Actualités


Tournée en France du Théâtre de la Liberté de Jénine en novembre, avec sa pièce Retour en Palestine.

Retour en Palestine est une production originale du Freedom Theatre du camp de réfugiés de Jénine, jouée par six jeunes acteurs accompagnés de deux musiciens, sur un petit espace délimité au sol, « aussi petit que ce qu’il reste de la Palestine ». C’est l’histoire de Jad, né en Amérique de parents palestiniens, qui vient en Palestine pour la première fois de sa vie, désireux de connaître son peuple et son identité ; la réalité se révèle bien différente de celle imaginée !
Peu de mots ; mais sur un mode sarcastique, tragi-comique, les acteurs créent un lieu, des personnages et même leur propre espace émotionnel, jouant en virtuoses de leur corps.


Tournée en France du film "Razan, une trace du papillon" du 9 octobre au 12 novembre

Organisée par les associations de solidarité avec la Palestine, AFPS, UJFP, BDS, Coordination des Associations Palestiniennes à Paris, Association des Palestiniens en France Aljaliya.

Razan el-Najjar, jeune infirmière palestinienne de 21 ans, a été tuée le 1er juin 2018, lors de la Grande marche du retour, sur la bordure orientale de Khan Younès, dans le sud de la Bande de Gaza. Alors qu’elle travaillait comme secouriste et portait une veste avec le logo des services sani- taires, Razan a été mortellement touchée d’une balle explosive tirée par un sniper de Tsahal.

Un film tourné cet été à Gaza par un cinéaste palestinien, Iyad Alasttal.

Débat en présence des parents de Razan et du réalisateur.


Israël suspend le projet de démolition controversé d’un village bédouin

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou dit vouloir « laisser une chance aux négociations ». Publié dans "Le Monde.fr avec l’AFP | 21.10.2018.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a suspendu jusqu’à nouvel ordre le projet de démolition d’un village bédouin dans la Cisjordanie occupée qui avait attiré l’attention dans le monde entier, ont annoncé dimanche 21 octobre ses services. « L’intention est de laisser une chance aux négociations et aux offres que nous avons reçues de différentes parties, y compris ces derniers jours », ont-ils déclaré dans un communiqué


Déclaration du Procureur de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, concernant la situation en Palestine

Je suis de près, non sans préoccupation, l’expulsion programmée de la communauté bédouine de Khan al-Ahmar, en Cisjordanie. Une évacuation par la force semble désormais imminente, ce qui génère des risques d’aggravation de la situation et de violence.


Tous-tes à Zoebersdorf contre l’antisémitisme, la xénophobie et l’anticommunisme

20 OCT. 2018 PAR JEAN-CLAUDE MEYER | BLOG : LE BLOG DE JEAN-CLAUDE MEYER

Rassemblement unitaire dimanche 21 octobre à Zoebersdorf (Alsace) après des tags racistes. Mais où sont passées les associations juives et leurs amis ?


Donner au droit au retour des Palestiniens sa dimension politique est impératif

18 octobre 2018

Ramona WadiDans son rapport annuel au Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien a recommandé qu’Israël reconnaisse la Nakba palestinienne. La toile de fond d’une telle reconnaissance reste le compromis à deux états, qui va à l’encontre de l’objectif de la recommandation.


Alerte sur la situation catastrophique des paysans de Gaza

Un cri d’alarme de l’association des paysans de Khuza’a et Abasan.

Association rurale pour le développement de l’agriculture (RAAD) et Union Juive Française pour la Paix (UJFP).

L’opiniâtreté des paysans de Gaza, s’obstinant à cultiver leurs champs, sous les balles s’il le faut, est l’une des formes vivantes de la résistance palestinienne. Le mouvements de solidarité en France le comprend clairement, comme l’a bien montré le succès des deux campagnes “Château d’eau” coordonnées par l’UJFP, qui ont permis d’assurer l’irrigation des champs des villages de Khuza’a et d’Abasan, le long de la dangereuse barrière de séparation.


Prisonnier politique : un triste record de la France

Par Soraya Chekkat, 19 .10.2018.

Georges Ibrahim Abdallah : la France détient un des plus vieux prisonniers politiques d’Europe.

Il est des records dont on se passerait bien, surtout en France, pays se revendiquant héritier de la révolution et aspirant à diffuser sa « lumineuse » conception des droits de l’homme. Ce record, quel est –il ? : détenir le plus ancien prisonnier politique du pays et l’un des plus vieux d’Europe, à savoir Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste arabe, anti-impérialiste et anticapitaliste.


Témoignage : « Chantons pour eux, pas contre eux » – Dominique Grange

Ce texte est le témoignage de Dominique Grange, chanteuse engagée signataire de l’appel des 80 artistes contre la Saison France-Israël, lors d’un débat au stand de BDS France au cours de la dernière Fête de l’Humanité, en septembre 2018.


Pour l’égalité de tous les citoyens en Israël

Pour signer cette pétition

Le 19 juillet 2018, le Parlement israélien adoptait la loi définissant Israël comme État-nation du peuple juif.

Nous appelons à se tenir aux côtés des progressistes israéliens – sans distinction d’origine ethnique – pour exiger :

- l’abolition de cette loi inique ;
- l’égalité de droit de tous les citoyens israéliens ;
- que cessent les atteintes de plus en plus graves aux libertés démocratiques et aux droits humains.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


À Paris le 18 octobre, projection du film "Les Ambassadeurs"

mardi 16 octobre 2018

Un film de Naceur Ktari (en présence de son fils).

