Actualités


Intervention de Jean-Guy Greilsamer (UJFP) à la soirée de solidarité avec Salah Hamouri à Ivry le 16 février 2018

Jean-Guy Greilsamer s’est exprimé au nom de l’UJFP à la nuit de la liberté pour Salah Hamouri. Voici son intervention :

L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), que je représente ici, soutient sans réserve Salah Hamouri et exige sa libération.

Nous sommes heureux que ce soir un large éventail de personnalités et d’associations se manifeste pour cette libération.

La particularité de l’UJFP dans cet éventail, c’est d’être une association juive solidaire des droits fondamentaux du peuple palestinien et d’être vivement mobilisés contre les violations du droit international que l’État d’Israël commet au nom des Juifs du monde entier. Nous dénonçons, ainsi que de nombreux autres Juifs dans le monde, les crimes perpétrés en notre nom. Nous participons à divers collectifs de solidarité avec le peuple palestinien, dont le collectif BDS France.


Enseignant.e.s en Seine-Saint-Denis, nos inquiétudes face à « l’esprit Charlie »

Par Sonia Taleb et Ramzi Kebaili, enseignant.es en Seine Saint-Denis.

Sonia Taleb et Ramzi Kebaili mettent en garde dans cette tribune contre ce qui se constitue en véritable « combat » intérieur contre toute une partie de la population, enfants compris.

Paru dans Politis, le 12 janvier 2018.

D’après un sondage de l’Ifop, de plus en plus de Français.es, toutes classes et catégories confondues déclarent ne pas se sentir « Charlie », et nous serions mêmes majoritaires dans notre tranche d’âge 25-34 ans. Mais la parole ne nous est jamais donnée pour expliquer sereinement notre position.


Ce que je sais de Tariq Ramadan…

Par Marwan Muhammad le 14 février 2018.

Cela fait des mois que mon téléphone sonne pour à peu près la même demande :

Que pensez-vous de l’affaire Ramadan ?

N’étant ni juge, ni policier, ni témoin, ni avocat, je n’ai pas grand chose à en penser qui dépasse l’opinion d’un citoyen lambda. Étant en retrait de la vie publique depuis quelques mois pour m’occuper de mes proches et travailler sur mes projets futurs, je m’étonne d’être pressé de questions et d’injonctions, exigeant de moi, entre la préparation du goûter et le suivi des devoirs, tantôt que je « condamne », tantôt que je me « positionne ». Merci, ça va bien, et vous ? Les 364 autres jours de l’année, les mêmes qui se fichent complètement du patient et laborieux travail de terrain des associations et des acteurs de la société civile, sont subitement dans une indépassable urgence dès qu’il s’agit de participer, qui au lynchage médiatique, qui a la défense passionnelle et inconditionnelle de Tariq Ramadan, sans même avoir accès au dossier.


Encore la Pologne...

Par Régine Waksman, présidente d’honneur de Valiske, Richard Aboaf, président de Valiske, André Kosmicki, directeur de Valiske.

Il y a seulement 73 ans, le front ukrainien de l’Armée Rouge libérait le camp d’Auschwitz Birkenau en Pologne occupée.

Au moment où de nombreuses institutions non-juives et juives à travers le monde et des organisations internationales se préparaient à commémorer la Journée internationale de la mémoire des victimes de l’Holocauste du 27 janvier dernier, la chambre basse du parlement polonais (SEJM) votait la loi qui condamne jusqu’à 3 ans de prison ferme toute personne qui « attribue à la nation ou l’état polonais la responsabilité ou la coresponsabilité des crimes commis par le IIIe Reich allemand - ou tout autre crime contre l’humanité (...) ou crime de guerre. »


Bienvenue à Rebecca Vilkomerson

Intervention de Pierre Stambul, en ouverture de la soirée du 13 février 2018 avec Rebecca Vilkomerson, directrice exécutive de Jewish Voice for Peace (JVP).

Certains voudraient nous faire croire que la guerre au Proche-Orient est religieuse, communautaire ou raciale.

Nos amis de JVP nous démontrent tous les jours le contraire. C’est au nom de leur identité juive qu’ils se battent tous les jours pour une paix fondée sur l’égalité des droits et la justice.


L’apartheid dans la Loi fondamentale de l’État d’Israël : ça avance !

