accusées d’être une « cinquième colonne » à la solde de puissances étrangères.

De notre envoyé spécial à Tel Aviv, Jérusalem et Haïfa


Les bédouins damnés du désert en Israël

19/05/2016

Des milliers de bédouins vivent dans une précarité extrême dans des villages non reconnus au sud d’Israël.

De l’envoyé spécial de La Chronique à Beersheeba


Omar Barghouti sur la campagne de répression contre le mouvement BDS le jour de la Nakba

17 mai |USACBI |Traduction SF pour l’AURDIP

Le mouvement à direction palestinienne pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions contre Israël fait face à une répression massive à l’échelle internationale et de la part de l’État d’Israël : de la criminalisation en France, des tentatives de faire passer des lois anti BDS dans la législation des États Unis, à l’interdiction de fait de voyager imposée à Omar Barghouti, leader palestinien de BDS et défenseur des droits humains. À ce stade de la répression et tandis que nous commémorons le Jour de la Nakba 2016 et la lutte des réfugiés palestiniens pour réaliser et mettre en œuvre leur droit au retour en Palestine – il est plus crucial que jamais de construire et d’étendre nos campagnes, de lancer de nouvelles campagnes BDS et d’œuvrer à « l’Heure Sud-Africaine » pour la Palestine et le peuple palestinien.


"Une parole juive contre le racisme" - Présentation

Ouvrage collectif de l’UJFP.

Cet ouvrage est une initiative de l’UJFP, Union juive française pour la paix.

Il s’adresse à un large public de jeunes, d’enseignants, d’éducateurs, de militants, qui souhaitent faire le point sur le racisme et entendre ce que des Juifs ont à dire sur la manière de le combattre avec tous.

C’est du racisme dont nous voulons parler, pas seulement de sa variante antisémite.

Nous voulons montrer ici comment la lutte contre le racisme est indivisible. Toutes les attitudes et toutes les politiques de rejet, d’exclusion, de persécution et d’épuration ethnique sont à combattre.


Appel juif pour le BDS

PÉTITION ADRESSÉE À : Manuel Valls, Premier ministre

Pour signer la pétition

La guerre menée par l’État d’Israël contre le peuple palestinien n’est ni raciale, ni religieuse, ni communautaire : c’est une guerre coloniale.

Depuis des décennies, le peuple palestinien subit l’occupation, la colonisation, le blocus, la fragmentation, la négation de tout droit, l’emprisonnement massif, les destructions de maisons, les exécutions extrajudiciaires, le vol de la terre et de l’eau, les pires discriminations…


Les rapports hebdomadaires sur les violations israéliennes des droits de l’homme dans la bande de Gaza

Par le PCHR (Palestinian Center for Humans Rights) de Gaza

Traduits par Jacques Salles

Dernier rapport traduit en français : Infos Gaza n°814 & 814bis, semaine du 12 au 18 mai 2016

Tous les rapports en anglais

Tous les rapports traduits :

Articles les plus récents


Articles les plus récents


La CGT Éduc’action rejoint la campagne BDS

mardi 5 avril 2016 par CGT Educ’action

Loin de chercher une solution juste et pacifique avec les Palestiniens, Israël, à travers ses gouvernements successifs, s’engage toujours plus dans la violence de l’occupation, de la colonisation, la violation des droits humains et du droit international.

Face à l’impunité de l’État Israélien, aux violations du droit et à l’inaction des grandes puissances internationales, à commencer par notre gouvernement, la CGT Éduc’action a décidé de rejoindre l’appel lancé en 2005 par 179 organisations de la société civile palestinienne pour une campagne de Boycott, de Désinvestissement et de Sanctions (BDS) contre l’État d’Israël tant que celui-ci ne se conformera pas au droit international et aux différentes résolutions de l’ONU.



Non, nous ne sommes pas un peuple élu ! : Sionisme et antisémitisme dans les années trente

mardi 5 avril 2016

Auteur : Collectif

Editeur : Editions Acratie, 15,00 €

De la fin du XIXe siècle au génocide, les bourgades juives d’Europe orientale sont frappées de plein fouet par la modernisation industrielle, l’explosion de l’antisémitisme et l’émigration (4 millions de Juifs fuient vers l’Europe de l’Ouest et l’Amérique). C’est dans ce contexte qu’est fondé à Vilnius, en 1897, le BUND, Union générale juive des travailleurs de Lituanie, de Pologne et de Russie. Social-démocrate, le Bund est combattu par les communistes bolcheviques et ses cadres seront éliminés sous Staline. Partisan de la doïkeyt (en yiddish l’« icitude », c’est-à-dire le refus de fuir) et d’une autonomie culturelle en Russie et en Pologne, le Bund s’oppose à l’émigration et à l’implantation juives en Palestine prônées par les militants sionistes. Ce puissant mouvement politique n’a pas survécu à l’extermination de sa base sociale par l’Allemagne nazie et ses alliés.



