Actualités


Témoignage de Salma, une habitante de Gaza le 24 juillet 2014

Chers amis,
Ecrire n’est pas du tout facile ! Je ne suis pas une journaliste qui doit prendre son stylo et courir après l’actualité. Je suis une habitante de la bande de Gaza qui n’a pas dormi de la nuit à cause du massacre de Chujaeya, grand quartier à l’est de Gaza ville, qui doit son nom à Chujaa Alkordi, « Chujaa » veut dire « courageux ». Le crime des habitants de ce quartier est d’habiter tout près de la frontière avec Israël. L’armée israélienne a tiré toute la nuit. C’était une nuit très dure et triste : on n’a pas pu dormir et on a passé la nuit à côté de la radio, heureusement chargée. Des familles dont les maisons ont été bombardées demandaient aux ambulances et à la Croix Rouge d’aller sauver la vie de leurs blessés. Ni la Croix Rouge, ni les ambulances, ni la presse ne pouvaient entrer dans ce quartier à cause des obus des chars et des missiles de F16. Je n’ai fait que prier et pleurer.


Le "djihad juif" autorisé par les autorités françaises...

... qui menacent...ceux qui les préviennent !

En effet, un de nos coprésidents a reçu ce message :

Bonsoir Monsieur,
Je travaille comme barman à X (dans le Var) et j’ai rencontré des jeunes juifs nés en France. On s’est lié d’amitié très rapidement. Suite à ça ils m’ont fait une confidence : l’un d’entre eux va s’engager dans l’armée israélienne.


Etre juif, c’est être propalestinien (contre le monde à l’envers)

21 JUILLET 2014 | PAR YVAN NAJIELS

L’antienne gouvernementale alignée sur le consensus siono-fasciste est insupportable, insultante mais aussi foncièrement mensongère et à visée raciste sur le territoire national.

Crier à l’antisémitisme alors que dans la manif parisienne de samedi, interdite par le pouvoir CRIF-LDJ-PS, il n’y a pas eu d’incidents de ce genre et alors que, aujourd’hui davantage qu’auparavant, de nombreuses autres voix juives, antisionistes ou à tout le moins critiques sur Israël se font entendre, c’est en vérité souhaiter ce que le fin et mesuré Cukierman appelle des "pogroms" ou une nouvelle "Nuit de Cristal" (ce qui, je le redis, est une insulte aux juifs allemands persécutés et/ou assassinés par les nazis)


Les dangereux amalgames de Roger Cukierman (lettre ouverte)

Par Julien Salingue

Mercredi 23 juillet 2014

Monsieur Roger Cukierman,

Je suis avec attention vos déclarations depuis quelques jours, qu’il s’agisse de votre soutien non dissimulé à l’offensive israélienne en cours (plus de 600 morts à Gaza en deux semaines, un enfant tué toutes les heures, en moyenne, les 21 et 22 juillet), ou de vos commentaires avisés sur les incidents et violences qui ont eu lieu en marge de certaines manifestations de solidarité avec les Palestiniens.

L’objet de ce texte n’est pas de répondre à l’ensemble des questions de fond, ou de forme, posées par vos déclarations, mais seulement de vous faire remarquer que vous avez parfois le verbe un peu léger, et qu’il serait donc sage que vous reveniez à la raison. Si cela est encore possible, ce dont je doute.


Manif pro-Palestine à Paris : juif, j’y serai. La politique d’Israël n’est pas la mienne

Par Jean-Guy Greilsamer
Militant UJFP

LE PLUS. Cette fois-ci, le rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien a été autorisé par la préfecture de police de Paris. Le cortège débutera sa marche ce mercredi 23 juillet, à 18h30 place Denfert-Rochereau. Jean-Guy, 68 ans, est militant à l’Union juive française pour la paix. Il nous explique pourquoi il sera à ce rendez-vous crucial.
Édité et parrainé par Louise Auvitu


Dix-septième jour de l’offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza

En direct de Gaza
Jeudi 24 juillet 2014
Il est 6 h à Gaza

Ziad Medoukh

• Vive la solidarité internationale avec Gaza
• Merci beaucoup pour vos messages de soutien et pour vos appels téléphoniques
• Massacres et crimes israéliens contre les civils de Gaza
• Résistance palestinienne acharnée
• Notre population est confiante malgré les massacres, les crimes, et les attaques sanglantes de cette armée barbare, elle affronte cette réalité cruelle avec une volonté remarquable et une patience extraordinaire.