Ni l’humour, ni l’indifférence ne protègent du racisme ; seule une action collective avec les travailleurs de toutes les nationalités pourrait arrêter le bras des racistes dont le film établit, avec fiel, la galerie de portraits minables, tous en retard d’une guerre d’Algérie (Ignacio Ramonet).



À Paris, le 5 janvier 2019, rassemblement pour la vérité sur la mort de Wissam El-Yamni

mardi 16 octobre 2018

Le jour de l’an 2012, Wissam El Yamni 30 ans retrouve des amis à La Gauthière son quartier d’enfance. Il est 3h20 du matin lorsqu’il est interpellé par la police au motif de « jet de pierres ». Appelés en renfort plusieurs policiers sont dépêchés, un impressionnant dispositif - les témoins parlent de 10 voitures - est alors mis en place bien que Wissam soit déjà immobilisé.



Le sionisme : de la théorie de la séparation au suprématisme

lundi 15 octobre 2018 par Pierre Stambul

Par Pierre Stambul. Publié dans l’Émancipation et par Solidaires.

La Knesset, le Parlement israélien, vient de voter « qu’Israël est l’Etat-nation du peuple juif dans lequel il réalise son droit naturel, culturel, historique et religieux à l’autodétermination ». Accessoirement, il a aussi voté que « L’Etat considère le développement d’implantations juives comme une valeur nationale et fera en sorte de l’encourager et de le promouvoir. »



Georges Ibrahim Abdallah doit être libéré. Rassemblement à Lannemezan Samedi 20 octobre 2018 à 14h

lundi 15 octobre 2018

Le 24 octobre prochain, Georges Ibrahim Abdallah entamera sa 35ème année de détention au centre pénitentiaire de Lannemezan (Hautes Pyrénées).

Georges, militant communiste libanais, qui a lutté contre l’invasion du Liban par Israël, au côté de la résistance palestinienne, a été condamné à la détention à perpétuité pour complicité de l’assassinat d’un attaché militaire étatsunien et d’un agent du Mossad israélien, sur le sol français.



Quizz

lundi 15 octobre 2018 par le Bureau national de l’UJFP

Dans quel journal pouvait-on lire le 27 août dernier :

« Entre nous, qui pense vraiment que ces migrants sauvages franchissant les frontières (Ceuta, Espagne) vont de venir des bons Européens ?
Qui pense vraiment que ces peuples vont « s’intégrer », travailler et s’adapter à nos mœurs et à notre civilisation ? Qui pense vraiment qu’ils feront de bons voisins, de bons citoyens, de bons maris, de bons travailleurs ? Qui pense vraiment que ces sauvages qui se sont déjà rendus coupables d’actes de barbarie, de prises d’assaut, de franchissement illégal de frontière et qui sont prêts à tout, même à tuer, vont se transformer en agneaux et respecter les lois et les droits ? »



L’Alyah, une aberration du XXIème siècle qui en dit long sur notre régression sociale et internationale

lundi 15 octobre 2018 par Valerie Cabanne

Par Valérie Cabanne (UJFP).

L’Alyah, c’est l’application de la théorie de la séparation, qui a fondé le sionisme, en affirmant que Juifs et non Juifs ne pouvaient pas vivre ensemble. L’Etat d’Israël entretient cette théorie par un appel aux Juifs du monde, à venir consolider la présence juive en Israël face au défi démographique que représentent les Palestiniens.



Oublier l’hegemon. Vers de nouvelles alliances judéo-arabes

dimanche 14 octobre 2018 par Joëlle Marelli

par Joëlle Marelli

Oublier l’hegemon . Vers de nouvelles alliances judéo-arabes [3]

La peur, l’hystérie

Quand on parle de ce qui s’est passé, se passe et se passera – dans l’hypothèse où le futur n’est pas radicalement hypothéqué – en Israël/Palestine, on met le plus souvent deux termes en regard : les Juifs, les Arabes – palestiniens et/ou autres ; ou encore les juifs, les musulmans, selon que le « conflit » est pensé en termes nationaux ou religieux. Les autres instances (l’Europe, les États-Unis) sont abordées le plus souvent comme des arbitres, des observatrices plus ou moins bienveillantes, plus ou moins investies, plus ou moins mal à l’aise. Et, bien sûr, toujours désintéressées. Ces instances occupent la position du tiers raisonnable qui assume la tâche de la médiation et de la facilitation entre ces enfants impossibles que seraient les Juifs et les Arabes, les juifs [4] et les musulmans, les Israéliens et les Palestiniens.



À Gentilly (94), 8h de solidarité avec la Palestine

vendredi 12 octobre 2018

Organisée par le Comité France Palestine Solidarité de Gentilly.

Thème : de Chatila à Gaza, des prisons à ciel ouvert.

Projection-débat du film "de Chatila, nous partirons", d’Antoine Laurent.



En France, l’Union juive française pour la paix fait entendre une autre parole juive

mercredi 10 octobre 2018

Par Hassina Mechaï. publié le 9 octobre sur le site de Middle East Eye.

Depuis 1994, l’UJFP construit sa voie sur la question de l’antiracisme politique et la dépossession des Palestiniens. Des causes à contre-courant des positions officielles françaises, et surtout du discours du CRIF, réputé proche d’Israël.



A Strasbourg, présentation du livre La Nakaba ne sera jamais légitime, suivie d’un débat avec son auteur, Pierre Stambul

mercredi 10 octobre 2018

Organisée par d’ailleurs nous sommes d’ici 67.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3655708