Le vernis démocratique du régime sioniste n’en finit plus de craquer. Les droits des Palestinien-ne-s d’Israël sont, une fois de plus, sacrifiés au nom de la défense de la majorité juive et de ses privilèges. En manipulant savamment la psychose qui hystérise tous les États racistes et colonialistes – la perte du contrôle qu’engendrerait une égalité pleine et entière –, les élites politiques sionistes ont enfanté un monstre : le projet de loi « État-nation », porté par la ministre de la justice Ayelet Shaked.


Ramadan, justice patriarcale, justice raciste

Post facebook de Houria Bouteldja

Oui à une sévérité exemplaire contre le viol
Non au traitement raciste de Tariq Ramadan

En tant que femme, j’exige que le viol soit sévèrement puni quel que soit l’auteur du crime, Blanc ou Noir.
En tant que femme indigène, j’exige la même répression contre tous les auteurs de viol, Blancs ou Noirs.


Zemmour, Mennel et l’anti-France

Claude Askolovitch — 10.02.2018

Pour soupeser nos diables, le hasard nous a offert une jeune chanteuse et un vieux polémiste, qui ont attiré des scandales inégaux. Mennel Ibtissem, enchanteresse samedi 2 février du télé-crochet « The Voice » pour son interprétation de Leonard Cohen, a fini par quitter l’émission le 8, après quatre jours de bruit et de fureur, vouée aux gémonies pour quelques messages atterrants postés dans l’été 2016, autour des attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray. Éric Zemmour, creusant son sillon, a fait le 1er février dans le Figaro Magazine l’éloge du décommémoré Charles Maurras (nationaliste, pétainiste, antisémite, monarchiste, controversé), expliquant notamment que l’antisémitisme du prêcheur du roi était péché véniel, puisqu’il ne visait que « un pouvoir excessif » des juifs de son temps.


Ce que révèle l’« agression antisémite » de Sarcelles

6 FÉVR. 2018 | PAR GUILLAUME WEILL RAYNAL | BLOG : LE BLOG DE GUILLAUME WEILL RAYNAL

L’emballement disproportionné des premières heures – aujourd’hui retombé - a suscité son lot habituel de commentaires tendancieux sur les « banlieues musulmanes ». Mais pas seulement. Un nouveau palier vient d’être franchi dans la construction du discours sur le « nouvel antisémitisme ». Une véritable inversion dans la charge de la preuve


Libération de tous les enfants palestiniens dans les prisons de l’occupation israélienne

Appel initié par la Coordination des associations palestinienne de Paris.

Du 17 avril au 27 mai 2017, plus de 1 600 prisonniers politiques palestiniens ont fait la grève de la faim pour dénoncer leurs conditions de détention inhumaines ainsi que la détention administrative. Ce mouvement de grève a reçu un important soutien en France et au niveau international.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Jewish Voice for Peace, une organisation juive aux États-Unis pour une paix fondée sur l’égalité des droits au Proche-Orient

lundi 5 février 2018

Rencontre & débat le 13 février 2018 avec Jewish Voice for Peace.

L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) et l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) invitent Rebecca Vilkomerson, directrice exécutive de Jewish Voice for Peace (JVP).



Soutenez Martine accusée de "délit de solidarité"

lundi 5 février 2018

Jusqu’au 14.02.2018

Avant son procès le 14 février prochain, témoignez de votre solidarité à Martine Landry, militante d’Amnesty International France et de l’Anafé (association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers) qui est accusée d’avoir aidé deux jeunes migrants à rentrer sur le territoire français. Des poursuites injustes.



Rassemblement contre les accords d’expulsion de réfugiés d’Israël vers le Rwanda des réfugiés

lundi 5 février 2018

Protestons à Paris contre l’expulsion vers le Rwanda des demandeurs d’asile réfugiés en Israël !

Israël est en train d’expulser environ 38 000 réfugiés en leur proposant de choisir entre un « départ voulu », c’est-à-dire une expulsion vers le Rwanda, ou une incarcération pour une durée indéterminée. Israël et le Rwanda ont signé un accord secret.



Témoignages de deux militant-e-s palestinien-e-s d’Hébron du mouvement YAS « La jeunesse contre les colonies »

lundi 5 février 2018

Évènement co-organisé par l’UJFP, l’AFPS Nîmes, les Femmes en Noir, le comité BDSF30 et la LDH Gard.

Hébron est une ville palestinienne où le processus de nettoyage ethnique israélien est particulièrement à l’œuvre.