Les Juifs doivent agir contre la brutalité d’Israël

Voici le point de vue de l’IJAN (International Jewish Antizionist Network - Réseau juif international antisioniste) et une déclaration des "Juifs contre le génocide".

IJAN et les Juifs Contre le Génocide appellent les Juifs de conscience à « assiéger » les consulats d’Israël par des protestations, des actions inventives, des vigies et des manifestations pour protester contre les événements qui tentent de justifier la brutalité d’Israël envers le peuple palestinien.
S’il vous plaît, tenez nous au courant de vos actions aux adresses suivantes :
ijan@ijsn.net et jewsagainstgenocide1948@gmail.com.


Non, nous ne vous oublions pas !

Témoignage de Sara de Gaza reçu le 22 juillet 2014

Jours après jours, l’horreur s’intensifie. Pas une seule minute sans le bruit des bombardements par mer, terre, air, leur drones nous donne le tournis. Comme disait le petit garçon de 10 ans de la famille où je me trouve : je hais ces bruits.


L’UJFP dans les manifestations et rassemblements contre la barbarie israélienne

Nous listons ici toutes les manifestations et rassemblements contre l’agression israélienne en cours à Gaza auxquels l’UJFP appelle et participe. Et dans la mesure du possible, nous en donnons les compte-rendus.

Vous pouvez envoyer annonces et compte-rendus avec éventuellement les liens internet à l’adresse contact@ujfp.org

- Bordeaux
- Brest
- Dijon
- Lille
- Lyon
- Marseille
- Montpellier
- Nîmes
- Orléans
- Paris
- Rennes
- Saint-Malo
- Strasbourg


Lettre de Gaza 20 juillet 2014

Chers amis,

Je n’arrive plus à écrire, pas parce que je n’ai rien à dire ; au contraire, j’ai plein d’idées et des impressions ambigües, des sensations d’amour et de mort ; de haine et de vie ; d’espoir et de désespoir ; de courage et de peur.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Témoignage de Gaza (8)

dimanche 8 juin 2014 par Brigitte Challande

Bloquée à Gaza.

Les Egyptiens enferment Gaza – pas d’ouverture depuis trois semaines- , le Hamas verrouille la sortie de Gaza ; dires de gazaouis, dans les airs et dans la mer, ce sont les Israéliens qui nous attendent, très souvent j’ai entendu ici que Gaza était un volcan.



Témoignage de Gaza (7)

dimanche 8 juin 2014 par Brigitte Challande

A Gaza la trame de l’espace et du temps sur laquelle un homme brode sa vie est disloquée.

Dans toutes les rencontres, l’accent a été mis sur Gaza comme un cas à part, une situation particulière, un espace temps spécifique dans lequel les gens sont enfermés et l’avenir aussi.

Je terminerai donc ces bulletins qui doivent se poser maintenant dans mon temps et mon espace par deux questions essentielles pour lesquelles la boussole « du marxisme » m’est apparue bien utile pour comprendre et ne pas être submergée.



Témoignage de Gaza (6)

dimanche 8 juin 2014 par Brigitte Challande

Les Rythmes de vie

Ici on ne sait jamais si ce que l’on a prévu va se passer, une fois toutes les contraintes - interdits de toutes sortes, transport, essence, horaires d’électricité, eau (potable municipale livrée par l’UNWRA seulement tous les trois jours dans les camps de réfugiés), disponibilité des gens qui justement le sont tellement qu’ils ne le sont plus précisément !- contraintes intégrées passées ou mal digérées ! On attend….On passe beaucoup de temps à attendre et même la mesure du temps, de la minute ou de l’heure, n’est plus une mesure fiable, elle vous glisse entre les mains et l’énergie que l’on perd à essayer de la maitriser peut nous faire perdre beaucoup d’énergie et de désir…



Témoignage de Gaza (4)

dimanche 8 juin 2014 par Brigitte Challande
Les prisonniers Les actes de solidarité sont nombreux à Gaza en ce qui concerne les prisonniers incarcérés en Israël, une veille permanente est assurée à la Croix Rouge et nous avons participé aux rassemblements tous les lundis matins. 100 prisonniers en détention administrative sont actuellement en (...)


