Actualités


LIBERTE POUR GEORGES IBRAHIM ABDALLAH

Ce 24 octobre 2014 (voir aussi), Georges Ibrahim Abdallah entame sa 31ème année de détention en France. Militant communiste libanais, il a été condamné à la réclusion à perpétuité pour des actions revendiquées par les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL).

Son maintien en détention est le résultat de diverses manipulations qui ont été dévoilées depuis des années, et de l’acharnement des autorités états-uniennes et israéliennes contre lui.


SOUTIEN A MUMIA ABU-JAMAL

Mobilisation internationale pour l’abrogation de la loi anti-Mumia !

On peut signer la pétition ici.

On peut également la signer . Le texte de la pétition est en anglais mais son contenu est un résumé de la déclaration commune des organisations et des personnalités (voir ci-dessous) qui se sont prononcées pour l’abrogation de cette loi liberticide et contraire au premier amendement de la Constitution des Etats-Unis.


Un auteur français de BD interdit de séjour en Israël pendant 10 ans

Paru sur le site de RFI. Par Murielle Paradon.

Maximilien Leroy, auteur français de bandes dessinées, a été refoulé à son arrivée à l’aéroport de Ben-Gourion en Israël la semaine dernière alors qu’il devait participer à un festival de BD à Jérusalem.

Interrogé durant quatre heures, il s’est vu signifier une interdiction de territoire pendant dix ans.

Maximilien Leroy, 29 ans, paie sans aucun doute le prix de son engagement, à travers ses BD, pour la cause palestinienne.


Justice pour Wissam ; Tribune " M. le ministre de l’Intérieur, n’entendez-vous pas ces voix dissonantes ?"

M. le Ministre de l’Intérieur

Vous avez assisté, lundi 6 octobre, à une simulation d’émeute par des gendarmes, dont vous avez salué le "bel esprit de service public". Les images tournées par l’équipe du Petit Journal de Canal + à cette occasion révélaient peu après que ces agents des forces de l’ordre scandaient en réalité "1, 2, 3, Viva l’Algérie !", sans doute pour rendre la scène plus "réaliste" à leurs yeux. Des mots que vous n’aviez pas, d’où vous étiez situé, entendus.


À Rennes, rassemblement pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah

PALESTINE VIVRA !! PALESTINE VAINCRA !!

MANIFESTATION le 24 octobre à 18H place du Parlement à Rennes

Appel au rassemblement :
Association France Palestine Solidarité, Breizhistance, CNT, Collectif BDS-Rennes, Ensemble, Europe Écologie - Les Verts, NPA, PCF-Rennes Métropole, Parti de Gauche, SLB, Union Juive Française pour la Paix


l’Inauguration de l’allée Mehdi Ben Barka, à Gennevilliers

Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers
Jacques Bourgoin, Maire honoraire et Conseiller général des Hauts-de-Seine
Véronique Desmettre, conseillère municipale chargée de la mémoire
La Municipalité,

Ont le plaisir de vous convier à l’Inauguration de l’allée Mehdi Ben Barka,

En présence de Bachir Ben Barka, fils et président de l’Institut Mehdi Ben Barka

Mardi 28 octobre à 18h30, Esplanade du lycée Galilée

Suivie d’un débat sur les disparitions forcées et le combat pour la vérité et la justice, à
20h, dans la salle du Conseil municipal.

Exposition « Ni vulgaire, ni subalterne », du 17 au 27 octobre, Espace des Grésillons

Film « J’ai vu tuer Ben Barka », jeudi 23 octobre,19h30, Espace Aimé Césaire


L’association des Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine vous invite à l’exposition : IMAGES ET HISTOIRES

Photos réalisées par des jeunes du camp de réfugiés de Jénine en Palestine du 4 au 14 novembre 2014, à la Maison des Associations du 18ème.

Mardi, mercredi et jeudi : 10h - 20h (fermé mardi 11 novembre). Vendredi : 13h - 20h. Samedi : 12h - 18h.

Jeudi 6 novembre, lors du vernissage de 18 h à 20h, vous pourrez rencontrer l’association, échanger sur ses projets et avoir des nouvelles du Freedom Theatre, le Théâtre de la Liberté de Jénine qui organise de multiples activités culturelles dans le camp de réfugiés et ailleurs en Palestine.

Cette exposition présente une série de photos prises par un groupe d’adolescents du camp de réfugiés de Jénine en Palestine, sous la direction d’Emily Smith, photographe américaine qui a enseigné au Freedom Theatre.