Projection suivie d’un débat du film « WAJIB » d’Anne-Marie Jacir

lundi 5 février 2018

Projection co-organisée par l’UJFP, l’AFPS Nîmes, les Femmes en Noir, le comité BDSF30 et la LDH Gard.

Une très belle fiction qui se déroule à Nazareth et témoigne, entre autres, de ce que vivent les Palestiniens dits « de 48 », dont on parle peu.



"Le racisme, à quoi ça sert ? - Une parole juive contre le racisme " : une conférence de Dominique Natanson

dimanche 4 février 2018

L’Union Juive Française pour la Paix et le Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine ont le plaisir de vous inviter à la conférence :

Le racisme, à quoi ça sert ?
--- Une parole juive contre le racisme ---
par Dominique Natanson Ex-coprésident de l’UJFP

Le 7 février à 19h30
FEC (Foyer des Etudiants Catholiques)
17 place Saint-Etienne, Strasbourg

Présentation du livre, dont Dominique Natanson est le coordinateur pour l’UJFP, « Une parole juive contre le racisme » (Ed Syllepse) :

Des Juifs s’expriment contre le racisme. Pas seulement contre l’antisémitisme. Contre toutes les formes du racisme !



Compte rendu du rassemblement de soutien à Richard et au collectif BDS 57 – 18 janvier 2018

dimanche 4 février 2018 par Collectif BDS 57

Le jeudi 18 janvier, 80 personnes environ avaient répondu à l’appel du comité de soutien à Richard et au collectif BDS 57 dans le cadre du procès qui les oppose à l’entreprise pharmaceutique israélienne TEVA, à l’association France-Israël et à Avocat sans frontière.



Un dialogue entre Emmanuel Lévyne et Abraham Serfaty (1970)

dimanche 4 février 2018 par Abraham Serfaty, Emmanuel Lévyne

L’antisionisme est sans doute la tradition politique émancipatrice la plus caricaturée et la plus stigmatisée de nos jours, y compris sous un langage prétendument révolutionnaire. Dans ce texte extrêmement dense paru en janvier 1970 dans la revue Tsedek n°101 pages 7 à 12, Abraham Serfaty engageait un dialogue avec Emmanuel Lévyne, kabbaliste antisioniste de renom. Contrairement aux idées reçues, Serfaty montre que la perspective d’une Palestine démocratique et laïque, sur les frontières de 1948, n’implique en rien le reniement des traditions culturelles et religieuses, qu’elles soient juives ou musulmanes. Au contraire, fier de son héritage judéo-arabe, Serfaty souligne combien la révolution socialiste au Moyen-Orient nécessite une réappropriation des héritages messianiques, cultuels et éthiques communs aux « peuples du Livre ». Aux antipodes d’un marxisme-léninisme étriqué, Serfaty voit dans la lutte palestinienne un épanouissement possible de valeurs communautaires et religieuses, qui pourraient réenchanter un mouvement ouvrier occidental embourbé dans « les eaux glacées du calcul égoïste ». Cette contribution inestimable est un témoignage saisissant des tentatives communistes arabes de penser une théologie de la libération, qui combine résistance à l’impérialisme et hégémonie multiconfessionnelle.

NDLR : l’introduction et les notes sont d’Emmanuel Lévyne directeur de publication de la revue Tsedek



« Commémorer n’est pas célébrer » : un insupportable sophisme

dimanche 4 février 2018

Publié le 1er février 2018 sur le site du journal Libération

Commémorer la naissance de Maurras ou la mort de Chardonne revient inévitablement à leur reconnaître une grandeur - et donc à minimiser leurs actes. Il faut de toute urgence réfléchir à la manière dont se décident les célébrations officielles.



Mémorandum d’Edwin Montagu sur l’antisémitisme du gouvernement actuel (britannique)

Soumis au cabinet britannique en août 1917

Dans le Manière de Voir de février mars 2018, Gilbert Achcar (professeur à l’École des études orientales et africaines de l’Université de Londres. Auteur notamment de l’ouvrage Les Arabes et la Shoah ; La guerre israélo-arabe des récits, Sindbad – Actes Sud, Arles, 2009) a rédigé un article intitulé La Dualité du projet sioniste.


Les seules publications de notre site qui engagent notre association sont notre charte et nos communiqués. Les autres articles publiés sur ce site sans nécessairement refléter exactement nos positions, nous ont paru intéressants à verser aux débats ou à porter à votre connaissance.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2902921