Et puis un jour, on n’arrivera plus à se contenir

mardi 5 avril 2016 par Badroudine Said Abdallah, Mehdi Meklat

Les propos de la ministre des familles, de l’enfance et des droits de femmes sur RMC mercredi 30 mars, ne pourraient être qu’un « mécontentement » de plus, mais ne pas réagir c’est mourir.

Nous sommes devenus des réactions. Nous nous agaçons à l’infini. Nous montrons notre « mécontentement ». Nous ne sommes « pas contents ». Nous réagissons pour ne pas mourir quand on nous dit qu’on sur-réagit. Nous pourrions passer tout notre temps à dire « non ». A ne pas être d’accord. A gueuler contre un projet de loi, une déclaration fumeuse d’un élu de seconde zone, d’un intellectuel à l’aube de la mort. Nous dirons qu’ils sont « l’écume ». Nous finirons par nous lasser d’être « contre ». D’écrire pour dire que « cette phrase est malheureuse » ou que « cette pensée est indigne ». Peu à peu, nos énergies se consument. Nos réactions prennent trop de places dans nos vies. Il faut désormais choisir entre « réagir » et « ne plus réagir ».



À MARSEILLE : PRÉSENTATION DU LIVRE UNE PAROLE JUIVE CONTRE LE RACISME

samedi 2 avril 2016

AVEC PIERRE STAMBUL
Co-PRÉSIDENT DE L’UNION JUIVE FRANÇAISE POUR LA PAIX

le 5 avril 2016 à 19h

LIBRAIRIE TRANSIT
45 BD DE LA LIBERATION
13001 MARSEILLE



Meeting à Londres le 20 avril pour la liberté d’expression de BDS

jeudi 31 mars 2016

Avec la participation conjointe de militants juifs engagés dans BDS en Grande Bretagne et en France, soit :
- Naomi Wimborne-Idrissi, de J-BIG (Jews for Boycotting Israeli Goods = Juifs pour BDS), qui présidera la réunion publique,
- Mike Cushman, de J-BIG et BRICUP (British Committee for the Universities of Palestine),
- Jean-Guy Greilsamer, de BDS France et l’UJFP



CHRONIQUE POUR LA PALESTINE Stop à l’impunité pour les français soldats de l’armée israélienne d’occupation !

jeudi 31 mars 2016 par Monira Mouhoun

Mercredi 30 mars 2016,

Je m’excuse par avance du ton un peu révolté de ma chronique d’aujourd’hui mais il y a de quoi !



Non, antisionisme et antisémitisme ne sont pas synonymes

jeudi 31 mars 2016 par Rony Brauman

Selon Manuel Valls, l’antisionisme est « tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël ». Prononcée le 7 mars lors du dernier dîner annuel du Crif (Conseil représentatif des juifs de France), organisme principalement dédié à la défense des gouvernements israéliens successifs auprès des autorités françaises, cette accusation vise à faire peser un soupçon indistinct d’infamie sur les mouvements de solidarité avec les Palestiniens. Voire à les criminaliser, comme on le constate avec la pénalisation des appels au boycott des produits israéliens en provenance des territoires occupés.



La journée de la terre en Palestine 40 ans après, c’est ici notre terre !

jeudi 31 mars 2016 par Ziad Medoukh

Ziad Medoukh

C’est ici notre terre, nous ne partirons pas, nous resterons attachés à cette terre sacrée de Palestine, nous y poursuivrons notre résistance quelles que soient les mesures de l’occupation ! Nous y poursuivrons notre existence jusqu’à la liberté et l’indépendance, jusqu’à la fin de l’occupation israélienne, jusqu’à l’instauration d’une paix juste et durable dans notre région ...



Un ministre préconise des “éliminations ciblées” de militants BDS par les services secrets israéliens

jeudi 31 mars 2016

La toute première “conférence anti-BDS” organisée en Israël a rassemblé des politiciens de toutes les formations politiques du parlement, venus étaler leur engagement dans la lutte contre les boycotts. Et ce faisant, ils ont tout juste réussi à démontrer à quel point le mouvement de boycott est efficace…



Formation sur l’antisémitisme et l’antisionisme

jeudi 31 mars 2016 par Campagne BDS France

Voici des documents présentant une formation sur "Antisémitisme et antisionisme" organisée le 14 février 2016 par BDS France, soit :


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1242673