Par leurs images, ils nous font partager leur quotidien. Les portraits et les textes les accompagnant témoignent des souffrances endurées sous l’occupation israélienne.


Maurice Papon : des Juifs de Bordeaux envoyés à la mort aux Algériens noyés dans la Seine le 17 octobre 1961.

Intervention à La Ciotat (20 octobre 2014) de Pierre Stambul

Quand on m’a demandé d’intervenir dans une des nombreuses soirées célébrant le triste anniversaire du 17 octobre 1961, j’ai failli refuser : en quoi le coprésident de l’Union Juive Française pour la Paix, engagé en tant que Juif d’abord pour les droits du peuple palestinien et contre le sionisme, est-il habilité à raconter ce crime odieux du colonialisme français ? Mais l’UJFP est engagée contre toutes les formes de racisme et de discriminations au Proche-Orient comme en France. Alors le lien s’est fait avec le 17 octobre : Maurice Papon.


La newsletter de l’AURDIP sur Gaza

Parue le 19 octobre 2014.

Ivar Ekeland, Président de l’AURDIP rappelle en introduction que :

Cet été, le gouvernement a interdit les manifestations en faveur de Gaza à Paris, au motif qu’il ne fallait pas importer le conflit israélo-palestinien en France. La question n’est pas de le résoudre, mais d’éviter la contagion. De même, tant que le virus Ebola ne fait de ravages qu’en Afrique, peu importe, mais qu’il menace de s’introduire chez nous, la panique saisit les médias et le gouvernement, et l’on met tout en œuvre, non pas pour arrêter l’épidémie, ce qui aurait pu être fait à peu de frais voici quelques mois, mais pour fermer nos frontières. Un seul cas suspect en France mobilise plus d’attention que des milliers de morts en Afrique. L’idéal qu’on nous propose, c’est d’ériger des murs physiques ou administratifs, pour nous protéger de l’autre, du barbare, qui rôde dans les ténèbres extérieures, cherchant qui dévorer. On nous promet que les murs sépareront les bons des méchants . Mais on nous trompe : il n’y a qu’une seule humanité. Comme disait Pogo, « we have met the ennemy, and he is us ».


POUR UNE LECTURE PROFANE DES CONFLITS ET DES GUERRES - En finir avec les interprétations ethnico-religieuses

Des militants du MRAP de différents comités vous invitent à ce colloque/débat.

Rendez-vous le samedi 25 octobre au cinéma La Clef à Paris (5ème).

Avec la participation de Michèle Sibony de l’UJFP.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Fête de la solidarité

mercredi 20 août 2014

L’association Echanges et Solidarité 44 organise chaque année à la fin du mois d’août une fête de la solidarité sur le site de l’étang de Gruellau à Treffieux au coeur du Pays de Châteaubriant. Ce rendez-vous annuel militant et populaire rassemble une trentaine d’associations de solidarité internationale dans une ambiance festive et conviviale.

En 2014, l’association Chateaubriant Palestine invite l’UJFP. André Rosevègue y sera donc le samedi 23 et le dimanche 24 août au stand de cette association et participera à un forum sur la Palestine le dimanche.



Quarante-cinquième jour de l’offensive militaire israélienne sur la bande de Gaza.

mercredi 20 août 2014 par Ziad Medoukh

En direct de Gaza,
mercredi 20 août
Il est 20 heures à Gaza

Ziad Medoukh

  • Crimes de guerre et crimes contre l’humanité à Gaza commis par l’armée de l’occupation israélienne contre les civils.
  • Notre population est confiante malgré les massacres, les crimes, et les attaques sanglantes de cette armée barbare, elle affronte cette réalité cruelle avec une volonté remarquable et une patience extraordinaire.
  • La population civile à Gaza apprécie beaucoup les manifestations de soutien partout dans le monde-Vive la solidarité internationale avec Gaza et contre les crimes israéliens-
  • La Palestine est en deuil après la mort de notre grand poète résistant Samih Al Kassem hier mardi 19 août 2014.

L’armée israélienne intensifie ses bombardements sur la bande de Gaza ce mercredi 20 août 2014.



Intervention de Michèle Sibony au rassemblement du 20 août 2014 devant le MAE Paris

mercredi 20 août 2014 par Michèle Sibony

Rassemblement mercredi 20 août devant le Ministère des Affaires Etrangères à l’appel du Collectif national. Malgré la date et le discours médiatique sur la trêve, il y avait près d’un millier de personnes pour accompagner les revendications déposées à Fabius et écouter les interventions, dont celle de notre porte parole Michèle Sibony.