Témoignage de Gaza (2)

dimanche 8 juin 2014 par Brigitte Challande

Les paysans et les pêcheurs

Les pêcheurs sont plus pauvres que les paysans car leurs conditions de travail avec les ressources de la mer sont impossibles. Moteurs des bateaux détruits par les tirs des Israéliens quand ce ne sont pas eux qui ont été attaqués et c’est compliqué de les protéger car l’achat d’un bateau ( 5 000 euros) pour se mettre entre eux et les israéliens a été vite annulé par la destruction du moteur, la solution c’est un petit bateau rapide avec moteur hors bord et téléphone pour intervenir rapidement…



Justice et Paix pour les Palestiniens de Nabi Saleh.

dimanche 8 juin 2014 par Amnesty International

Conférence organisée par Amnesty International, à Versailles, le 17 juin.

Nabi Saleh est un village d’environ 550 habitants situé au nord-ouest de Ramallah dans les territoires palestiniens occupés. Depuis 2009, tous les vendredis, les habitants du village palestinien mettent leur vie en danger pour manifester pacifiquement contre le vol de leurs terres et de leur eau par des colons israéliens. Ces marches, soutenues par des Israéliens et par des organisations internationales, sont systématiquement réprimées par l’armée israélienne.



L’armée israélienne a tué un pêcheur palestinien à Gaza ce dimanche 8 juin 2014

dimanche 8 juin 2014 par Ziad Medoukh

Un pêcheur palestinien a été tué ce dimanche 8 juin 2014 par un tir de la marine israélienne au large du nord de la bande de Gaza, alors qu’il était sur son bateau de pêche.

Il s’agit d’Imad Salem, 52 ans de Bet Lahya au nord de la bande de Gaza.



Un an après la mort de Clément, assassiné par des fascistes : plus que jamais, combattons l’extrême droite !

mardi 3 juin 2014

L’UJFP est signataire de l’appel à la manifestation en mémoire de Clément et pour toutes les victimes du fascisme, des racismes, du sexisme, de l’homophobie, un an après sa mort le 7 juin 2014 à Paris :

Le 5 juin 2013, Clément était tué par des militants d’extrême droite.

Son cas devenu emblématique n’est pourtant pas isolé. Nombreuses sont celles et ceux qui doivent affronter les oppressions.

Elles prennent des formes multiples (violences policières, expulsions, stigmatisations, islamophobie, lois racistes, remise en cause du droit à l’IVG…). Les récents scores électoraux du Front National ne sont pas là pour nous rassurer.

C’est pour cela que nous croyons que la mémoire de Clément n’appartient à personne, mais vit dans le combat de toutes celles et ceux qui s’opposent, à hauteur de leurs moyens, à ces oppressions.



Soirée avec Aklas et Najui Tamimi du village de Nabi Saleh (Palestine occupée)

dimanche 1er juin 2014

Jeudi 12 juin - À Paris (75), soirée avec Aklas et Najui Tamimi du village de Nabi Saleh (Palestine occupée), accompagnés d’un porte-parole de Amnesty International et de Michel Ouaknine, porte-parole de l’UJFP.

Au siège d’Amnesty International, 72-76 boul. de la Villette, 75019 Paris (M° Colonel Fabien)



Que signifie aujourd’hui militer quand on est issu d’une minorité ? Conférence organisée par Alternative libertaire.

dimanche 1er juin 2014

Au XIXe siècle, de nombreux-ses Juif-ve-s des classes populaires d’Europe centrale ne se bornent pas à la défense contre l’antisémitisme. Anarchistes, ils et elles s’opposent aussi au tsar, au capitalisme, aux clergés, y compris celui de leur communauté d’origine.

Contrairement à ce que l’on peut penser, les Juif-ve-s n’ont pas toujours été (et ne sont pas tous aujourd’hui encore) sionistes.

C’était il y a un siècle. Mais les problèmes des Juif-ve-s libertaires de Russie ou de Pologne sont les mêmes pour d’autres aujourd’hui. Et les luttes qu’ils et elles ont menées à l’époque sont peut-être bien toujours d’actualité.

Conférence le 4 juin à Paris.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr    ?

Creative Commons License