Trop, c’est trop ! il faut des pressions sur Israël

mercredi 20 août 2014

"Pour information, un nouvel appel (avec ses limites et ses "timidités") à ce que des sanctions soient enfin prises par la "communauté internationale" contre l’Etat d’Israël".



Atelier BDS à l’Université d’été européenne des mouvements sociaux (European Summer University - ESU)

mardi 19 août 2014

La Campagne BDS France, dans le cadre de l’Université d’été européenne des mouvements sociaux (European Summer University - ESU), organise un atelier sur la Campagne BDS le jeudi 21 août 2014 de 16h30 à 19h00.



Car je ne veux avoir ni peur, ni honte…

samedi 16 août 2014 par Sylviane Dahan Sellem

Sylviane Dahan Sellem est membre de l’Association catalane de Juifs et Palestiniens - ENSEMBLE (JUNTS).

Après le massacre de décembre 2008 - janvier 2009 contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza, un groupe de personnes juives et palestiniennes, qui partagent une vision similaire de la situation en Israël et en Palestine, ont créé "l’Association Catalane des Juifs et des Palestiniens ENSEMBLE" (ACJP / JUNTS), pour agir ensemble, dans l’égalité et le respect mutuel.
JUNTS participe, aux côtés de bien d’autres organisations de la société civile catalane, aux mobilisations de solidarité avec la Palestine et notamment à la campagne de Boycott, Désinvestissements et Sanctions (BDS).
« JUNTS se met au service de la société catalane afin de développer un travail de divulgation, de pédagogie et de sensibilisation contre le racisme et la guerre. Nous voulons faire entendre une voix conjointe, juive et palestinienne, montrant qu’un autre monde est possible. Et, qu’à partir d’exemples de collaboration et dialogue en tant que citoyenneté engagée, il est possible de bâtir une paix juste ».

Site web de JUNTS : www.acjp.cat



Portez du noir pour Gaza : la déclaration de Tajammu al-Nasawi al-Maqdasy “Laissez vivre Gaza” -”Arrêtez le génocide à Gaza”-”Nous sommes tous de Gaza”

vendredi 15 août 2014

Article publié par l’Agence Médias Palestine, le 12 août 2014.

Agissons pour mettre fin à la complicité avec le massacre israélien à Gaza. Portez du noir pour montrer votre sympathie envers le peuple palestinien et votre soutien. Portez du noir pour montrer votre opposition à ceux qui aident le génocide cumulé d’Israël contre le peuple palestinien.



Appel du Collectif National pour une Paix Juste et Durable

vendredi 15 août 2014

Rassemblement mercredi 20 août à 18 heures 30
place des Invalides – métro Invalides
Halte à l’agression israélienne
Levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza
Libération de tous les prisonniers
Sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international
Soutien à la résistance du peuple palestinien
Oui à la liberté d’expression, non à la criminalisation de la solidarité



Gaza résiste, existe et persiste !

vendredi 15 août 2014 par Ziad Medoukh

Un poème de Ziad Medoukh.



Un feu vert européen pour tuer, détruire et pulvériser Gaza

vendredi 15 août 2014 par Amira Hass

par Amira Hass, publié le 11 août sur le site de l’Agence Médias Palestine.

Par son silence continu, l’Allemagne officielle collabore avec Israël dans son trajet de destruction et de mort, contre le peuple palestinien de Gaza. L’Allemagne n’est pas seule — le silence de l’Autriche est aussi assourdissant.

En fait, qu’est-ce qui distinguent ces deux pays ? Au deuxième ou troisième jour de la guerre, la chancelière Angela Merkel n’était pas la seule à se déclarer du côté d’Israël. L’Union européenne toute entière a soutenu Israël et son droit “à se défendre”.

Certes, la France et la Grande-Bretagne se sont quelque peu tortillées de gêne la semaine passée, en émettant quelques faibles sons de protestation. Mais la déclaration originelle de l’UE, le 22 juillet, résonne encore. Elle accusait le côté subissant le siège prolongé d’Israël de causer l’escalade. Le côté qui, malgré toutes les déclarations européennes sur son droit à l’auto-détermination et à un état indépendant en Cisjordanie et à Gaza, est encore sous occupation israélienne depuis 47 ans.


Accueil | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr    ?

Creative Commons License